La neckline n’est pas obligatoire: mais à quoi sert-elle?

La neckline n'est pas obligatoire - photo de Catherine Fontaine
La neckline n’est pas obligatoire: mais à quoi sert-elle?
5 (100%) 2 votes

La neckline n’est pas obligatoire: mais à quoi sert-elle? La ligne de cou (neckline) permet de relier des chiens à l’attelage. Mais pourquoi? Beaucoup pensent que la neckline est obligatoire alors que c’est faux. Déconstruisons les idées reçues.

Avant de parler directement de l’usage de la neckline, il me parait important de rembobiner un peu l’histoire. Pour reprendre un peu les origines, comprendre d’où l’on vient pour mieux comprendre l’origine et l’intérêt de la neckline.

Un peu d’histoire sur le mushing

Le mushing, la conduite de chien de traineau, est une ancienne discipline qui a pris plusieurs formes à travers l’histoire.

Initialement, le mushing était surtout et avant tout un moyen de transport. Les déplacement en chien de traineau servait à joindre deux villages entre eux, à partir en expédition ou encore comme les Inuits, pour leurs migrations. Les chiens de traineau ont alors progressivement été remplacés par des engins motorisés. Leur présence pour un usage purement pratique reste alors exceptionnel. 

Le mushing est alors devenu un sport qui a fait sa place progressivement. Notamment à travers des courses organisées afin de rendre hommage à l’histoire ou encore à travers une pratique sportive visant à se dépasser à travers des championnats.

Avec le temps, le terme mushing a fait naître de nombreuses formes d’attelages canin qui ont fait naître plusieurs pratiques de conduite de chiens: canicross (la course à pied avec chien), canivtt ou bikejoring (VTT avec chien), le kart à roue (attelage canin lorsqu’il n’y a pas de neige) ou encore le skijoering (ski de fond avec chien) et j’en passe.

Les courses de chien de traineau sont plus que jamais présentes. Les autres sports canins plus accessibles au grand public et dépendant moins de la neige, sont en pleine expansion. De là, beaucoup de gens découvrent cet univers et se posent plein de questions. Il y a de nombreux débutants. Dans le même temps, la pratique sportive continue d’évoluer.

Comme bon nombre d’équipement, l’usage de la neckline est souvent sur le devant des questions. Une neckline c’est quoi? A quoi sert-elle? Est-elle obligatoire?

attelage canin sans neckline- Catherine Fontaine
Attelage canin sans neckline - Catherine Fontaine

La neckline c’est quoi?

La neckline ça veut dire « ligne de cou ». Dans le mushing, c’est une ligne, une petite corde généralement entre 15 et 30 cm, avec des mousquetons légers de chaque côté. Ils viennent s’attacher aux collier des chiens et permet ainsi de relier deux chiens entre eux ou de relier un chien à la ligne centrale d’un attelage canin.

Quel est l’intérêt d’une neckline? Pourquoi l’usage de la ligne de cou? A la base, la neckline permet donc notamment de maintenir des chiens relativement côte à côte.

Dans le mushing, la neckline n’est pas obligatoire!

Mais en faite, les lignes de cou ne sont pas obligatoires. Il y a d’ailleurs plusieurs formes d’attelage canin qui ne nécessitent pas d’avoir une ligne de cou. Je pense notamment à l’attelage en éventail. Très souvent pratiqué dans les grandes et larges étendues neigeuses du grand nord.

Mais certains mushers lancent une nouvelle tendance: tester de ne pas mettre de neckline sur des attelages en binôme. Ces mushers, comme Catherine Fontaine, ont des années d’expérience dans le mushing et ont des chiens exceptionnels, entraînés et sélectionnés. Les résultats évoqués pendant les entraînements sont plutôt positifs. Mais est ce que tous les chiens et tous les mushers peuvent se le permettre?

Différentes lignes de cou

Snap Ultralight Fixlock, mousqueton ultra léger pour neckline ligne de cou attelage caninl

La ligne de cou reste fortement recommandée

Si les lignes de cou ne sont pas obligatoires pourquoi l’écrasante majorité des mushers l’utilisent? Il peu y avoir l’héritage des pratiques historiques du mushing. Mais je pense que les raisons sont bien plus profondes. Pour moi, la ligne de cou permet plusieurs avantages.

Homogénéité du rythme de l’attelage canin

D’avoir une certaine homogénéité dans le rythme des chiens. On va avoir des chiens qui vont plus tous courir à la même vitesse. Les plus rapides vont naturellement ralentir pour être au même rythme que les plus lents et vice-versa, les plus lents vont parfois se dépasser et ainsi progresser pour suivre le rythme des plus rapides. Ça a donc une vertu d’esprit d’équipe et de progression en groupe.

La neckline limite les dangers et assure une certaine sécurité

Lorsque les chiens n’ont pas de neckline, il ne leur reste que la ligne de queue pour les tenir. La tugline (ligne de queue) est plutôt très longue en comparaison. Sans neckline, un chien peut donc se déplacer à 360° sur un rayon de 70 cm à plus de 1 mètre! C’est énorme et cela peut être dangereux.

Croisement et dépassement d’autres chiens

Dangereux notamment lorsque l’on croise d’autres chiens ou attelage canin. Quelle garantie as-tu que tes chiens n’aillent pas voir à côté? Et on connait l’effet de masse. Il suffit qu’un seul le fasse pour qu’il entraîne tous les autres. Comment ça peut se finir ce genre de comportement? Quelle garantie avons-nous que les chiens (que ce soit ceux du voisin ou les nôtres) ne réagissent pas mal?

Direction et obstacles

Intérêt d'une neckline (ligne de cou pour chien)

C’est aussi dangereux lorsque tu croises un obstacle.

Si les chiens ne pensent pas aller dans la même direction. On se retrouve avec un chien à gauche, un à droite et l’obstacle au milieu. Je vous laisse imaginer la scène, très bien illustrée par ce vieux dessin déjà très connu des mushers.

Avec une neckline, le duo maximise ses chances d’aller dans la même direction et éviter l’accident (il existe aussi d’autres risques d’accident, on en parle plus bas).

Déplacements intempestifs

Les chiens qui ne portent pas de neckline sont aussi plus sujets aux déplacements intempestifs et plus difficilement contrôlable. On le constate particulièrement en canivtt. Nous sommes à vélo, donc nous n’avons pas la main pour retenir nos chiens. La ligne de trait canivtt est déjà d’une certaine façon assez longue. Avec deux chiens qui vont chacun de leur côté on peut littéralement bloquer une piste, barrer la route de quelqu’un qui voulait passer, etc.

Neckline: controverses et précautions

Le mushing et les joies d’Internet

Bien s’informer

Avec Internet, on a la joie de pouvoir facilement s’informer. On donne aussi place à l’intelligence collective, à la participation et contribution de tous (pour le meilleur et pour le pire). Il y a par la même aussi ses défauts. Tout le monde peut écrire tout et n’importe quoi (moi compris). Il est donc plus que nécessaire de croiser ses sources et bien s’informer avant d’avoir une idée arrêtée.

Les débats explosifs

Il y a aussi les « moi je sais mieux que toi ». Ou encore la bien-pensance collective qui réprimande tout esprit critique. On le voit généralement sur des sujets très clivant comme les débats « chien en liberté ou attaché », « chien LOF et non-LOF », « éducation canine », « croquettes, barf,… » et j’en passe.

Controverses et « fake news »?

Le brisage de nuque

Une des controverses qui fait son petit bonhomme de chemin sur Internet c’est le « brisage de nuque ». La neckline maintient deux chiens côte à côte. Imaginons qu’ils foncent sur un obstacle et n’arrivent pas à se décider sur la direction à prendre. L’obstacle va percuter la ligne de cou et donner ainsi, selon la vitesse, un coup plus ou moins violent sur la nuque des chiens. Jusqu’à potentiellement pouvoir briser la nuque.

Il est certain que lorsqu’on lit ça, ça fait peur. Mais qu’en est-il vraiment? Dans la théorie cela peut tout à fait arriver, mais quelle est la part de mythe et de réalité?

De la théorie à la réalité

En réalité, les témoignages de ce genre d’accident ne courent pas les rues. A vrai dire, je n’ai jamais croisé qui que ce soit à qui c’est arrivé. Toujours des gens qui répètent ce danger. Mais au final jamais de témoignage direct, ni de statistiques.

En fait pour arriver à une telle situation, c’est vraiment très difficile. Cela signifie aussi par la même que la responsabilité du musher peut-être particulièrement mise en cause car il y a des précautions à prendre pour éviter ce genre de risques:

  1. Ralentir et anticiper: lorsque l’on croise un obstacle ou changement de direction, et bien c’est comme les carrefours et les ronds points: on ralenti, jusqu’à s’arrêter s’il le faut! Un musher se doit de maîtriser son attelage canin, d’anticiper les dangers et agir en conséquence. Et ne pas mettre ses chiens en danger.
  2. Ecoute et éducation: l’écoute et l’éducation de ses chiens est primordial. Lorsque l’on donne une direction, on voit la réaction de nos chiens. On sait s’ils ont enregistré et intégré la directive ou s’il y a hésitation. Et plus nos chiens seront éduqués, plus simple ce sera.
  3. Un équipement adapté: enfin, le choix de l’équipement est particulièrement important. Si un tel choc devait avoir lieu, il existe des « fusibles » qui limite les effets de l’accident. Ce sont les mousquetons. Sur les neckline, on met des mousquetons hyper légers et petits justement pour qu’il puisse casser en cas de fort choc. Certains utilisent même des mousquetons en plastique. Je vous invite donc à prévenir ceux qui utilisent des neckline avec de gros mousquetons afin qu’ils changent pour de plus petits.

Je vous invite aussi à contribuer avec intelligence à ce débat très intéressant, dans le respect de tous les points de vue.

87% de mon meilleur contenu n'est pas sur ce blogue!

Viens avec moi! Inscris-toi MAINTENANT pour avoir accès à tout mon CONTENU EXCLUSIF!

Laisser un commentaire