> English version

Eduquer un husky sibérien

Comment bien éduquer son husky? Voici quelques conseils simples à appliquer. Le husky sibérien est réputé pour être fugueur, têtu et impossible à éduquer. Il y a pourtant des méthodes accessibles à tous qui permettent de bien éduquer un husky et vivre en harmonie avec lui.

Cet article fait partie de l’événement inter-blogueurs « éduquer son chien » organisé par Paul du blog Nos Amis les chiens. Chaque blogueur à choisi une race et a écrit un article. Sur Musher Experience, nous nous concentrerons sur l’éducation du husky sibérien.

Nous pourrions parler pendant des heures de cette race de chien et des différentes méthodes de dressage ou d’éducation – à noter que déjà ce point est sujet à de nombreuses discutions, devons-nous parler d’éducation ou de dressage? – mais passons. Concentrons nous sur 3 éléments clés à comprendre et appliquer afin de bien éduquer son chien.

1. Bien connaitre et respecter la race

Il faut dans un premier temps connaitre le husky sibérien pour être capable de le comprendre et ainsi échanger avec lui. La compréhension de la race permet de mieux « cerner le personnage », connaître ses atouts et défauts et ainsi de s’appuyer ou palier à ceux-ci. C’est par la compréhension que l’on pourra appliquer une éducation adaptée à la race et vivre en harmonie avec son chien dans le respect de chacun.

Le sibérien husky a de nombreuses caractéristiques et sa réputation n’est pas infondée.

On peut ainsi noter quelques particularités comme le fait qu’il ait besoin de faire du sport quotidiennement. Il est bourré d’énergie. Si cette énergie n’est pas canalisée, elle va se retourner contre vous. Il faut donc veiller à le faire se dépenser autant que possible.

Le husky est un chien intelligent. Au delà de sa condition physique, cette race de chien a besoin d’occuper son esprit. Cette intelligence peut aussi vous jouer des tours car le husky va observer chacun de vos gestes et déceler la moindre faille pour s’engouffrer dedans.

Le fait d’être intelligent implique qu’il comprendra vite les ordres à retenir. Mais cela ne veut pas dire pour autant qu’il aura envie de les exécuter. Cette intelligence le pousse à réfléchir au « pourquoi vais-je le faire? ». Ce qui change complètement la donne dans la relation maître-chien. D’où aussi la réputation du husky comme chien têtu. Il faut effectivement persévérer et c’est à « l’usure » que le chien exécutera les ordres.

Le husky est aussi un chien qui vit en meute, avec un code de la hiérarchie bien particulier. Il est important d’en comprendre le sens pour interagir comme il se doit.

Enfin le husky a une réputation de fugueur et…oui il l’est, bien que l’on parlera plutôt d’explorateur. Le chien n’est pas mal là où il se trouve, mais il aime courir, voyager, découvrir à des km ce qui l’entoure. Bien que le chien soit à l’écoute de son maître et est enregistré le rappel, son instinct est tel qu’un jour ou l’autre l’ordre de rappel fera défaut.

Retenons les caractéristiques principales suivantes :

  • besoin intense de se dépenser physiquement,
  • intelligent,
  • têtu,
  • vie en meute, avec une hiérarchie précise,
  • explorateur

2. Pratiquer l’éducation positive

Je conseil vivement de pratiquer l’éducation positive. Ok mais l’éducation positive c’est quoi me direz-vous. C’est le fait de jouer sur toute note positive qui permettront d’encourager, féliciter et conforter votre chien sur les bons comportements à avoir.

Quelques règles à retenir :

  • ne jamais user de brutalité
  • toujours encourager le bon comportement
  • utiliser des récompenses comme motivant

3. Un maître exemplaire

Pour qu’un husky soit bien éduqué, cela passe avant tout par vous ! Vous êtes la clé de réussite de l’éducation de votre chien. C’est grâce à vous et vos qualités que le husky va apprendre, comprendre et vous écouter.

