Comment bien choisir son traineau à chiens?

comment-bien-choisir-so

Comment bien choisir son traineau à chiens? Pour bien choisir son traineau à chiens il faut dans un premier temps connaitre les différents types de traineau existants. Mais aussi définir ce que l’on souhaite faire avec.

On pourra alors s’arrêter sur un type de traineau en particulier et rentrer plus dans les détails. Les matériaux qui les composent, la taille des éléments, le choix des semelles mais aussi la liste des fabricants de traineaux.

Les 3 grands types de traineaux à chiens

Comment bien choisir son traineau à chiens? Connaître les types de traineaux à chiens est une chose mais il faut aussi et surtout se poser les bonnes questions qui vont permettre de choisir le traineau à chien qui vous correspond:

  • l’environnement: dans quel environnement vais-je évoluer? forêt? toundra? quel dénivelé?
  • l’objectif: dans quel but je souhaite pratiquer le traineau? course? entrainement? amusement?
  • fréquence d’utilisation: combien de fois vais-je utiliser mon traineau dans l’année?
  • nombre de chiens: combien de chiens vont tracter mon traineau?
  • capacité des chiens: sont-ils suffisamment forts et entrainés pour tracter tel ou tel traineau?

C’est bien en répondant à ces questions, en se projetant dans l’environnement à travers lequel vous allez évoluer que vous pourrez définir quel type de traineau correspond à vos besoins.

Traineaux de randonnée : toboggan

traineau-toboggan

Le toboggan a une bonne capacité de charge mais est moins souple et parfois plus lourd que d’autres types de traineau dédiés au sprint par exemple. Le traineau toboggan est orienté pour la poudreuse, les hors pistes, les randonnées.

Avec une plaque en polyéthylène qui passe dessus ou dessous les patins dans la courbure, c’est le traineau idéal pour les randonnées.

Astuce : pour que la neige ne s’accumule pas entre les patins et s’évacue plus facilement devant le traineau, on va privilégier les plaques qui passent sous les patins.

Traineaux à chien de course mid-distance

Ce type de traineau est en quelque sorte entre le traineaux de course de type sprint et le traineau de randonnée de type toboggan.

Traineaux à chien de course sprint

Pierre Duran sur un traineau sprint, 4 chiens

Ce sont des traineaux pour de courtes distances. Il sont courts et hyper légers. Leur priorité est la vitesse.

Les matériaux du traineau à chien

Le traineau doit être solide car les chiens vont s’en donner à cœur joie. Il se pourrait qu’il subissent des dommages. Il faut donc aussi que votre traineau à chiens soit facilement réparable.

Par exemple, nous éviterons les montages au moyen de mortaises et ligaturé avec de la babiche. Certains pourraient choisir ces modèles pour leur esthétisme mais concrètement, c’est long et compliqué à réparer et refaire à l’identique mais c’est jouable avec très peu d’outils à condition d’être un peu bricoleur. De fait, on privilégiera des fixations en polyéthylène et de la visserie en inox.

Ce qui nous amène à distinguer deux types de fabrication de traineaux :

  • en bois : le frêne est le plus utilisé mais l’on peut aussi retrouver du bouleau, du chêne ou de l’érable,
  • moderne : aluminium et matériaux composites.

Astuce : on va privilégier le brush bow en PVC, car il aura nettement moins risques de se casser

Les patins peuvent être en bois ou en matériaux composites. Une largeur de 44 mm est le standard pour les traîneaux de randonnées.

Astuce : Pour éviter que la neige ne colle sur les talonnettes, pneu ou autres de vos patins, un coup de spray d’huile de silicone comme pour les joints de portières l’hiver avant le départ et c’est la tranquillité assurée

Quelle taille doit faire mon traineau ?

Cela dépend de nouveau de ce que vous souhaitez faire :

  • combien de chiens? 4, 8, 12 ?
  • dans quel environnement vais-je évoluer? forêt? banquise? quel dénivelé?
  • combien de temps vais-je partir en autonomie?
  • ai-je l’expérience pour maîtriser un très long traineau?

A titre d’exemples :

  • pour un raid de 10 jours en autonomie, il vous faudra un traineau à chiens de 1,80m
  • avec 14 chiens on aura plutôt un toboggan de 2.50m
  • pour l’expédition Nunavik99, de François Beiger :
    • durée : 2 mois et demi
    • environnement : l’Arctique (banquise et toundra)
    • 16 chiens
    • poids du chargement du traineau : jusqu’à 500kg
    • 4 m de long et 55 cm de large

La hauteur du guidon doit être adaptée à ta taille, afin que la position des bras reste confortable
surtout quand tu fait de longues sorties.

Reconnaître de bons freins

On va tout d’abord distinguer les freins dédiés aux courses et les freins adéquat pour la randonnée et le hors-piste.

Qui dit hors-piste, dit poudreuse et complexifie le freinage car il faut une surface de prise plus importante.

De nombreuses cornières pointues qui accrochent

Vérifiez le nombre et la forme des cornières. A partir de 4 cornières on peut considérer que l’on aura une bonne prise, même en poudreuse. Vous aurez parfois à passer sur de la neige glacée. Pour cela, la forme des cornières est important. Elles doivent être bien aiguisées en pointe, sans quoi elles n’accrocheront pas comme on le souhaiterait. Parfois même, des jambes de frein avec des pointes en tungstène ou des pointes de piolet sont rajoutées pour s’assurer une bonne accroche.

Un long frein pour une bonne évacuation de la neige

Le frein doit être suffisamment long: minimum 30 cm environ. Cette longueur permet d’évacuer la neige même si vous avez les deux pieds posés sur le frein. C’est important car sinon la neige va s’accumuler sous vos chaussures, faire remonter progressivement le frein qui accrochera de moins en moins.

Une fixation de frein à tout épreuve

Le frein doit pouvoir résister à tous les coups qu’il va prendre à grande vitesse et résister à tous les obstacles auxquels il va se frotter: souche d’arbre, glace, rocher, cailloux et j’en passe. Des fixations avec des boulons de 8, 12 mm, des écrous freins et au minimum deux sandows de rappel, assurent la solidité de la structure.

Astuce: pour que les patins souffrent moins, fixer la corde creuse qui relie la ligne de trait au traîneau sur la plaque.

Attention aux semelles vissées pour le traineau à chien

Semelles interchangeables: adaptables, fragiles et chères

Les semelles interchangeables sont pratiques car elles permettent d’adapter le type de semelle aux conditions de glisse. L’inconvénient est qu’elles sont relativement fragiles, peu durable et coûtent chères. Elles ont tout leur intérêt pour des courses mais pour le reste, certains privilégient alors les semelles collées ou les semelles vissées.

Semelles collées: faible poids, intégrées, non modifiable et déformable

Les semelles collées ont les avantages d’avoir un faible poids, d’être parfaitement intégrées aux patins et modifient très peu le rendement. Les inconvénients sont que contrairement aux semelles interchangeables, elles ne sont pas modifiables. Aussi, elles ne supportent que très peu la déformabilité. Ces deux inconvénient en révèle un troisième qui est le prix de changement ou de réparation (recoller) d’une semelle.

Il y a alors une troisième solution: les semelles vissées.

Semelles vissées: rendement moindre, économique, privilégie le polyéthylène

Les semelles vissées ont plein d’avantages:

  • toutes les épaisseurs sont possibles de 4 à 10 mm,
  • leur épaisseur est constante sur toute la surface,
  • elles sont très durables et de surcroît réparables donc très économiques,
  • le plastique conserve ses propriétés
  • jusqu’à 6 mm d’épaisseur, les semelles vissées ne modifient pratiquement pas le rendement du patin. Elles sont donc exploitables avec les patins modernes à récupération et/ou à forte déformabilité,
  • ces semelles sont les seules compatibles avec un rainurage.

Mais avoir des semelles vissées peut parfois créer un effort supplémentaire pour vos chiens si l’on ne fait pas attention à deux trois détails :

  • il faut bien farter car une fois réalisé, les vis sont prises sous le fart donc pas de problèmes de glisse
  • les semelles vissées ont tendances a se gondoler en fin de vie et avec la différence de température (en restant au soleil par exemple)
  • il faut vérifier que les vis dans les semelles soient bien rentrées, bien enfoncées à leur maximum

Une problématique rencontrée  avec certaines semelles vissées est aussi qu’elles peuvent s’arracher en cas de chocs, même léger. Cela arrive par exemple lorsque la neige a peu d’épaisseur et que le traineau touche parfois les cailloux ou le goudron.

Astuce : visser des semelles découpées en polyéthylène, pour 10€ la paire. On peut alors passer sur des cailloux sans drame et avoir une super glisse.

en fin de saison, nourrir les semelles avec du fart et non de la bougie et ne pas les racler afin qu’elles puissent boire quand ils fait chaud et sec.

Pensez aux accessoires et matériel de traineau à chien: ancre à neige, tapis de freins,sac à chiens,…

L’ancre à neige

Exemple d'ancre à neige
Exemple d’ancre à neige
Exemple d'ancre à neige chez Doonerak's Runner
Autre exemple d’ancre à neige

C’est une ancre métallique avec des dents pénétrantes qui permet au musher de maintenir le traineau à l’arrêt. Il lui suffit pour cela de planter l’ancre dans la neige une fois arrêté. Elle s’enfonce lorsqu’on tire dessus. Elle est vitale pour le musher et son intégrité doit être intacte.

L’ancre à neige peut varier selon l’environnement. Comme toujours, dans la poudreuse, il faudra une ancre particulièrement efficace: un corps mort. Le corps mort est une plaque utilisée par les alpinistes pour s’ancrer dans la neige lorsqu’ils doivent par exemple extraire un collègue d’une crevasse.

Astuce: mettre une petite sangle sur le haut de l’ancre mort afin de pouvoir la retirer facilement.

L’ancre à neige ou corps mort peut aussi être utilisée pour garder les chiens de traineau droit bien en ligne. Ça évite qu’ils ne fassent demi-tour et ainsi, arrache l’ancre à neige. Il suffit de disposer d’une deuxième ancre ou corps mort et de l’accrocher en tête de la ligne de trait.

A noter que l’ancre à neige est obligatoire pour participer aux courses.

Le tapis de freinage

Il s’agit d’un carré, généralement d’environ 30cm x 30cm, placer entre les patins du musher et qui lui permet de freiner en douceur, notamment lors des descentes. Le tapis de freinage gène l’évacuation de la neige.

Le sac à chiens

Il s’agit d’un sac en fibre synthétique vraiment résistant et étanche, adapté à la forme du traîneau. Les coutures doivent être doublées et en cordura, une fibre textile particulièrement solide. Le sac possède généralement une fermeture éclair ainsi que des rangements intérieurs pour les gants ou la stake-out par exemple. Il permet d’y déposer un chien qui aurait pu se blesser, malade ou fatigué et ainsi de le ramener dans de bonnes conditions.

Astuce: on peut disposer un tapis de sol, en mousse sous le sac. Votre chien blessé sera mieux isolé de la neige et son retour n’en sera que moins difficile.

A noter que le sac à chiens est aussi obligatoire pour participer aux courses.

La plaque anti-retour

Il s’agit d’une plaque en polyéthylène fixée entre les montants du traîneau. Elle évite de charger de la neige lorsqu’on freine.

Le largueur

Enfin, pensez à toujours avoir avec vous un largueur. Il servira principalement au départ mais aussi lorsqu’il n’y aura pas forcément assez de neige pour l’ancre.

Acheter un traineau

87% de mon meilleur contenu n'est pas sur ce blogue!

Viens avec moi! Inscris-toi MAINTENANT pour avoir accès à tout mon CONTENU EXCLUSIF!

4 Commentaires sur “Comment bien choisir son traineau à chiens?

Laisser un commentaire