Comment faire pour qu’un chiot soit propre? Chiot 2 mois, 4 mois, propreté

'un chiot soit propre - propreté chiot pipi

Comment faire pour qu’un chiot soit propre? Que votre chiot ait 2 mois, 4 mois ou plus, comment gérer la propreté?

Je me suis rapproché de l’éducatrice canin, Isabelle de dog-educ.com afin qu’elle nous partage sa vision, ses astuces et conseils afin de « transformer »  votre chiot qui fait pipi partout, en un chiot propre.

Lisez donc les conseils d’Isabelle:

Je suis très perturbée par le nombre de personnes demandant des conseils pour leurs chiens de 10, 11 ou 12 mois (ou autre!) qui ne sont pas propres et qui ont appris la « propreté » avec des alèses!

« Peut-on revenir simplement à un peu de logique et de bon sens ? »

Un chiot de 2 mois, de 4 mois,… ça fait pipi

Vous venez d’acquérir un BÉBÉ

Un chiot de 8 semaines ou même 4 mois ne peut physiologiquement pas être propre. Point barre. Prenons ça comme une donnée, une hypothèse de base : ça ne se discute pas.

« Oui mais le mien… » Oui et bien tant mieux! Mais de base et en général, non, un chiot jusqu’à 4 mois environ qui n’est pas propre est juste un jeune chien NORMAL.

Alors comment faire pour qu’un chiot soit propre?

S’armer de patience et privilégier le vinaigre blanc

Alors oui, il va falloir, dans cette période, s’armer de patience, d’un produit nettoyant autre que la javel (qui, je vous le rappelle, contient de l’ammoniaque, substance également présente dans les urines et qui donc a tendance à provoquer l’effet inverse et encourager les pipis – Préférez le vinaigre blanc) et d’une serpillière.

Non aux alèses pour chiot

Oubliez une bonne fois pour toute ces alèses et autres journaux qui ne feront que ralentir l’apprentissage !

Anticiper, se rendre disponible pour votre chiot

La clé du succès résidera dans votre capacité à vous rendre disponible pour ANTICIPER les besoins de votre nouveau compagnon pour lui apprendre votre définition de la propreté (qui n’est pas une définition canine mais humaine !)

Ne PAS mettre la gueule de votre chiot dans son pipi!

Ne pas mettre la gueule de son chiot dans son pipi
Ne pas mettre la gueule de son chiot dans son pipi

On le dit mais certains le croient encore: il ne faut pas mettre le nez du chien dans ses besoins, ça ne sert à rien…

« Pas besoin de lui mettre le nez dedans! »

Chaque chien est unique, chaque maître a son caractère, chaque relation est différence. A vous de trouver LA méthode qui va fonctionner avec votre chien.

Je vous présente ici quelques « bonnes façons de faire ». A vous de tester et de trouver celle qui fonctionnera avec votre chien.

Mais toujours dans la sérénité et sans jongler d’une méthode à une autre, ce qui n’aurait d’autre effet que de perturber tout le monde et ralentir votre progression.

Jouer l’indifférence

Votre chien cherche peut-être par ce moyen à vous rappeler sa présence, comme un jeune enfant qui continue à faire pipi au lit parce qu’inconsciemment, il veut rester le « bébé de sa maman » (La mère chien nettoie les chiots et mange leurs déjections)
Dans ce cas, ne nettoyez pas en présence de l’animal. Mettez le dehors ou dans une autre pièce, l’air de rien & nettoyez sans qu’il le voit.

Interrompre votre chiot

Oui mais pas trop fort! Il ne faudrait pas que votre chien comprenne « on ne fait pas devant l’humain ».

Et uniquement si vous le prenez sur le fait!

Dans ce cas, le ton doit être ferme mais non agressif « non ! ».

Emmenez immédiatement le chien dehors et détendez-vous (vous venez de lui « couper tous ses effets : il faut qu’il se détende pour pouvoir faire pipi !) : on n’est pas fâché, bien au contraire. Encouragez votre chien, jouez un peu avec lui et reportez vous à la rubrique suivante sur comment se tenir dehors 🙂

Et s’il y avait un problème de définition des interdits?

Certains chiens vont aller systématiquement faire leurs besoins dans une pièce particulière.

« Demandez-vous pourquoi? »

Ex. typique : une chambre dans laquelle le chien a parfois le droit d’entrer et parfois pas.

Réduire l’espace

Plutôt pour l’apprentissage de la propreté nocturne.

« Un chien ne salit théoriquement pas l’endroit où il dort. »

Si votre chien a du mal à être propre la nuit, déjà, réduisez la boisson après 18h et ensuite, ne lui laissez donc pas accès à toutes les pièces de la maison mais mettez le dans un parc à bébé, une pièce assez petite voire une boîte de transport (assez grande 🙂 afin qu’il soit obligé, s’il fait ses besoins, de finir sa nuit avec…

Mais ne mettez pas ça avec un animal qui présente un trouble physique ou du comportement! Demandez l’avis d’un professionnel.

Autre solution, tout à fait envisageable et sans conséquence sur l’avenir car non, vous n’en ferez pas un gros-vilain-dominant. Gardez le dans votre chambre. L’entendre tourner vous réveillera, vous pourrez le sortir et donc anticiper l’accident!

Dehors, c’est « très bien ! »

Sortir son chiot pour que son chiot soit propre
Sortir son chiot pour que son chiot soit propre

N’hésitez pas à vous montrer débordant d’enthousiasme pour les premiers besoins dehors.

Ce sont des petits miracles à eux tous seuls qui doivent être marqués de façon nette…

Oui, les voisins vont se dire que vous êtes timbré… Mais quelle importance? Vous ne passerez jamais pour un imbécile auprès de votre chien et le ridicule ne tue pas!

Les premiers besoins doivent être accompagnés d’un « ouiiiiii !! » super content suivi de tout un tas de compliments / caresses / récompenses.

Un chien fonctionne avec un apprentissage « non/oui »

Certes, une chose est interdite mais à la place, tel comportement est positif.

Exemple:

« On ne saute pas sur les gens pour dire bonjour « non ! » (ferme) mais on s’assied « assis ! » (neutre) « ouiiii !!!! » (super content). »

Ce n’est pas tel comportement que j’attends de toi, mais tel autre. Il en est de même pour l’apprentissage de la propreté : « non ! pas dedans »… on sort, on encourage d’un ton neutre « aller, pipi ! », on loue, on se promène, on patiente & quand le pipi arrive « ouiiiiiiiiiii !! »

On n’est pas là pour jouer, on est là pour faire pipi. Alors pas de grande balade… Marchez doucement voire arrêtez-vous à un endroit où d’autres chiens urinent pour stimuler votre propre chien.

Créer des circonstances positives qui vous permettront de montrer à votre chiot ce qui est bien

Plus vous sortirez votre chien souvent, en devançant ses besoins (lors des réveils, après une phase de jeu ou le repas – toutes les heures), plus vous aurez de chances de créer des circonstances positives qui vous permettront de montrer à votre chien ce qui est bien.

A l’inverse, si vous vous « contentez » (pour une raison ou une autre) de 3 ou 4 sorties journalières, l’apprentissage sera plus long.

Éduquer le (la) maître(esse) du chiot

Enfin, S’il faut éduquer le chiot, c’est également l’occasion d’éduquer le maître: dehors, ramasser les crottes de son chien est une marque de civisme 🙂

Ne sortez donc pas sans petites poches (style les sacs de congélation, qui vont très bien !) dans la poche pour régler ce genre de petits « soucis ».

Conclusion: comment faire pour qu’un chiot soit propre?

Pour conclure, « Comment faire pour qu’un chiot soit propre? », mon expérience personnelle:

Loulou, que j’ai eu en étant étudiante et que je sortais à peu près toutes les heures a été propre en 1 semaine.

Nibble, que j’ai eu lorsque je travaillais et qui ressemble d’avantage au cavalier (un peu long à la « comprenette ») , a mis plus d’un an 1/2 à être réellement propre…

Certains chiots, nés à la maison et avec qui on avait commencé cet apprentissage avec l’exemple des parents ont été propres en une semaine… D’autres ont mis plus longtemps.

Mais encore une fois: tout ceci est NORMAL et vous devrez en passer par là. Alors Carpe Diem! On prend son temps et on construit ce qui n’est que le début d’une relation!

87% de mon meilleur contenu n'est pas sur ce blogue!

Viens avec moi! Inscris-toi MAINTENANT pour avoir accès à tout mon CONTENU EXCLUSIF!

Laisser un commentaire