> English version

Chien dominant et hierarchie de meute

Cet article est basé sur la thématique de la dominance et du chien dominant intervient dans la cadre d’un ensemble d’articles écrit par des blogueurs passionnés par les chiens qui ont eux aussi écrit leur vision et leur expérience par rapport à la dominance.

Je vais moi même aborder le sujet avec une vue très subjective puisque je vais vous parler d’expériences concrètes dans le milieu du mushing, auprès de chiens nordiques, particulièrement des husky sibériens, vivant en meute et ayant un sens de la hiérarchie très prononcé. J’ai connu et possède des chiens complètement opposés: certains super dominants, certains super dominés.

Un premier d’ailleurs que je trouve amusant que lorsque l’on tape « chien dominant » dans Google, les premières images sont majoritairement des images de chiens nordiques. Ils souhaitent alors illustrer la dominance entre les chiens. On parle donc d’un rapport chien-chien mais la dominance concerne aussi le rapport homme-chien. Je vais me servir de ces résultats de Google comme fil conducteur d’une série d’article.

Chien dominant - recherche Google

Résultat après une recherche « chien dominant »

Chien dominant: comportement

Les premières questions que l’on peut se poser :

  • Qu’est ce qu’un chien dominant?
  • Qu’est-ce qu’on entend par dominance?
  • Est-ce que l’on parle tous de la même chose?
  • Quel est le comportement d’un chien dominant?
  • Est-ce que mon chien fait preuve de dominance envers moi ou d’autres chiens?

Rapport de dominance entre chiens

Pour moi la dominance n’est pas un gros mot. Dominant ne veut pas forcément dire agressif. Cela veut dire que le chien veut s’imposer comme leader, comme décideur auprès des autres chiens. Je trouve ça normal et important qu’il y ait une hiérarchie dans une meute, elle apporte un équilibre et des règles de vie essentiels pour chacun. Elle se définie par un rapport de dominant dominé.

Le problème de chien dominant se pose lorsque les autres chiens n’acceptent pas d’être dominé ou qu’un abus de pouvoir est exercé par un chien dominant.

Les chiens vivant en meute instaurent une hiérarchie. C’est particulièrement vrai pour les chiens nordiques comme mes husky sibérien, mais c’est tout aussi vrai pour d’autres races de chien. Je l’ai clairement vécu avec mes 6 chiens dont des husky mais aussi des shi tzu et je peux vous dire que c’était particulièrement instructif car il y a la théorie et il y a la pratique.

Rapport de dominance envers l’homme

Dans le cadre d’un rapport homme-chien, le terme dominance devient alors un gros mot. Avec de grands chiens, il me parait impensable qu’il domine son maître, encore plus lorsqu’il s’agit d’une meute. Le moindre dérapage peut devenir très problématique et peut prendre rapidement de grande proportion.

Autant pour moi ça va, je n’ai que 6 chiens, mais j’ai des amis mushers qui ont plus de 20 chiens, certains plus de 90 chiens ! La discipline et la soumission à cette discipline est indispensable.

Chien dominant et chien dominé

J’ai deux shi-tzu : Kaido et Shiro. Shiro est un mâle dominant de 8 Kg alors que Kaïdo est un ultra-dominé de 6 Kg.

Qu’est ce que j’entends par dominant ?

  • Il cherche à monter toutes les femelles qu’il croise même les husky deux à trois fois plus grandes que lui 🙂
  • Il se couche sur tout le long du panier sans se soucier de Kaido. Si Kaido est déjà sur le panier il va venir s’assoir en l’écrasant ou en le poussant. Je dirais même que Kaido, le chien dominé à tendance à lui laisser naturellement la place nécessaire au dominant, pour que Mossio Shiro soit bien.
  • Il mange en premier. De manière naturelle, Kaido a fortement tendance à s’empêcher de manger tant que Shiro n’a pas fini de manger.
  • Il râle parfois lorsqu’on le descend du canapé ou du lit. Je n’ai jamais entendu mes chiens dominés oser râler. Quand tu es soumis tu te tait, tu te soumet aux règles sans un mot.
  • Il n’hésites pas à aboyer lorsqu’il veut se faire comprendre et nous dit de faire quelque chose: ouvrir une porte, demander plus de croquettes,…
  • En 8 ans ça lui est arrivé une ou deux fois de s’en prendre à Kaïdo parce que celui-ci ne se laissait pas faire, par exemple ne pas se laisser lécher les oreilles
  • Après le bain, Shiro cherche a monter Kaïdo

Ils ont donc entre eux une relation dominant-dominé et ça se traduit par des actes concrets de la vie de tous les jours.

Husky aux yeux bleu dans la neige

Husky aux yeux bleu dans la neige

Tu n’es plus l’Alpha de la meute

Certains diront que ce que je décris plus haut n’est pas de la dominance. Alors je vais vous raconter une histoire qui reste un moment fort de ma vie avec mes chiens et qui illustre très bien le rapport de domination et de position dans la meute. Ce moment où Shiro, grand chef de meute dominant, est passé à simple petit shi tzu.

Nous étions dans le jardin avec tous mes husky et mes shi tzu. Les husky jouaient à se courir après comme d’habitude. Sauf que les shi-tzu n’aiment pas trop ça. Shiro faisait donc régner la loi, aboyait, coursait et cherchait à dominer le moindre husky qui s’agitait un peu trop a son goût.

Quand je parle de dominer, c’est qu’il aboyait sur les husky jusqu’à les faire tomber au sol, en position de soumission.

Sauf que voilà, nous savions que Ggayoq était un mâle dominant et qu’il n’allait pas tolérer son petit jeu encore longtemps. On attendait que « ça pète », en espérant que ça se fasse en douceur.

Ggayoq a commencé à râler dans son coin, puis à dresser un peu les poils pour faire comprendre à Shiro qu’il ne devait pas trop l’embêter. Ça n’a pas suffit. Comme tous les chiens dominants que j’ai vu, Shiro a un fort caractère déterminé. Oui mais voilà, un jour Ggayoq en a eu marre. Il s’est retourné contre le petit shi tzu. On était a un mètre mais nous avons laissé faire, priant qu’il n’y ait pas un mauvais coup de croc qui parte.

Heureusement, Ggayoq à fait ça très proprement. Il l’a chopé entre ses pattes avant pour le plaquer en hauteur contre le grillage. On aurait dit une bagarre entre deux mecs où l’un des deux le prenait par le col et le soulevait d’une main. Le husky a attendu deux secondes que le shi tzu ait compris la leçon puis la relâché. Depuis ce jour, Shiro a fait une sorte de dépression pendant plusieurs jours – vraiment c’était choquant de constater le changement de comportement. Il a radicalement changé. Ce n’était plus l’alpha, ce n’était plus le dominant de la meute.

Husky sibérien dominant

Parmi mes husky sibérien, j’ai deux mâles: Ggayoq et Grimm.

Husky roux et husky noir

Husky roux et husky noir

Lorsque j’ai eu Ggayoq, on m’avait légèrement mis en garde car il semblait être un chiot dominant. Il est indispensable d’être ferme avec un chien dominant car une morsure d’un chien de taille moyenne peut être très grave. On voit souvent des chiens finir museler 24/24, abandonnés ou piqués parce qu’il est trop agressif, trop dominant, alors que c’est bien souvent que le maître n’a pas su être à la hauteur des enjeux.

Mon chiot me grogne dessus

Nouvelle anecdote pour illustrer la dominance d’un chien envers l’humain.

Je rentre dans ma chambre. Ma femme dort dans le lit, Ggayoq est allongé par terre au pied du lit. J’allume une petit lumière. Ggayoq me voit. Pour allait jusqu’à mon lit je dois le faire se déplacer. Il me grogne dessus et me montre franchement les dents. J’ai été choqué. Je ne m’y attendait pas du tout. C’est un petit chiot. J’ai eu une seconde pour me remettre de mes émotions pour finalement lui faire comprendre qu’il ne recommence plus jamais ça.

Depuis ce jour nous avons compris qu’un chien dominant nécessite toute notre attention et fermeté dans chacune de nos simples actions. Je peux d’autant plus l’affirmer que j’ai eu l’occasion de le comparer avec les 10 chiens que j’ai pu avoir et qu’aucun n’était particulièrement un chien dominant, aucun ne m’avait jamais fait ça.

Mon chien attaque d’autres chiens

Deux autres anecdotes pour illustrer un rapport de dominance entre chiens. On croit parfois que le chien dominant attaque l’autre chien car il se jette dessus violemment, qu’il a les poils hérissés et grogne. C’est possible qu’il attaque, mais ce n’est pas toujours le cas.

Rituel de soumission

Je suis allé chez des amis alors que Ggayoq n’était encore qu’un chiot de 6-7 mois. On est donc allé dans un territoire inconnu et qui appartenait déjà a une autre husky femelle dominante. Ça n’a pas loupé, elle s’est jeté sur lui, poils hérissés en grognant. Il a eu peur et s’est immédiatement couché sur le dos, signe de soumission. Il y a eu domination mais aucune violence. C’était un rituel nécessaire pour que la femelle impose la hiérarchie et la loi qui règne entre eux. Une fois cette étape franchie, tout allait nickel entre eux.

Sujets de domination entre mes chiens

Pendant longtemps Ggayoq a assis sa domination sur Grimm. Cela nous a valu pas mal de bagarre malgré la soumission de Grimm.

Quels sont ces sujets qui permettent au dominant d’assoir sa domination ?

  • les jouets: le dominant est maître des jouets (comme les bâtons par exemple) et il décide qui peut ou qui ne peut pas jouer avec. Il a tendance a s’accaparer tous les jouets jusqu’à être lassé et le laisser à l’abandon.
  • les femelles: nous avons plusieurs femelles. Le mâle dominant s’accapare aussi les femelles, comme des jouets.
  • la relation avec l’humain: le chien dominant cherche à être le privilégié du maitre face aux autres. Il est le seul, l’unique, qui doit passer avant les autres. tout comportement des chiens dominé qui vise à attirer l’attention du maitre n’est pas apprécié par le chien dominant.
  • le lieu pour dormir: ce cas se pose particulièrement lorsque mes chiens dormaient chez moi (habituellement ils dorment tous 7j/7 dehors quel que soit la saison). Le dominant cherche à se rapprocher d’une place qui parait proche du maitre et qui semble être une place de privilégié.
  • la nourriture: la nourriture bien sûr ! déjà que n’importe quel chien qui a faim défend sa nourriture, le chien dominant est encore plus ferme là dessus.

Ils tuent les chiens dominants

Les chiens dominants sont souvent liés à des problèmes, ennuient, bagarres, dangers,… certaines personnes ne peuvent se permettre de s’encombrer de chiens dominants.

J’ai donc vu plusieurs éleveurs qui ne faisaient pas reproduire leurs chiens dominants, craignant que leurs progénitures le soient aussi.

Un autre exemple, un musher ne peut se permettre que l’un de ses chiens morde un client ou se bagarre dans l’attelage pour une histoire de dominance.

J’ai vu des témoignages de chasseur en France, de Corses ou de mushers québecois qui butaient leur chien s’il était trop dominant. Ils ne cherchaient pas à comprendre: 1 signe de domination 1 fois, pas plus ; 1 bagarre, pas 2.

Le chien doit être ultra soumis et malléable sans quoi, il fini avec une balle entre les deux yeux. Nous sommes bien loin de la relation homme chien que nous connaissons.

Heureusement, nous n’avons pas le même rapport avec nos chiens et sommes armés d’une sacré expérience et connaissance pour maitriser les chiens les plus dominants !

La suite sur les chiens dominants

Dans les prochains articles j’aborderais :

En attendant, cliquez plus bas sur le bouton « like » & « g+1 » 😉

Rappel: cet article est écrit dans le cadre du carnaval des articles organisé par Margaux du blog Primitif Addict

[Total : 22    Moyenne : 3.1/5]

31 Responses to Chien dominant et hierarchie de meute

  1. kolinka dit :

    bonjour j’ai 3 mâles et deux femelles, souci, mon mâle le plus âgé (5 ans) a connu les deux autres depuis leur naissance (3 ans) et a fait en grande partie leur éducation. De ce fait il avait un statut de dominant et tout allait bien jusqu’au jour où il s’est pris le bec avec un des deux jeunes et que le second s’en est mêlé, là ils ont compris qu’0 deux ils arrivaient a le mater et depuis mon « grand » mâle essaye de garder le contrôle mais se méfie des deux autres qui n’hésitent plus à l’attaquer ( je vous parle même pas de la période des chaleurs). Avez vous une expérience similaire et pensez vous que la castration des deux jeunes puisse être une solution??

    • Baptiste dit :

      Bonjour, j’ai eu un expérience un peu similaire. J’ai beaucoup échangé avec des mushers ayant plus de 20 ans d’expérience ainsi que des comportementalistes canins.
      C’est très embêtant car les deux « camps » avaient des solutions diamétralement opposées. L’un disait d’intervenir tandis que l’autre disait de laisser faire.
      J’aborde ce point plus en détail dans les prochains articles.

    • Youri dit :

      Kolinka,

      Tout dépend de qui est le vrai dominant.
      Ton premier chien s’est trouvé le dominant car il était seul. Mais est-il vraiment un dominant ?
      Les 2 frères ont le nombre pour eux mais parmi les 2 y a t-il un vrai dominant (car quand ils auront pris la place du vieux, ils vont se bagarrer entre eux pour savoir qui va la garder) ?

      Maintenir à sa place de dominant ton vieux alors qu’il n’est plus respecté par les autres, c’est prendre le risque qu’il soit « éliminé » en ton absence.
      Après laissé ton vieux se faire déboulonner si c’est pour après avoir des bagarres sans fin entre les 2 frères car aucun des deux n’est un vrai dominant et capable de se faire respecter ??

      Il faut que tu détermines qui est capable de devenir le dominant (en espérant qu’il y ait un vrai dominant parmi les 3).

      Ensuite tu laisses faire ce qui doit être fait (en évitant à ton vieux de se faire écharper car 2 contre 1, tu peux avoir des blessures très graves si tu laisses les jeunes s’acharner contre lui ou s’il est coincé dans un coin sans pouvoir s’échapper).

      La castration peut réduire les ardeurs des deux jeunes mais si un des deux est un vrai dominant, il prendra quand même sa place.

  2. Higloo dit :

    Super article merci! Mais y a tellement plus à dire!!!
    Mon chien est un chien tout le temps dominé. Il se couche à l’envers dès qu’il voit un autre chien et il est écoute tout ce que l’on dit.
    A l’inverse il y a 10 ans j’avais un chien très dominant. Il chercher toujours à mettre au sol les autres chiens. Une fois le chien soumis ça se passait super bien.
    Et avec moi il fallait toujours négocier pour qu’il fasse quelque chose. Avec mon chien actuel, dominé, aucun soucis il fait tout ce que je dis immédiatement.

  3. winette dit :

    Je suis désolée mais je ne peux pas adhérer a ce genre d’articles qui véhicule des idées recues et dangereuses pour les maitres néophytes
    Je ne susi pas d’accord quand on s’applique a écrire sur un tel sujet, il faut s’appuyer sur l’éthologie par sur les analyses de passionnés aussi respectables soient ils

    • Baptiste dit :

      J’invite d’ailleurs à ceux qui veulent découvrir l’éthologie à aller sur le site de Winette

      • Ridz dit :

        Autant j’adhère très bien aux autres articles, autant je ne suis pas du tout d’accord avec celui-ci. Je pense que les problèmes de chiens dits « dominants » envers l’homme (et pas les autres chiens), viens d’une incompréhension mutuelle.

        Après j’ai certes beaucoup moins d’expérience que vous en ce qui concerne les chiens peut-être changerais-je d’avis d’ici quelques années, mais je vous conseillerais quand même d’aller faire un tour sur le forum de la Cynothèque, qui explique très bien les nouvelles découvertes sur le chien, les anciennes idées reçues, le fait que la dominance inter-espèces n’existe en réalité pas du tout…

  4. lefaucheur67 dit :

    bonne présentation du sujet,
    j’ attend la suite

  5. Hélène dit :

    Personnellement de mon point de vu éducateur comportementaliste déjà on pars tout faux, lorsque l’on a 6 chiens, on n’a pas une meute, nous sommes dans un groupe social dont « logiquement » le leader est l’être humain si le groupe vit dans un environnemment d’etre humain , et la plus part du temps sur une structure close avec des grillages etc… donc nous sommes sur des animaux captifs! Une meute n’est jamais captive!Pour le reste ceci n’est qu’une interpretation une nouvelle fois de situation diverses et variées, avec le regard d’un humain qui veut voir dans les situations decrites ce qu’il veut voir…. personnellement je vois gestion d’environnement, et de ressources… si je prends ces memes chiens je les mets dans un autre contexte nous aurons d’autres comportements, quant à laisser un siberain et un shitsu regler leur « comptes » sous les yeux d’un humain sans que celui ci intervienne et bien je dis « une nouvelle fois » ce que je pense : c’est une connerie monumentale.. une chance que le shitsu n’est pas eue la nuque brisée… l’etre humain gere les accouplemets, la bouffe, le travail, les sorties, etc etc.. et il laisserait les chiens se battre sans rien faire au nom de: il faut qu’il regle leur compte… mais c’est d’une aberration evidente, rien de tel pour desequilibrer un groupe social captif ( vivant avec ou dans une cellule humaine) … Pourquoi prendre les choses à l’envers, en voyant la « dominance » comme une fin, un but en soi. A vous entendre ce sont des monstres sanguinaires assoiffés de pouvoir… De plus, se référer à six chiens uniquement n’est pas une expérience suffisante pour en tirer des conclusions , une vie entière ne suffit pas pour comprendre la logique des clans canins, is nous en apprennent tous les jours. Je ne conteste pas la hiérarchie chien -chien, en revanche c’ets la hiérarchie entre 2 espèces différentes qui n’a pas d’existence.car la hiérarchie est alimentée par – les même besoin – la même culture – le même de mode de communication ce qui n’est pas le cas entre 2 espèces différentes… sauf si vous vous prenez pour un chien???!! Tout ça est une grossière incompréhension de la notion de relation de dominance, et surtout un anthropomorphisme acharné : alors que la notion de hiérarchie doit être comprise comme une construction théorique que NOUS mettons (ou pas, suivant ce qu’on constate) sur l’observation d’un groupe d’animaux, la vulgarisation à deux balles et l’anthropomorphisme à tout crin en font une caractéristique intrinsèque de ce groupe. Et les gens de s’imaginer au final que leur chien a un petit organigramme dans la tête, et comme eux savent à qui ils doivent obéir puisqu’ils sont de bons citoyens. (et accessoirement, puisque c’est par peur du gendarme qu’ils se conduisent de façon civilisée, plus que pour maintenir l’harmonie interne de leur groupe social, bah là aussi ils répètent le même schéma de la menace … puisque forcément, si pour eux c’est comme ça, c’est que c’est universel)… C’est dommage de véhiculer tant d’idée reçut… et surtout chaque cas est unique que se soit canin ou humains… donc on ne peut pas vraiment faire de généralité.

    • Baptiste dit :

      Dans l’article meute ici = groupe. Je ne fais pas d’éthymologie, je parle simplement et la langue française à plusieurs degrés, les mots ont un sens qui varie selon leur contexte. Faut un peu le prendre en considération.

      « Il faut qu’il regle leur compte »
      C’est ce que l’éducateur comportementaliste conseillait. Il va falloir songer à vous mettre d’accord dans votre profession. C’est fou comme vous pouvez avoir un discours diamétralement opposés d’un comportementaliste à un autre.
      Cela dit en passant, ça a tout arrangé entre eux. Comme quoi entre la théorie et la pratique, il y a parfois un écart monumental.

      « se référer à six chiens uniquement n’est pas une expérience suffisante pour en tirer des conclusions »
      Non mais pour témoigner d’une expérience personnelle oui 😉

      « donc on ne peut pas vraiment faire de généralité »
      C’est le principe d’une expérience elle nous est propre.

    • Dav dit :

      Je suis d’accord avec pas mal de chose qu’à dit Hélène.

      Déjà comme disait un certain Nico dans l’autre article sur la dominance.
      Si on parle de relations intra spécifiques (donc chien-chien), la dominance n’est pas un trait de caractère mais une conséquence d’une relation dyadiques (entre deux individus), une relation étant composé d’une somme d’intéractions, il ne peut en aucun cas s’établir une relation stable dès le premier contact, il faut plusieurs interaction pour avoir une relation stable.

      De plus, si l’on s’informe sur les dernières recherches et observations scientifiques, il s’avèrent que les chiens féraux ou marrons (revenus à un état « sauvage » ou errants) ne créent pas de « meutes » comme pourraient le font les loups mais des groupes avec des nombres d’individus différents et surtout changeant !

      Le problème des groupes créés par les humains, c’est que l’on oblige des chiens à vivre ensemble même si il s’avère qu’ils ne peuvent pas se piffrer.

      Je rajouterai aussi, même si je ne suis pas la plus expérimentée en ce qui concerne l’observation de team de chiens de traineau (toutes races et croisement confondus), que l’on pourrait aussi essayer de changer notre regard d’humain et au lieu de parler de hierarchie de « dominance », parler de hierarchie de « compétence ».
      Comme j’ai déjà entendu dire des mushers. Le « dominant » ou diront non le leader n’a pas besoin de se battre pour imposer le « respect », les autres savent qu’ils doivent le suivre car il est plus compétent. Et la variété des domaines de compétence (tirer un traineau, trouver à manger, etc) fait qu’il pourrait peut être en fait avoir plusieurs leaders…

      Et un chien qui saute sur tous les autres chiens, ne sait pas communiquer correctement avec ses congénères, est un chien qui a en effet mal ou pas socialisé.

      Pour ce qui est de la relation inter spécifique (donc ici chien-humain), le mot dominance n’a pas lieu d’être puisque il ne peut pas y avoir de « dominance » entre deux espèces différentes.
      Nicolas dans les coms de l’autres articles l’a bien expliquer, ainsi que Hélène ici et Margaux sur le site Primitif addict.

      Et pour reprendre une phrase dans cet article, un chien qui grogne et un chien qui prévient, c’est valable pour le maitre donc il ne faut pas le réprimander mais se demander pourquoi il grogne ?
      Et ce n’est pas parce qu’il veut devenir Calife à la place du Calife ou dominance ou chépakoi mais simplement parce qu’il y a un problème de gestion de ressource.
      Si le chien grogne parce que l’on approche la main de la gamelle c’est parce qu’il croit qu’on va lui enlever….donc normal, lui il a envie de manger !
      Si le chien grogne et qu’il ne veut pas descendre du canapé, c’est pas qu’il s’est approprié cette ressource, il la considère comme son coin (ça c’est l’humain qui a laissé faire) et que vous le dérangez dans sa « tanière ». Il aurait donc fallu ou il faudrait lui apprendre (et sans réprimande, avec une motivation comme dit toujours Margaux de primitif addict) que même si il peut monter (sur commande c’est mieux), il doit aussi savoir y descendre sur commande et que c’est vous qui gérer ce coin (il doit également avoir un coin à lui où il ne sera pas embêter)

      Et pour finir ce roman, Baptiste, des éducateurs/comportemantalistes, il y en a de tous les « bords ».
      Il y en a qui ne sont pas à la page et au courant des dernières données scinetifiques et croient encore à la théorie de la dominance et pense que pour éduquer un chien, il faut le mater.
      D’autres qui se sont remis en question, utilisent le renforcement positif et le clicker, les récompenses (qu’elles soient alimentaires, jeu, etc)
      Et d’autre encore, qui se sont aussi remis en question, sont en renforcement positif aussi mais font plus attention à la gestuelle, au intonations quand on parle au chiens, quels mots utilisés, etc et ne renforce les bons comportement que via des caresses et des « c’est biiiien » bien marqué avec une bonne intonation de voix, un sourire.

      Et puis même, comme partout, dans chacunes de ces catégories les gens ne sont pas d’accord sur tout alors 🙂

      Voilà, bon désolée pour le roman mais j’avais envie d’apporter ma modeste pierre à l’ouvrage car je suis une vraie mordue du comportement canin 🙂

      • Dav dit :

        Aïe, désolée pour les fautes, je me suis pas relue et ça pique les yeux… 😀

      • Baptiste dit :

        Tout d’abord merci pour ton commentaire plein d’humilité, de bonne volonté et de bonne humeur.

        « La dominance n’est pas un trait de caractère mais une conséquence d’une relation entre deux individus »
        Mais je crois qu’on est tous d’accord là dessus, c’est juste que l’on ne parle pas le même language.
        Car on peut dire la même chose pour les humains. Par exemple:
        Un mec habituellement soumis face à d’autres personnes peut devenir un lion si sa famille est en danger.
        Alors que celui qui est habituellement dominant va faire profil bas.
        Mais quand on parle de dominant ou dominé c’est une facilité de language, qui dit « lui habituellement se comporte de cette façon… »

        « Je rajouterai aussi, même si je ne suis pas la plus expérimentée en ce qui concerne l’observation de team de chiens de traineau (…)
        au lieu de parler de hierarchie de « dominance », parler de hierarchie de « compétence ».
        Comme j’ai déjà entendu dire des mushers. Le « dominant » ou diront non le leader n’a pas besoin de se battre pour imposer le « respect »,
        les autres savent qu’ils doivent le suivre car il est plus compétent.
        Hé hé il y a une hierarchie qui s’instaure: avec certains qui s’imposent et d’autres qui se soumettent et par définition ça s’appelle la domination, non?
        La domination n’est pas un vilain mot. On peut dominer un match de foot parce que l’équipe est plus forte (plus compétente) que l’autre.
        Je vois pas pourquoi vous avez peur de ce mot.

        « Et un chien qui saute sur tous les autres chiens, ne sait pas communiquer correctement avec ses congénères, est un chien qui a en effet mal ou pas socialisé. »
        On est d’accord 🙂

        « Et pour reprendre une phrase dans cet article, un chien qui grogne et un chien qui prévient, c’est valable pour le maitre donc il ne faut pas le réprimander mais se demander pourquoi il grogne ?
        Et ce n’est pas parce qu’il veut devenir Calife à la place du Calife ou dominance ou chépakoi mais simplement parce qu’il y a un problème de gestion de ressource.
        Si le chien grogne parce que l’on approche la main de la gamelle c’est parce qu’il croit qu’on va lui enlever….donc normal, lui il a envie de manger !
        Si le chien grogne et qu’il ne veut pas descendre du canapé, c’est pas qu’il s’est approprié cette ressource, il la considère comme son coin (ça c’est l’humain qui a laissé faire) et que vous le dérangez dans sa « tanière ». Il aurait donc fallu ou il faudrait lui apprendre (et sans réprimande, avec une motivation comme dit toujours Margaux de primitif addict) que même si il peut monter (sur commande c’est mieux), il doit aussi savoir y descendre sur commande et que c’est vous qui gérer ce coin (il doit également avoir un coin à lui où il ne sera pas embêter) »
        Je ne comprends pas, on est complètement d’accord. C’est ce que j’ai expliqué dans mon exemple avec l’histoire de la place du couché. Il a fallu éduquer Ggayoq pour qu’il sache où est sa place et ce que je soulignais c’est qu’il ne faut surtout pas laisser faire, ne surtout pas lui laisser croire que c’est lui qui dispose des ressources à sa guise.
        C’est aussi ce que j’explique dans mon article sur « Votre chien grogne lorsque vous approchez la gamelle ? », avec le principe de gagner la confiance du chien et ne pas le brusquer: http://www.musher-experience.com/chien-grogne-gamelle/

        « Il y en a qui ne sont pas à la page et au courant des dernières données scinetifiques »
        Heu ça par contre tu aurais du évité lol. Quand tu écoutes les scientifiques sur les sièges bébé dans les voitures par exemple c’est à mourir de rire.
        Un coup il faut le mettre à l’endroit, l’année d’après à l’envers, et ainsi de suite et ça sur plein de sujet.
        Disons qu’il faut une bonne dose d’expérience couplé à des données scientifiques sinon je pense que c’est fortement faussé.
        D’ailleurs je suis curieux de savoir si Nico et Hélène gèrent une 30aine de husky par exemple?

        « (…) et croient encore à la théorie de la dominance et pense que pour éduquer un chien, il faut le mater. »
        Mais pourquoi tu parles de mater? J’ai l’impression que pour vous dominance c’est forcément lié à violence? A quel moment on parler de mater quelqu’un? ou c’est peut-être le mot discipline qui vous a fait peur?
        D’autant plus que dans d’autres articles je prône l’éducation positive comme ici:
        http://www.musher-experience.com/eduquer-un-husky-siberien/
        Chose que je pratique avec mes chiens et que je conseil particulièrement pour les husky.

        • Dav dit :

          En ce qui concerne les mots, si je pense qu’il est bon de bien les choisir. Surtout quand on a une dimension médiatique.

          Et contrairement à ce que tu dit et malgré le fait que l’on puisse dire que lors d’un match telle équipe domine l’autre, les mots domination et dominance en éthologie ont une résonnance particulière.

          Si tu regardes sur Wikipédia (bon c’est sur que c’est pas LA référence mais je n’ai pas mes dicos à côté de moi là )

          La définition de Domination : La domination désigne une situation dans laquelle un être et ou un groupe est en position d’imposer (voir autorité), par n’importe quel moyen (y compris la force) ses idées, sa loi, ses règles, ses vérités ou ses croyances. La domination peut ainsi être associée à la survie, à la quête de pouvoir mais aussi à un acte délibéré de méchanceté

          Dominance (en éthologie puisque c’est ce qui nous intéresse) : Suprématie hiérarchique d’un animal qui exerce une autorité sur les autres

          Et tout cela vient du verbe dominer qui vient du latin « dominator » qui veut dire « être maître, dominer, commander, régner » lui même dérivé de mot « dominus » maître

          Pour ce qui est des données scientifiques, je ne pense pas que l’on puisse comparer des affirmations concernant la position d’un siège bébé dans un auto et l’observation d’espèces animales…

          Si tu prends la peine d’aller à des conférence ou de lire des bouquins écrit par des éthologues, je pense que quasiment aucun d’entre eux ne prétendent avoir la Vérité car ce n’est pas la cas, ils le savent et effectivement, on en découvre chaque jour. C’est pourquoi il est bon de se remettre en question et de faire preuve d’ouverture d’esprit.
          Quand je parle des dernières données scientifques, ce sont bien les conclusions des dernières données résultant d’observations et d’étude du comportement canin et je trouve cela un peu facile de les rejeter en prétextant une histoire de siège auto qui n’a rien à voir.

          Ces données scientifiques ne parlent pas des huskys ou du mushing bien sur mais de l’espèce canine en général, ses origines (personne n’arrive à se mettre d’accord), ses comportements (avec l’humain et leurs congénères, que ce soit des chiens domestiques ou chiens féraux).

          Pour finir, tu as coupé une partie de ma phase où je parlais des éducateurs car toi même « leurs » demandais de se mettre d’accord
          Phrase dans laquelle je disais que il y a certains éducateurs qui apprenne à éduquer un chien en le matant (oui, désolée mais les coups de sonnettes et autres joyeusetés c’es ce que j’appelle mater) parce qu’il doit savoir « qui est le maitre » et qu’on doit dominer son chien, car on est l’Alpha (mise en application de théories dépassées venant d’observation de loups en captivité datant des années 50… nous savons quand même aujourd’hui que le chien n’est pas un loup, et en plus, même le fonctionnement des loups diffère si ils sont en liberté ou en captivité ! Il me semble qu’il y a des études là dessus, que je n’ai pas encore l’occasion de lire)

          Enfin, tout ça pour dire que non, je ne confonds pas la discipline avec des mauvais traitements mais malheureusement encore beaucoup d’éducateurs (et de gens) le font.

          Après, je suis ravie si on est d’accord sur pas mal de point.

          Et Armand, je ne connais pas ni Nico, ni les autres personnes avec qui je suis assez d’accord donc je ne pense pas faire partie du dogme de chonchonland car en aucun cas je n’ai voulu faire d’affirmations incontestable. Juste faire part ce à quoi je m’intéresse et notamment en ce qui concerne la dominance inter-espèce.

          Bref, sens toi libre de contester autant que tu veux…mais peut-être en développant un peu, parce qu’un sarcasme qui tient en une phrase ne représente un argumentaire valable selon moi.

          • Dav dit :

            Et sinon ton article

            http://www.musher-experience.com/eduquer-un-husky-siberien/

            est intéressant mais il y a juste une chose que je ne comprends pas.

            Comment peux tu affirmer que  » Le husky est aussi un chien qui vit en meute, avec un code de la hiérarchie bien particulier. Il est important d’en comprendre le sens pour interagir comme il se doit » ?

            Je veux dire, sur quoi te bases-tu ?

            C’est un primitif ok, donc peu « changé » par l’homme mais cela reste un chien…et non pas un loup.

            Et comme je disais, les dernières observations scientifiques ont tendance à dire (car il est impossible de faire une vraie étude là dessus) que les chiens féraux (donc encore moins sélectionnés par l’homme que les huskys) ne forment spontanément pas des meutes mais qu’ils sont plus solitaires ou forment des petits groupes , qui eux mêmes peuvent se regrouper et que cela peut changer… on peut penser qu’il est dont difficile qu’il y ai un code hierarchique quasi immuable avec toutes ces fluctuations (et je ne parle pas seulement de chiens qui vieilliessent, etc)

            Je ne me suis pas assez penché que les dernières découvertes à propos du loup mais si l’on garde en tête le schéma de l’Alpha chez le loup, c’est surtout à cause de la reproduction.
            En effet, les dernières données sont toujours d’accord pour dire que le le loup est un animal monogame. Un mâle et une femelle vont former une famille étendue (la meute).
            Ce qui est le contraire pour le chien car c’est un animal qui est (si il n’a pas à subir l’influence humaine) un animal « multi-mâle/multi-femelle ».

            Donc on s’imagine que si une femelle est en chaleur, les mâles vont se battre pour l’avoir et celui qui gagne sera le plus fort.

            Si il n’y a pas de bastons dans un groupe gérer par un humain, on peut se dire que vu qu’il sont tout le temps ensemble, ils ont eu le temps d’expérimenter chacun leur force et savent qu’ils ne feront pas le poids face à untel ou untel peut être ?

            Et j’ai déjà vu une femelle en chaleur dans un groupe d’un musher se faire prendre par deux ou 3 chiens différents. Ce qui ne devrait pas arriver si il y a réellement une « hiérarchie de dominance » (j’insiste sur le dominance parce que cela veut dire qu’il y a un maitre et ses sous fifres)… si c’était le cas, les sous fifres n’oserait pas toucher à la femelle il me semble, non ?

          • Baptiste dit :

            « Le husky est aussi un chien qui vit en meute, avec un code de la hiérarchie bien particulier. Il est important d’en comprendre le sens pour interagir comme il se doit  »
            Sur mon expérience et l’expérience des nombreux mushers que j’ai pu rencontrer qui ont de 1 an à 30 ans d’expérience dans le mushing.

            « cela reste un chien…et non pas un loup. »
            oui on est d’accord là dessus. Par contre il faut savoir que beaucoup de mushers ont des chiens qui sont extrêmement proches des loups. Certains naissent directement d’un croisement husky/loup.
            De plus le fait que ce soit un chien primitif fait que c’est n’est pas un chien comme les autres.

            « Donc on s’imagine que si une femelle est en chaleur, les mâles vont se battre pour l’avoir et celui qui gagne sera le plus fort. »
            Les 3/4 des mushers que je connais – mais ce serait sympa de faire un sondage – ils séparent très nettement les femelles en chaleur du reste de la meute (oups du groupe lol) pour ne pas qu’il y est de baston. Rahh…les femmes 🙂

            « Et j’ai déjà vu une femelle en chaleur dans un groupe d’un musher se faire prendre par deux ou 3 chiens différents »
            Ben dit donc t’en vois des trucs cochons toi :p

            « si c’était le cas, les sous fifres n’oserait pas toucher à la femelle il me semble, non?  »
            Pour moi non, carrément pas car j’ai par exemple un chien qui est le chef et parce que c’est le chef il autorise parfois certaines choses comme laisser un jouet à un « sous fifre ». C’est la même chose avec les femelles…

          • Dav dit :

            « « Le husky est aussi un chien qui vit en meute, avec un code de la hiérarchie bien particulier. Il est important d’en comprendre le sens pour interagir comme il se doit »
            Sur mon expérience et l’expérience des nombreux mushers que j’ai pu rencontrer qui ont de 1 an à 30 ans d’expérience dans le mushing. »

            Alors, déjà je dirais que à partir du moment où on veut voir quelque chose on le voit. On trouvera toujours des points pour appuyer son propos même si cela pourrait s’expliquer autrement.

            Et puis réfléchis, d’où vient cette théorie à la base ?
            Elle vient de découvertes scientifiques des années 50 (observation de loup captif donc faussées, je le répète). Alors je te demande, pourquoi ces théories scientifiques seraient-elles plus dans le vrai que les nouvelles observations scientifiques actuelles ?
            Tu dis ne pas pas croire aux nouvelles découvertes et études scientifiques alors que tu (je dis tu parce que là on parle ensemble mais je ne te vise pas que toi 🙂 ) ne cherches même pas à remettre en question des théories scientifiques qui datent de plus de 50 ans. Tu trouves pas ça dogmatique ou sectaire ?

            Je le redis, il faut savoir remettre en question ce qu’on sait, c’est comme ça qu’on avance et c’est exactement ce que les éthologues font.

            « « cela reste un chien…et non pas un loup. »
            oui on est d’accord là dessus. Par contre il faut savoir que beaucoup de mushers ont des chiens qui sont extrêmement proches des loups. Certains naissent directement d’un croisement husky/loup.
            De plus le fait que ce soit un chien primitif fait que c’est n’est pas un chien comme les autres. »

            Eh ben, les gens qui font du mushing avec des chiens-loups, bon courage.
            Je dois dire que je n’aime pas ces hybrides.

            Et que veux tu dire par le « chien primitif n’est pas un chien comme les autres » ?

            « « Donc on s’imagine que si une femelle est en chaleur, les mâles vont se battre pour l’avoir et celui qui gagne sera le plus fort. »
            Les 3/4 des mushers que je connais – mais ce serait sympa de faire un sondage – ils séparent très nettement les femelles en chaleur du reste de la meute (oups du groupe lol) pour ne pas qu’il y est de baston. Rahh…les femmes 🙂 »

            Oui bon ça c’est sur que question pratique c’est mieux 🙂

            « « Et j’ai déjà vu une femelle en chaleur dans un groupe d’un musher se faire prendre par deux ou 3 chiens différents »
            Ben dit donc t’en vois des trucs cochons toi :p »

            Ahah, bon pas en même temps quand même…la pauvre 😀

            « « si c’était le cas, les sous fifres n’oserait pas toucher à la femelle il me semble, non? »
            Pour moi non, carrément pas car j’ai par exemple un chien qui est le chef et parce que c’est le chef il autorise parfois certaines choses comme laisser un jouet à un « sous fifre ». C’est la même chose avec les femelles… »

            Je ne suis pas convaincue du tout pas ce que tu avances là.
            C’est sure que de toute manière je n’adhère pas à cet histoire de « chef suprême » dans un groupe de chiens donc forcément…
            Et là, je dois y aller donc j’ai pas le temps de réfléchir à comment bien tourner mes pensées… Soit je reviens plus tard, soit si t’en a marres que tes commentaires tournent au forum, on discute par mail. 🙂

  6. Armand dit :

    pauvre musher experience, tu viens de te prendre le fan club du dogme chonchonland mdr – amen!

  7. Dav dit :

    Une dernière chose (parce que sinon Armand risque de dire que je veux ouvrir une secte).

    J’ai lu (et là le problème c’est que je ne me souviens plus du bouquin là tout de suite) que il y avait une différence de socialité (intra espèce bien sur) entre les loups en captivité et les loups en liberté.

    Il se peut donc qu’il en soit de même pour les chiens (ou même pour toutes les autres espèces animales d’ailleurs).

    Ce dernier point pour dire que je ne dis pas qu’il n’existe pas de hierarchie dans un groupe de chiens que l’humain a mis ensemble (que ce soit des des husky ou autre) mais juste qu’il est bon d’essayer de regarder ailleurs et de se questionner 🙂

  8. Véro dit :

    Quand arrêtera-t-on une bonne fois pour toute avec ces mythes de la dominance et du maître chef de meute ?
    Ces principes sont basés sur des études réalisées il y a près d’un siècle et dont le sujet était les loups et non les chiens.
    Les théories établies alors ont été invalidées depuis plusieurs décennies.
    NON, il n’existe pas de hiérarchie ou de dominance entre le chien et l’homme.
    NON, un groupe de chiens ne fonctionne pas sur une hiérarchie de dominance !
    La dominance entre chiens existe mais est uniquement situationnelle.
    L’existence d’une hiérarchie entre chiens vivant ensemble est de plus en plus remise en question.

    Croyez-vous réellement qu’en publiant de telles choses, vous apportez quelque chose d’utile aux races nordiques ?

    Les problèmes décrits plus hauts sont des problèmes de communication entre chiens qui ont perdu leurs codes canins, qui ont été désocialisés. Ils ne savent plus communiquer.

    • Baptiste dit :

      Ça à la mérite de vous donner la parole pour faire entendre votre vérité et faire réfléchir les gens en balançant le pour et le contre. Ça s’appelle u débat d’idée et il n’y a rien de mieux pour faire avancer les mentalités ! 🙂

  9. Sandrine dit :

    Merci pour ces témoignages.
    A plus de 20 chiens j’imagine que ça doit être difficile à gérer?
    J’ai 5 enfants et à la maison c’est beaucoup de discipline sinon on s’en sort pas. Je pense que ça doit être pareil avec beaucoup de chiens.

    • Baptiste dit :

      Oui j’aime beaucoup le parallèle qu’on peut faire avec les enfants. C’est vrai que les mères qui ont beaucoup d’enfants sont plus « stricte » (pas violente ou quoi que ce soit hein! attention à ne pas confondre). Mais il y a plus de règles à respecter fermement pour éviter que ce soit la débandade.

  10. Lilly dit :

    Bonjour, que pensez-vous d’un chien qui met sa patte sur un être humain ?
    Pour beaucoup c’est de la dominance mais pourquoi exactement ?

    Merci par avance

    • Baptiste dit :

      Oula pas grand chose! C’est juste un chien qui pose une patte^^
      Selon le contexte ça peut vouloir dire plein de trucs, mais pour mes chiens en général ça veut dire: FAIS MOI DES BISOUS! je veux des calins ou je veux jouer! 🙂

  11. Lilly dit :

    Ok Merci
    mais pouvez-vous me dire quels sont pour vous les postures de dominance face à un humain ou face à un autre chien ?

    Merci par avance
    Lilly

    • Baptiste dit :

      Comme dit dans des commentaires plus haut, on ne parle pas tous de la même chose lorsque l’on parle de dominance et pour certains il n’y a aucune interaction de domination entre des espèces différentes. C’est donc une question épineuse. Je voudrais donc juste rappeler que lorsque je parle de dominance, c’est comme dans un match de foot lorsqu’une équipe gagne et maîtrise l’autre: on parle d’équipe qui domine. L’autre équipe n’a pas le choix, elle perd le match.
      Donc toute interaction où l’un contraint l’autre il y a domination. Lorsque ces interactions sont répétées, avec de manière générale toujours le même individu qui contraint l’autre, c’est qu’il est dominant.
      Ça se traduit souvent par un chien qui tente de renverser un autre pour se mettre dessus, qui tente de le monter, qui fait main basse sur les ressources qui l’entoure (gamelles, bisous, calins, jouets,…), qui lève la patte très haut pour marquer son territoire,…mais ces manifestations ne sont pas forcément de la dominance. Exemple: grogner sur l’un de ses congénères peut venir d’une mauvaise socialisation.
      Et toi, qu’en penses-tu?

  12. Lilly dit :

    Ah ouiiii, le coup du chien qui lève la patte plus haut que l’autre chien mdr !
    Je ne connaissais pas, j’ai appris ça il y a peu et j’étais morte de rire en imaginant le pauvre chihuahua essayant tan bien que mal de pisser plus haut que le Border Collie -_-
    Pauvre loulou, pas aidé de la nature…

    Ce que j’en pense… Eh bien pour l’instant je ne me prononcerais pas sur ce sujet là car je commence tout juste à me former dans la psychologie canine basée sur des études scientifiques. J’attends donc d’avoir les outils pour argumenter mon point de vue.

    Tout ce que je peux dire pour le moment, c’est que je n’aime pas les solutions de facilité. Et pour moi, dire qu’un chien est dominant ou qu’un chien est soumis, c’est lui coller une étiquette sans chercher à comprendre le pourquoi du comment.

    Je bosse en élevage de Huskies et dernièrement il y a eu une naissance avec 1 seul chiot, énorme et magnifique.
    Ce chiot est partit à 2 mois et demi et je peux vous dire, que vu son caractère il sera décrit comme « dominant » ça c’est ce que VOUS voyez, du moins ce que vous avez envie de voir.
    Moi je l’ai beaucoup observé avec sa mère, et j’ai vu une mère qui ne l’a pas éduqué, cette chienne était certes maternelle, mais pas une bonne mère. Ce chiot n’a pas appris les bases du langage canin. Pas de grognement quand il tire sur les mamelles, pas de grognement quand le jeu va trop loin, pas de grognement non plus quand le chiot s’approche de la gamelle de la mère… Bref, la base de la communication il ne l’a pas. Du coup quand il était avec d’autres adultes, il leur grognait dessus pour un oui ou pour un non.
    Vous voyez là un chiot dominant, je vois là un chiot dont l’éducation n’a pas était faite du tout et qui va avoir beaucoup de mal à s’intégrer dans un environnement dont il va avoir du mal à comprendre le fonctionnement car il n’en connait pas les bases.

    Enfin bref, en faite je pense que si votre vision vous convient, que si pour vous, vous n’avez pas de soucis au sein de votre meute (un groupe de chien est une meute, qu’il y ai hiérarchie ou pas) alors il me semble qu’il ne faut pas chercher plus loin.
    Mais j’ai beaucoup de mal avec les articles que je vois dans beaucoup de forum où l’on affirme que le chien vit de tel ou tel manière, qu’il faut l’éduquer de cette façon et non pas d’une autre.
    Comme j’ai cru le lire dans un commentaire, cela peut-être dangereux et pour le chien, et pour les propriétaires ou futurs propriétaires.

    Mais cela reste mon avis personnel et mon but en venant sur ce forum était simplement d’avoir des avis, des témoignages de signes de dominance pour un devoir que j’ai à rendre lol

  13. Lilly dit :

    Et ce qui concerne la hiérarchie dans la meute, je pense que c’est juste une vision qui dure depuis + de 30 ans et qui arrange tout le monde.
    Mais j’en suis à 7 races différentes, et ce que je peux dire c’est que, que ça soit du Chihuahua, du Border Collie ou encore du Huskies, il n’y a pas de grandes différences sur leur façon de se comporter en groupe. Vous y verrez ce que vous appellerez un « chef de meute » et ce que moi j’appellerais « un fouteur de merde » et dont le caractère de merde est en général amplifié par les propriétaires, éleveurs,… (appelez vous comme vous le voudrez)
    Vous trouverez également ce que vous appellerez « un soumis », et ce que j’appellerais « un pauvre loulou avec un petit caractère », qui n’a rien à faire là et qui servira de souffre douleur, peut-être parce qu’il n’aura pas appris à communiquer correctement, peut-être parce que les autres chiens n’auront pas appris à communiquer correctement…

    Bref… Vous y verrez également beaucoup d’autres similitudes car ce sont des chiens qui vivent en groupe et que c’est comme ça !

    Primitif ou de bergers, ou encore de chasse…

  14. mathilde dit :

    Salut, merci pour ce super article! Quand je vois tous ces commentaires c’est un peu décourageant, tu peux pas raconter ton expérience sans que 10 personnes te tombent dessus pour critiquer. J’ai un gros chien (rot- beauceron) dominant assez compliqué à gérer, c’est un amour avec les humains (surtout les enfants) même s’il est très « testeur » et qu’il faut garder un cadre ferme avec lui sans faire d’écarts, mais avec les mâles il devient vite agressif. Avec les années il se calme un peu, s’emporte moins, mais il faut toujours être aux aguets. Et il y a souvent des passionnés des chiens pour lancer des regards de travers et des sales commentaires comme si nous étions coupables de toutes les réactions de notre chien! Il a un caractère à la con, on ne peut pas le « casser » comme j’entends souvent les gens me dire (ou alors paye tes dégâts!) et on ne le fera pas non plus piquer parce que c’est un dominant. On essaye de gérer jour après jour, et on est plutôt heureux comme ça.
    J’ai un pote dont le chien est super agressif, et avec tous les autres chiens, que ce soit des mâles, des femelles ou des chiots. Son chien a vrillé âpres s’être fait attaquer par deux chiens il y a des années… Il galère. Il y a toujours des gens prêt à dire qu’on ne sait pas éduquer nos animaux et qu’ils feraient mieux. Nos chiens ont un caractère qui leur est propre, comme nous, et parfois on ne peut pas tout changer, il faut faire avec. Quand on a pris un chien il faut assumer, alors même si c’est difficile, en travaillant tous les jours il y a des progrès, et c’est déjà merveilleux.
    Je pense que certains chiens sont trop dominants pour se soumettre. Dans la nature peut être auraient ils chacun un groupe et s’ignoreraient, mais en ville c’est différent, ils ne s’arrêteraient que lorsque l’un d’entre eux serait mort.Je dis ça parce que mon chien s’est déjà battu plusieurs fois, et si l’autre ne se soumet pas immédiatement, ou le grogne, il ne donne pas du tout l’impression de vouloir juste « le soumettre » mais plutôt de vouloir l’éliminer. Et quoi qu’on fasse à ce moment, il n’écoute plus (il n’entends plus on dirait), on peut le punir très durement après, ou au contraire le féliciter des bons comportements qui vont dans le sens inverse, ça n’y change rien. Ce qui est étrange c’est qu’au cours de sa vie il a eu deux copains mâles parmi tous les chiens qu’il a croisés, avec qui il jouait tranquillement..! On essaye toujours de voir si ça passe, et il fréquente beaucoup de chiens pour rester sociable. Il a 6 ans et s’est calmé par rapport à avant mais c’est toujours compliqué, il faut le détacher souvent pour qu’il puisse se défouler et guetter en permanence pour le rattacher si un mâle arrive.
    On peut toujours améliorer l’éducation que l’on donne à son animal, souvent on manque de recul. Pour autant, on ne peut pas tout changer. On peut chercher d’ou viennent les comportements, s’interroger sur les conséquences d’un sevrage qui a eu lieu trop tôt, d’une raclée qu’un chiot s’est prise par un chat, d’un abandon, etc. Mais on ne pourra pas tout changer, et il faudra apprendre à faire avec. Mon chien est agressif avec les mâles, et c’est comme ça.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *