> English version

Comment bien s’équiper pour faire du traineau à chiens ?

Equipement pour faire du traineau à chien : On va voir ensemble, sous forme de check list, le matériel nécessaire pour faire du chien de traineau et rester bien confortable, même par très grand froid. On va se mettre dans les conditions d’un aventurier polaire: qui peut le plus, peut le moins.

Chaque musher a ses trucs pour affronter le froid nordique et équiper ses chiens. N’hésitez pas à enrichir les différentes listes d’équipement en laissant un commentaire en bas de l’article, afin que nous ayons une ou plusieurs check list idéales selon les situations.

L’équipement des chiens de traineau

Certains matériaux sont à proscrire car ils peuvent devenir cassants au contact du grand froid. On évitera par exemple le caoutchouc ou le plastique fragile.

Check list du traineau

Checklist musher

  • Harnais de traction:
    • en H-Back ou X-Back,
    • en polaire ou néoprène.
  • Ligne de trait(correspondant au nombre de chiens que l’on souhaite atteler). La ligne de trait se compose de :
    • lignes de queue qui vont s’accrocher au harnais du chien et permettront la traction
    • et de lignes de coup qui vont s’accrocher au collier afin de maintenir le chien en rang.
  • Mousquetons automatique ou à vis, qui relient la ligne de trait au traineau
  • Colliers: permet d’accrocher les lignes de coup.
  • Bottines: pour couvrir les pattes des chiens ayant des coussinets fragiles, particulièrement lorsque la neige a fondu puis durci. Elle est alors particulièrement abrasive.

Astuces:

  • On veillera d’avoir toujours du matériel de rechange. Cela nous évitera bien des soucis si un harnais, une ligne ou un collier cède par exemple.
  • Préventivement, une goutte de dégrippant dans le filetage, ou de produit antigel pour les serrures de voiture, sur chacun des mousquetons et mécanismes en métal permettra de ne pas subir les effets du gèle.

L’équipement du musher par très grand froid

L’équipement du musher n’est pas non plus à prendre à la légère, d’autant plus que l’on reste parfois longtemps inactif sur le traineau. Les vêtements de l’explorateur polaire doivent à la fois le protéger contre le froid, contre le vent et contre l’humidité.

Danger! Risques liés au grand froid

Il faut bien s’équiper pour affronter le grand froid. Si l’on est mal préparé on risque:

  • engelures
    • symptômes: la peau blanchit
    • solution: réchauffer graduellement et ne jamais la couper.
  • cécité
    • symptômes: par la réflexion du soleil sur la neige les yeux peuvent chauffer
    • solution: une bonne paire de lunettes de soleil
  • hypothermie
    • symptômes: frissons, grelottements, devenir confus, être long à se mouvoir, perte de mémoire, incohérence, endormissement, perte d’équilibre.
    • solution: enfiler des vêtements secs et rechercher la chaleur
  • déshydratation
    • symptômes: bouche pâteuse, étourdissements, vomissements et un mal aux jambes
    • solution: donner à boire tous les quart d’heure un chocolat chaud ou bouillon
  • bronchospasme
    • symptômes: essoufflement
    • solution: protégé la bouche et le nez par froid sec, utiliser une ventoline

Comment s’habiller pour faire du traineau ? Technique de l’oignon

On va utiliser la technique des multi-couches (aussi appelée technique de l’oignon) et éviter la déperdition par la tête. C’est à dire qu’on va superposer de nombreuses couches et bien se couvrir la tête. La protection de la  tête en randonnée hivernale est capitale!

Astuce: les matériels les plus adaptés ne sont pas toujours les plus chers.

Notez que c’est l’air qui restera coincée entre les vêtements qui nous tiendra le plus au chaud et que je parle ici de grand froid, cad -20, -30 voir -40°. On adaptera donc les couches selon la température. Je pense toujours: qui peut le plus, peut le moins.

Quel composants pour mes vêtements?

  • La soie est très fragile et sèche moyennement vite, on l’évitera donc.
  • Céramique & coton est plus résistant que la soie  mais sèche légèrement moins vite.
  • Le polyester fin est plutôt bien adapté pour le froid sans trop de vent.
  • La micro-polaire élastique, donc épousant parfaitement les formes résiste plutôt bien au grand froid.
  • La laine MERINOS fine reste chaude même mouillée.  De ce fait, elle a tendance à vraiment être une référence en la matière.
  • La fourrure est idéal pour le grand froid.

Check list du musher

  • pour les pieds
    • des raquettes à neige qu’on ne mettra que si nécessaire,
    • plusieurs paires de chaussettes: on pourra ainsi changer si elles deviennent trop humides et on peut aussi superposer les couches avec une paire fine et une épaisse en laine,
    • de bonnes chaussures avec de solides semelles et chaussons intérieurs (voir l’article sur les bottes Sorel)
    • chaufferettes
  • pour le corps
Veste de montagne

Veste de montagne

  • pour les mains
  • pour la tête
    • écharpe,
    • 1 à 2 cagoules selon s’il y a un grand vent ou pas: le fait d’avoir une fine couche devant la bouche être un plus car en cas d’effort important, on pourra naturellement réchauffer l’air inspiré avant qu’il ne parvienne aux bronches. Le problème est que la respiration peut aussi former une chape de glace à la surface.
    • capuche, tuques ou autre chapeau en fourrure: elle crée à l’intérieur un microclimat « tempéré »
    • de bonnes lunettes bien couvrantes, idéalement avec verres interchangeables pour mettre des verres clairs par temps couvert et des verres foncés lorsqu’il fait plein soleil,
    • un masque de ski couvre une plus grande partie du visage et protège mieux des rafales de vent
  • prévoir des fruits secs,
  • de la crème solaire,
  • du stick à lèvres,
  • une gourde,
  • un thermos pour se réchauffer avec une boisson chaude. En laponie suédoise, ils boivent beaucoup d’eau chaude par exemple.
  • un sifflet,
  • une frontale: s’il vous arrive quelque chose et que la nuit tombe plus vite que prévue, vous serez bien content d’avoir votre frontale qui tient dans une main

Plein d’astuces!

  • Prenez avec vous un paquet de chewing-gum. Le fait de mâcher stimulera le sang au visage et évitera aux joues de geler.
  • Si vous avez froid aux pieds mais qu’ils sont secs, alors couvrez vous bien la tête ça réchauffera vos pieds (si si). Protéger sa tête, c’est aussi protéger tout son corps contre la sensation de froid.
  • Tout aussi sérieusement, si vous avez envie de faire pipi, ne vous retenez pas! ça vous évitera une déperdition continue de chaleur inutile.
  • Pour éviter d’avoir à quitter les sous gants pensez à équiper traiter tous vos zips de fermeture éclair et de les équiper de tirettes faciles à attraper.
  • Coudre un élastique après chaque sous gant pour éviter de les perdre si jamais on les quitte.
  • Protéger vos joues et votre nez des gelures en y collant une « deuxième peau », vendue pour soigner les ampoules. Cela les protégera du contact direct du vent sans géner la respiration.

Le matériel du traineau

Comme un sac à dos, il faut que tout soit bien fixé et serré afin que le chargement ne ballote pas. C’est très important, surtout si vous êtes très chargé, si vous ne voulez pas renverser votre traineau au moindre virage ou à la moindre bosse.

Couteau opinel

Couteau Opinel

  • corps mort,
  • sac à chien,
  • pelle à neige,
  • allumettes et/ou briquet,
  • écorce de bouleau (car c’est extrêmement inflammable et permettra d’allumer une feu plus facilement – ce qui peut sauver une vie)
  • un couteau,
  • gamelles,
  • trousse de soins, de survie,
  • corde,
  • trousse de couture,
  • pelle multi-fonction: pelle pliable, donc facile à transporter, qui fait aussi pioche et machette,
  • miroir,
  • carte topographique
Sac à chien - traineau

Sac à chien – traineau

Oups, j’oublier. Pour faire du traineau, il faut aussi…un traineau ! Je vous ai écrit un article pour vous aider à choisir votre traineau et identifier les points clés qu’il faut regarder pour avoir un traineau.

Voir Comment bien choisir son traineau à chiens?

Bonne glisse 😉

[Total : 6    Moyenne : 3.2/5]

5 Responses to Comment bien s’équiper pour faire du traineau à chiens ?

  1. Baptiste dit :

    Bonjour, merci Stéphanie!
    Oui effectivement je rajoute ça à l’article: thermos, masque de ski et – et là effectivement je l’avais déjà dans des vidéos de survie mais je n’y avais pas pensé, c’est une très bonne idée – écorce de bouleau avec couteau.

  2. ilan dit :

    Encore un fois, très bon article, c’est très intéressant pour les gens comme moi, qui débutent.

  3. lorenzo dit :

    bonjour vivement un dossier sur les chaussettes ultra chaude

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *