Manue, musheuse et gérante au parcours insolite

manue-out-dog-adventure-parc

Nouvelle interview! Emmanuelle Hameury, gérante du premier parc de loisirs français pour maîtres et chiens et ancienne musheuse et compétiteuse, pendant près de 17 ans.

J’ai rencontré une personne poignante, généreuse et qui n’hésites pas à se livrer à travers cette interview, de sa vie personnelle, à sa vie professionnelle, en passant par son implication avec le milieu des compétitions de sports canins.

Hello Emmanuelle.

Je suis fan de ta phrase favorite « la vie est une passion, et mes passions sont ma vie ».

« Premier parc de loisirs français pour son maître et son chien »

« J’ai été musheuse durant 17 années »

Tu es une ex-musheuse et actuellement exploitante de Out-Dog Adventure Parc, dans les Vosges.  Tu peux nous présenter rapidement ton activité.

L’Out-dog adventure parc est le premier parc de loisirs français pour son maître et son chien, qui réunit autant d’activités et de services.

Je disais ancienne musheuse parce que tu ne pratiques plus beaucoup aujourd’hui ?

Non, malheureusement, mais beaucoup sont heureux de me voir revenir tout doucement, car je prévoie un petit retour en 2, puis 4 chiens si tout va bien.

En fait j’ai été musheuse durant 17 années, en attelage 2, 4 et surtout 8 chiens, catégorie dans laquelle j’ai été 3ème en 2001, et vice-championne de France terre en 2002. J’avais des huskys, des alaskans et des greysters de bonnes lignées, comme de petits croisés « qui en voulaient »!

« J’ai été opérée 2 fois en 2004 et 2007, restant paralysée en 2004 »

Qui avaient le will to go comme on dit ?

Oui. Je suis connue pour avoir organisé de nombreuses courses en normandie, dont les championnats de France FFST 2003.

J’avais aussi fondé une association d’insertion par le biais du chien (j’en ai eu jusqu’à 18!) en 92, agréée Jeunesse et éducation populaire. Puis j’ai créé un club affilié FFST.

Malheureusement j’ai été opérée 2 fois en 2004 et 2007, restant paralysée en 2004 et devant alors placer les quelques chiens qui me restait, chez V. De retail, B. Cornali et Christophe Caillat. Ils étaient vraiment bien placés, mais j’ai fait une grosse dépression. Je n’avais gardé que mon 1er et plus vieux husky, Sidney, décédé à 17,5 ans et Speedy greyster qui vient d’être papa!

17,5ans c’est un très belle âge. Et Félicitations pour Speedy

J’ai alors couru en caniVTT, été juge de course FSLC et commissaire sur des championnats d’Europe ECF ou le TDM … Speedy m’a aidé à monter sur de nombreux podiums. Mais le VTT n’est pas mon truc et je me remets doucement au kart très léger (mon traczer Ozzi), histoire de me faire plaisir.

Tu as des chiens? Combien ? Quoi comme race ?

Aujourd’hui c’est l’anarchie (rire). Il y a 6 chiens à la maison. Je vie avec mon amie, Anne Vanhove qui a un boxer de 5 ans, qui adore la recherche utilitaire.

Et de mon côté j’ai toujours Speedy, greyster de 10 ans, grand champion toutes catégories et donc papa (parent Borgey/Reffay), Shane l’alaskan de chez les Mathon qui est bientôt maman. Super rapide et endurante de 3 ans, comme son frère Forest qui est Champion FSLC et FFST, 3eme aux championnats du Monde IFSS et d’europe ESDRA, avec Anne Vanhove en canicross.

Puis 2 petits croisés chiens de bergers, qui sont super sympas et qu’on peut prêter plus facilement aux visiteurs sans chien, ou aux familles nombreuses par exemple. Ils courent aussi parfois en VTT ou canicross.

« J’ai toujours travaillé autour de l’animal et du chien »

« Les Vosges était l’endroit idéal pour mon parc »

Cani trottinette 1 chienComment as-tu eu l’idée de créer Out-Dog Adventure Parc ?

Mon CV est très long et varié, mais j’ai toujours travaillé autour de l’animal et du chien, comme reporter photographe, maître-chien, responsable de grandes marques de croquettes, animatrice chez des mushers professionnels, j’ai été animatrice et directrice de centre d’animations où je proposais de nombreuses activités autour de nos amis à 4 pattes et en montagne …

J’avais déjà créé une pension canine, puis un magasin de distribution d’alimentation canine dans les années 2000 en Normandie… J’ai passé de nombreux diplômes, et j’ai surtout eu envie de réunir toutes mes compétences dans ce parc. Il a fallu que l’on trouve une grande demeure et surtout un parc de 2,5 hectares et des hangars pour pouvoir passer à l’acte. Les Vosges était l’endroit idéal pour mon parc.

Je suis quelqu’un de passionné par l’entrepreneuriat et je trouve ça merveilleux d’avoir pu monter cette société. Quel a été ton parcours dans la vie?

J’ai un gros problème, je me suis toujours écoutée… lol. Si j’ai envie de quelque chose, il faut que j’y arrive. Enfant, j’ai beaucoup bougé, vivant quelques temps en Zambie, en Jordanie … Ce qui ouvre beaucoup l’esprit et ce qui m’a permis d’être « débrouillarde ».

A 17 ans je faisais des photos de stars avec leur permission (pas paparazzi ;-)) lors des grands festivals de Cannes et Deauville. Mais je dépensais vite l’argent que je gagnais, car je repartais à l’étranger ou je m’offrais de belles aventures, ou du matériel. 

A 21 ans, sans diplôme, j’étais déjà responsable d’un magasin photo où je m’ennuyais un peu. J’ai fait le pari avec une amie de partir en Australie, et 6 mois plus tard on partait 3 mois là-bas pour un reportage, sans un sou de côté, mais avec des sponsors et en étant lauréates d’un « Défi Jeunes » du ministère de la jeunesse et des sports. Bien sûr je n’avais plus de boulot en rentrant.

J’ai installé des machines photo en Guadeloupe, puis j’ai fait des saisons comme photographe en montagne. Je commençais alors à avoir quelques huskys, et à faire des compétitions sur terre et sur neige.

Suite à des problèmes familiaux et une mauvaise saison, je me suis retrouvée avec moins de 3 francs par jour pour vivre avec 9 chiens ! SDF quoi… Mon occupation principale était de loger et nourrir mes chiens, que j’ai réussi à garder dans un poney club, dans un enclos sans grillage, juste 4 rangées de fil de clôture électrique… Des amis m’ont beaucoup aidé, et je leur en remercie beaucoup ! J ‘avais une caravane sans eau, ni électricité, mais ça fait du bien de vivre dans ces conditions.Une famille m’a alors « adoptée » comme fille au-pair et je me suis remise sur pied après plus de deux ans et demi de galères.

Depuis, grâce à de belles rencontres et au fait de savoir rebondir très vite, je m’en sors très bien. Mais surtout je ne regrette rien, tous les moments de ma vie m’ont apporté quelque chose et ont fait de moi ce que je suis.

Pour le parc, je me suis fait aider par une « boutique de gestion » qui a tout de suite cru au projet étant donné mon expérience et ma motivation. J’ai reçu le Trophée de l’innovation en 2011.

C’est vraiment poignant et ça donne montre que quand on veut on peut. Je trouve ça superbe comme parcours.

Quels sont les étapes que tu as du franchir pour créer ton activité? Trouver le matériel, les lois, créer légalement la société, le site internet, les diplômes nécessaires, … ?

> Lire la suite: de l’interview les révélations d’Emmanuelle, avec notamment le sponsoring de grands champions

 

87% de mon meilleur contenu n'est pas sur ce blogue!

Viens avec moi! Inscris-toi MAINTENANT pour avoir accès à tout mon CONTENU EXCLUSIF!

Laisser un commentaire