Vous devrez faire preuve de :

  • Patience
  • Constance
  • Fermeté
  • Investissement personnel

Vous voulez savoir comment d’autres blogueurs voient l’éducation d’autres race de chiens? Retrouvez :

  • comment éduquer un Akita Inu,
  • comment éduquer un Sharpei,
  • comment éduquer un Shiba
  • et comment éduquer un Cocker Anglais

Sur le blog de Paul 😉

[Total : 241    Moyenne : 2.7/5]

22 Responses to Eduquer un husky sibérien

  1. Christian de Destresse Marketing dit :

    Salut Baptiste,

    Il y a pas mal d’années nous voulions adopter un Husky dans un refuge et on nous l’a fortement déconseillé.

    Enfants en bas-âge mais aussi jardin trop petit, 4a, et danger de fugue, ce qui ne nous arrangeait pas trop.

    Donc nous ne l’avons pas fait.

    Une leçon?

    Avant d’adopter un chien, s’inquiéter de son caractère plutôt que de sa beauté (il était superbe avec les deux yeux – heu oui, il n’en avait pas trois- de différentes couleurs, 6 mois, très belle bête).

    Maintenant nous avons deux boxers et depuis des années nous en avons, mais ils ont maintenant 2 h de prairies pour galoper.

    @+
    Christian.

    • Baptiste dit :

      Salut christian, super témoignage.
      Déjà que c’est le piège pour l’ensemble des chiens lorsqu’on les voit chiots, on craque.
      Mais c’est aussi un gros problème chez le husky pour son côté « loup » et ses fameux yeux bleus. Beaucoup de gens sont à fond sur sa beauté sans se pencher sur son caractère et ses besoins. Ce qui donne lieu à pas mal d’abandons ou replacements.

      C’est super que vous ayez pu avoir le recule et le moment de réflexion nécessaire.

      Et donc maintenant tu as deux boxers? Regardes cette vidéo, le chien est trop drôle et je crois que c’est un boxer: http://youmadeo.com/video/SS8D694S3GYM/ronflements-d-un-chien-bizarre-et-tres-effrayant

      • Christian de Destresse Marketing dit :

        Merci pour la vidéo,
        C’est bien un boxer :D.
        Notre mâle de 8 ans se pique des roupillons comme ça aussi, mais lui, quand il ronfle, il fait trembler les murs!

        @+
        Christian.

    • ESTRAGUES dit :

      À mon avis, un husky sera toujours plus heureux dans une maison avec un jardin (même si celui-ci est minime) que dans un refuge. Pour ce qui est des enfants en bas âge, j’avais pu constater que le husky faisait preuve d’une surprenante délicatesse avec eux (en rendant visite à une amie avec le mien, il s’était rué dans son allée ; sa petite fille est apparue devant la porte ; à ce moment-là j’ai cru qu’il la ferait tomber ; mais non! il a stoppé net devant elle, s’est dressé et a posé ses pattes sur elle en la couvrant de bisous, toute énergie contenue !!). Une éleveuse m’avait dit que sa gamine allait régulièrement s’amuser avec ses huskies, et qu’elle l’a retrouvée plusieurs fois endormie auprès d’eux. C’est une inquiétude envers eux qui ne m’a jamais effleurée. Ce sont des chiens merveilleux. Le besoin d’exercice est facilement détectable. Leur bonheur dans la neige est un vrai plaisir !!

    • bonjour je vous écris parce que j’ai deux huskys, un mal et une femelle. Mon mal sa va j’arrive a le géré mais la femelle me montre des signes pas très gentil et je ne suis pas méchante, je ne frappe jamais mon chien mais c’est une chienne que j’ai récupérerai pour mon demi-frère et j’apprécie pas qu’elle me grogne dessus, me montre les crocs et qu’elle et prête a me mordre je n’aime pas lui mettre la muselière mais y’a des moment ou je ne peut pas l’approcher alors je m’en munie. J’aimerai savoir comment je doit faire pour qu’elle soit moins méfiante et méchante en sachant qu’elle était avant dans une famille pas très gentille, c’est sa qui m’attriste et c’est d’ailleurs pour cette raison que je sais pas comment m’y prendre, j’ai le mien qui apprend vite en 10 mois, il a appris plusieurs choses ( assis , coucher ,viens )c’est déjà pas mal. Ils sont souvent récompensé à la maison par des câlins ou des petites gourmandises quand ils font pas de bêtises … bref le plus importent c’est la femelle !! pourriez-vous me donner des conseilles s’il vous plais . MERCI 🙂

      • Baptiste dit :

        En règle générale, je dirais que c’est de la patience et de la fermeté.
        J’ai écrit un article sur les grognements lorsque l’on s’approche de la gamelle: http://bit.ly/1a4oVt4
        On y découvre que le chien grogne par manque de confiance et qu’en restant à distance, puis à côté de lui, puis en le touchant, etc et ce de manière très très progressive, sur plusieurs jours voir semaines, le chien apprend à avoir confiance et ne grogne plus.
        Peut-être faut-il creuser vers cette piste.

  2. d’accord je vous en remercie je vous consulterez si jais besoin je vais voire ce cite et encore merci . 😀

  3. J’apprécie beaucoup votre compréhension des chiens et les conseils que vous donnez.
    Pour un chien recueilli dans un refuge, son passé ne peut s’effacer immédiatement, il faut encore plus de temps pour regagner la confiance …
    Je n’ai pas encore tout lu sur votre blog, mais je suis en accord avec votre approche.
    Ce que je reproche souvent aux personnes qui parlent à tout bout de champ de dominance, c’est une explication-bidon de leurs insuffisances : l’humain n’est pas de la même espèce et il n’est pas chef de meute, il doit se faire une place bien sûr, mais la contrainte n’est pas la solution en général et pas à long terme. La hiérarchie dans une meute ne se conçoit pas de façon anthropomorphique, mais comme un mode d’organisation limitant les tensions et apaisant les conflits, et les signaux d’apaisement en sont l’expression.

  4. henon dit :

    Je confirme, si un adulte promène ma chienne en laisse, il se fait traîner, elle tire de toutes ses forces, alors que si c’est un enfant qui tient la laisse, elle ne tire pas du tout 😉

  5. Lolita dit :

    Bonjour à tous.
    Voyant que vous vous y connaissez tous en matière de husky je voulait vous demander si on pouvait apprendre à son husky a rester seul et surtout comment faire pour qu il ne s’ennuie pas pendant notre absence et dans quelle étât retrouverons nous notre maison après notre absence ? Merci d’avance pour vos réponses. Bon dimanche.

    • charlotte dit :

      j’ai acquis mon 1er Husky il y 1an et 6 mois . j’attendais d’avoir du terrain (1400 m²) pour qu’il puisse courir.
      je confirme que pour l’éducation il faut être pugnace face à un chien qui sait jouer de nos faiblesses, mais je pratique avec mon chien depuis ses 1 an du canicross, et j’ai une telle complicité avec lui que cela efface toutes les prises de becs. je travail 3 jour par semaine et Isko est donc laisse seul de 6h00 du matin à 19h le soir. au cours de sa première année je le laissai à l’intérieur de la maison avec des jouets balle, nœud, os etc…., seul le nœud a trouvé grâce à ses yeux. la balle même aujourd’hui , il l’a dédaigne. éventuellement dans le jardin on peut entamer une partie de foot mais pas très longtemps contrairement au nœud où il est insatiable.Bref pendant mon absence, isko s’est occupe de me refaire la deco, en bouffant les 2 canapés, le panier en osier pour le bois. pour les besoins il avait au moins choisi sa pièce: la salle à manger et toujours au même endroit. vu l’amplitude de mon absence ce type de besoin n’était pas réprimandé fortement. mais progressivement en fonction de son age. Aujourd’hui il est super propre dans la maison et il le fait savoir quand cela devient urgent de le sortir. (je peux m’octroyer des grâces matinées).Depuis septembre reprise du travail Isko est maintenant laissé dehors où jusqu’a présent il était libre. En effet depuis 5 jours monsieur me confirme qu’un husky est un bon sauteur et fugueur puisqu’il saute la clôture d’1m70 ou cherche des failles( dernièrement il est monté sur la brouette pour sauter le mur du voisin)et s’en va découvrir le monde.Voilà ou j’en suis aujourd’hui , et pourtant son sport quotidien on le pratique même a mes retours du travail, quand le temps le permet on s’en va courir 30 à 45 mn, et je joue avec lui. je suis plutot caline mais je sais être ferme . enfin depuis que je l’ai on pratique 1h d’éducation canine car je voulais faciliter la sociabilisation avec les autres chiens . je l’emmene quasi partout, en ville, au restaurant (agreable surprise d’ailleur car au bout de la 3ème sortie il a compris le comportement a adopte), à la plage (il adore nager) maisssss toujours tenu en laisse car en effet même s’il connait le rappel, quand monsieur a décider que non , ben même pas qu’il revient, Voilà mon expérience mais a ce jour je suis épanouie avec mon chien et même si c’est tétu, filou voire à étriper, ben j’adore ma boule de poil et j’ai la trouille quand il fugue de le retrouver écraser.

  6. piton joel dit :

    genial votre blog je suis deja tres heureux avec mon husky mais la ce sera encore mieux merci de ce que vous faite pour nos amis les husky

  7. brient dit :

    Bonjour , cela fait un mois que j’ai mon petit amour .
    il est adorable , je lui ai déjà enseigner le  » stop » « au pied »  » laisse » (quand il mange n’importe quoi par terre) . Tout cela naturellement éduquer par le jeux et les récompenses.et il écoute très bien ( pour le moment lol)
    Un seul problème pour le moment avec lui , c’est qu’au moment de sa gamelle ou quand on se met à table il se met à aboyer sans cesse , et il est très difficile de le faire arrêter il revient à la charge . Pour exemple , je lui donne sa gamelle de croquette , il l’a mange en deux seconde chrono .Pui a peut prêt une demie heure après , nous passons à table et là c’est la catastrophe il aboie sans cesse , on le repousse , on l’ignore etc….mais rien n’y fait . Comment pourrais-je faire pour que cela cesse , car c’est vraiment désagréable de plus il a un aboiement très strident et aigue. Auriez-vous quelques astuces ou solutions pour qu’il arrête? Peut être que je m’y prend mal . C

    • john doe dit :

      Boujour brient, bien souvent on conseille aux maitres et a leurs entourages de manger en premier puis de faire manger leurs chiens et pas l’inverse, c’est surtout une question de domination, que le chien sache où est sa  »place ».

  8. angel dit :

    bonjour, j’ai en ma possession une chienne husky agé de 8 ans, à 6 mois elle a préférer d’elle meme quitté la maison pour vivre à temps plein dehors il y a quelques jours j’ai acqueri un chiot husky il a 2 mois et il a du mal a rentré le soir il préfére rester avec sa maman adoptive quand je le force à dormir à l interieur en pleine nuit il se met à hurler et demande à sortir à votre avis que dois je faire je pense qu’en étant bébé le mieux c’est qu elle reste avec nous jusqu’à l’age de 6 mois mais je demande un avis tout de meme! merci

  9. dominique dit :

    Ma chienne agée de 5 mois mordille
    que faire?
    merci pour vos conseils

  10. dominique dit :

    salut,
    pour ma part j’aimerais savoir pourquoi notre chienne husky nous mordille.
    merci pour vos réponses

  11. cass dit :

    bonsoir moi Jai un husky est sa ce passe très bien est je vie dans un appartement c’est pas oblige un jardin ci il est habitue il aura pas de problème

  12. Christelle dit :

    Bonjour,

    Nous venons de récuperer un femelle Husky de 2ans, elle est adorable avec nous (moi et mes 3 filles) mais a peur de mon mari… Par contre dès qu’elle est seule elle me vide la maison !! Hier je suis juste aller dans le garage (qui n’est pas collé a la maison) elle en a profité pour ouvrir la porte de la maison et aller faire un tour…
    Juste pour info : avant elle etait dans un studio depuis fin décembre elle est avec nous. Nous sommes en maison avec 1500m², des prairies de 6 hectares avec des chevaux

    • Gabriela dit :

      Bonjour Christelle,
      Votre temoignage m’a donné un peu espoir.
      En fait je rêve d’avoir un husky de siberi aux yeux bleu depuis toute petite. Mes parents n’ont jamais voulu que j’ai un animal de compagnie pourtant je suis très douce et patiente et j’ai du temps a consacrer. Je suis plutot casanière en plus de cela.
      Quand j’ai lu dans votre commentaire que votre husky de 2 ans habitait en studio avant… j’y ai vu de l’espoir. J’habite en ville et pour l’instant je suis en studio mais je me cherche un appartement plus grand, 2 ou 3 pièces au dernier etage si possible et quand même avec balcon. Je me demande si c’est quand même possible que le husky s’adapte a cela..la vie en appartement pas tres grand et sans jardin ? Je ne souhaite pas prendre un animal pour l’abandonner parce que je le rend malheureux… mais je ne souhaite pas non plus prendre une autre race de chien. Je me sens un peu dans l’impasse. Les rats,hamster ..lapin j’ai essayé mais cela meurt bien trop vite et me déprime car je ne sens pas une grande complicité. Je suis actuellement dans un studio j’ai mis de l’argent de côter exprès pour me prendre un animal. J’ai vu que ce chien coûterait entre 800 et 1400 euros avec vaccins etc.. je veux en prendre un bébé car je veux qu’il soit un vrai compagnon. Je suis jeune, 26 ans. Cela peut arriver que le travail doit me prendre entre 6h du matin jusqu’a 16h de l’après midi.. mais comme je ne sors jamais je rentrerais de suite a la maison pour le promener et jouer avec lui.

      Votre avis ou celui de quelqun d’autre m’interesserais . Je ne veux surtout pas que l’on puisse penser que je maltraite l’animal… surtout qu’un chien c’est connu pour être le meilleur ami de l’homme… j’hesite en + sur une femmelle ou un mâle. Comme je suis une femme.. je me demande si cela ne me conviendrait pas mieux une femmelle. Je n’y connait vraiment rien mais je ne veut surtout pas que quand je trouverai un homme mon chien entre en conflit de « territoire » .

      • Enora dit :

        Je viens répondre à votre question Gabriela à propos du studio, et bien que ce ne soit pas idéal, il me semble que c’est possible. Ma mère a eu un husky en appartement durant plusieurs années et ils n’ont pas eu de gros problèmes 🙂
        La condition est bien sûr : une longue balade à votre retour du boulot; mais pour le reste ça devrait aller. Le husky est en effet réputé pour son énergie, mais cette énergie se dépense surtout à l’extérieur, et les huskys sont en général très calmes à l’intérieur (bien sûr il y a des exceptions, comme partout). Dans la maison, ils se couchent en général quelque part sans faire de bruit, quémandant parfois des caresses.

        Pour le reste, bien que cela dépend du caractère, je dirais que les femelles sont plus faciles à gérer que les mâles. De plus, les mâles que nous avons eu avait un peu de mal avec la solitude (pas forcément l’absence du maître, si il y a une autre présence, animale par exemple ça va très bien) surtout le premier qui était passé par quatre propriétaires (trop bruyant quand il était seul)
        Pour le reste, tout dépendra de l’éducation; mais je ne pense pas que les huskys soient inconciliables avec les appartements :3

  13. Eve dit :

    Bonjour, je viens d’adopter un husky sibérien de 5 ans jamais habitué à marcher en ville. Comment faire pour l’éduquer à marcher au pied. Il est extrêmement têtu !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *