Cohabitation husky et chat: témoignage d’un husky qui vit avec un chat

Cohabitation husky et chat: témoignage d’un husky qui vit avec un chat
5 (100%) 2 votes

Cohabitation husky et chat: j’ai interviewé Maëva à propos de la cohabitation husky et chat. Elle nous apporte son témoignage.

Maëva a recueilli un husky sibérien provenant d’un refuge. Elle lui a donné une nouvelle chance, une nouvelle vie et a pris le risque de faire cohabiter husky et chat.

Elle vous révèle tout

– Avant d’aborder la cohabitation husky et chat, peux-tu te présenter brièvement ainsi que tes chiens?

Maëva et Benjamin nous vivons en Normandie en ville dans un appartement de 50m2 avec nos chiens Freya, Laska & Hanouchka (lire l’article Husky en appartement, possible?)

L’année dernière, en juillet nous nous sommes lancé dans une grande aventure: adopter dans un refuge pour animaux, Laska une petite huskette d’un an et demi abandonnée par deux fois.

On ne va pas vous cacher que quand on a annoncé notre décision à nos proches, pas une seule personne nous a encouragé. Tous nous ont traité de fou… Ils avaient sans doute raison mais nous ne regrettons absolument pas notre choix.

Nous ne connaissions pas cette race de chien et si Benjamin a toujours connu la vie avec un chien; mon expérience se résume à Vestale le colley avec qui j’ai grandi. Nous avions toutes les vacances pour s’habituer les uns aux autres, car chez nous, nous habitons dans l’appartement d’Hanouchka dite Nouchette notre féline tigresse.

nouchette et laska - husky siberien canirando canivtt
nouchette et laska – husky siberien canirando canivtt
Cohabitation husky et chat - deux husky siberien et un chat
Cohabitation husky et chat – deux husky siberien et un chat

Quand on dit que nous avions adopté Laska dans un refuge voici ce qui le plus souvent nous a été dit: «C’est difficile d’aller dans un refuge car les chiens sont malheureux» – FAUX!

Ils ont au contraire la possibilité d’avoir une seconde chance ou une troisième comme pour Laska et croyez moi ils ne demandent que ça.

Le problème la plupart du temps ne vient pas du chien mais de nous. Si votre chien est hyper dynamique et pas vous, ce n’est pas lui qui va se calmer, c’est à vous de vous y mettre. Et ce fut notre cas. On souhaitait un chien qui nous booste et nous oblige à sortir chaque jour pour nous oxygéner car en bons citadins on commençait sérieusement à devenir planplan.

Autre remarque qui revient souvent: «Quand on va dans un refuge on a tous envie de tous les adopter». Pour ma part c’est FAUX c’était elle et pas une autre. Un vrai coup de foudre, son air malicieux, sa voix mélodieuse. Notre mini pile électrique faisait des bons partout dans son box, niveau dynamisme on allait être servi!

On l’emmène directement faire une longue balade pour la défouler un peu et elle en avait grand besoin. Puis on fini par arriver chez nous et juste avant de rentrer, on tombe nez à nez avec un gros matou. Ni une ni deux Laska tente de se jeter sur lui, par jeu, par instinct ou les deux.

À ce moment là on flippe un peu beaucoup…

«Comment ça va se passer avec Nouchette?!!» On ouvre la porte et allez! Savoir si Laska a senti que c’était l’appartement de Nouchette mais ça s’est très bien passé. Bien sûr les premiers mois c’était tendu entres elles. Petit à petit elles se sont mises à cohabiter ensembles.

Laska est un gros bébé très joueur, du coup très vite j’ai pensé qu’il lui faudrait sans doute un copain pour lui tenir compagnie. Et Freya une croisée husky-malamute (selon nous – voir différence entre husky et malamute) de six ans est arrivée dans notre vie, nous sommes allés jusqu’à Brest la chercher dans une association. C’était une reproductrice d’élevage à priori pas productive (ce qui ne m’étonne pas d’elle vu son caractère obstiné).

Par la suite nous avons retrouvé sur le net des tas de photos d’elle à quatre ans, déjà pour un replacement. Au début ça ne s’est pas du tout bien passé. Freya voulait montrer à Laska que c’était elle la chef (et oui Freya est une patronne même avec les mâles) ce qui nous a tous beaucoup déstabilisé. On s’est dit qu’on se laissait un bonne semaine pour qu’elles puissent trouver leur place et le miracle s’est produit. Benjamin est l’humain de Laska et moi l’humaine de Freya. Ça peut paraître étrange mais elles nous ont choisi. Quant à Nouchette, elle tolère les deux sur son territoire.

Au début on pensait que les huskies étaient des chiens aussi dynamiques en intérieur qu’en extérieur… Mais pas du tout ce sont des grosses feignasses qui ne font que dormir les quatre fers en l’air toute la journée.

nouchette et laska - husky qui dort
nouchette et laska – husky qui dort

C’est pour ça que ça se passe si bien en appartement pour nous.

Au niveau de l’organisation nous avons la chance d’avoir deux balcons il y en a un pour Nouchette avec sa litière et ses victuailles accessibles par une ancienne trappe d’aération qu’on a démonté qui lui sert de passage. L’autre balcon est plutôt pour Laska car elle n’aime pas manger à côté de Freya. Freya elle, est si pot de colle que toutes les autres pièces lui vont.

Niveau dodo, on a eu beau lutter Freya a fini par obtenir gain de cause, elle dort au pied du lit. Laska aime dormir dans son panier sur le balcon dès les beaux jours, autrement c’est dans le salon. Nouchette dort où bon lui semble.Un pull, une chaise, les jambes de Benjamin. Nous vivons en ville à côté d’un grand grand espace vert qui nous permet de faire quotidiennement une balade de 3km. À ceci s’ajoute deux sorties de 30 minutes grand max matin et soir pour les besoins et s’il le faut je suis là le midi pour les sortir. Ça leur permet de ne pas être 6 heures de suite seules même si vu leurs inactivités respectives le midi je n’ai pas l’impression qu’elles s’aperçoivent de ma présence…

– Pour toi quelle est la compatibilité entre un husky et un chat? Les deux peuvent-ils vivre ensemble?

La preuve c’est que oui.

Je dirais que rencontrer un chat à l’extérieur est toujours une source d’excitation pour les filles mais en intérieur aucun problème et nous avons testé chez d’autres personnes et là aussi aucun problème. Laska a tendance à vouloir jouer. Freya s’en fiche complètement. C’est la grande ignorance.

– Quel éducation donner à son husky pour pouvoir vivre avec un chat?

Honnêtement je n’ai absolument rien fait.

Est-ce un cas de figure particulier? Sans doute car Nouchette avait déjà 4 ans. C’est donc un chat adulte et c’était déjà son territoire quand Laska est arrivée. Elle aussi malgré son caractère de bébé était déjà adulte avec ses 2 ans. Et Freya aussi. Elles avaient déjà connu les chats puisqu’on a fini par apprendre que c’était pour cette raison qu’elles ont toutes les deux été au moins une fois abandonnée.

Après on les avaient déjà adopté donc hors de question de nous en séparer et puis les gens qui abandonnent leurs animaux peuvent dire ce qu’ils veulent.

C’est un risque qu’on prend on le sait.

Quand Nouchette n’a pas envie d’être embêtée ou qu’elle trouve que l’une d’entre elles s’approche trop près, elle donne des coups de pattes. Si Laska insiste parce qu’elle pense que c’est pour jouer on lui dit tu laisses et ça marche. Freya fidèle à elle-même tourne la tête et change de direction.

– Quels sont pour toi les 3 grands traits de caractère d’un husky sibérien, ou en tout cas de tes chiens?

Pour Laska notre kangourou sur pattes, je dirais joueuse en tout premier. Une sortie sans rencontrer un autre chien est une sortie de perdue à ses yeux.

Du coup on fait tous les weekend une randonnée de plusieures heures et depuis le mois de novembre on a intégré un super groupe de rando avec que des nordiques (pour ne pas dire que des huskies car Freya est la seule mélangée, c’est grâce à eux que nous n’avons plus eu de doutes sur son mélange car elle est plus grande et plus lourde que tous les mâles du groupe). C’est un vrai bonheur pour nous et pour elles (mais surtout pour Laska)

Second trait de caractère c’est la curiosité, à tel point que Laska s’est déjà fait une bonne douzaine de fois la malle. Quand on est pas chez nous, c’est une source de stress pour nous car dès qu’on baisse la garde hop elle trouve une faille et prend littéralement les jambes à son cou. Pour Noël ma super maman nous a offert des leçons d’éducation canine basées sur une méthode douce et positive. Grâce à ces leçons nous avons réussi à les lâcher plusieurs fois. Mais c’est un travail de longue haleine. Disons que le rappel marche grand maximum 20 minutes après elles décrochent et ne reviennent que quand elles l’ont décidé.

Troisième trait de caractère: Laska est délicate. Il faut la voir manger ou faire des bonds, une vraie plume. Freya c’est gourmande. On l’appelle le ventre sur pattes. Une fois elle a réussi à nous dérober un saucisson entier qui n’était même pas à sa portée. Depuis on pense secrètement que c’est un maître jedi. Elle est hyper attachée à nous enfin surtout à moi au grand dam de Benjamin. Elle me suis partout. Mais elle n’est pas pour autant inquiète quand on part.

Dernière caractéristique, c’est une grande têtue qui peut parfois être impressionnante avec son grognement d’ours mal léché quand elle ne veut pas descendre du lit par exemple.

– Est ce que pour toi le husky peut s’entendre avec tout type d’animal? et avec les enfants?

Avec les enfants sont aucun doutes.

Chez nous il n’y a pas d’enfants mais quand mes petits cousins ou les neuveux de Benjamin sont là… Je suis bluffée par leur patience. Moi les mini humains qui crient et qui sautent partout autour de moi couic… Mais elles non elles savent qu’il faut être douce et patiente. Pour les autres animaux chez ma belle soeur il y a des poules, vu la réaction des filles je ne me risquerais pas à les lâcher.

Encore une fois à l’extérieur ce sont des chasseuses du coup tous les petits animaux y passeraient c’est certain. Lapins, taupes, oiseaux, rongeurs…

– Quels ont été tes craintes quand à la cohabitation husky et chat?

Au début j’avais peur de laisser Laska et Nouchette seules. Même pour faire les courses on prenait Laska. Ça donnait une bonne excuse à Benjamin pour «surveiller» Laska et la sortir s’il faisait chaud.
Maintenant on s’absente sans crainte.

– Tu n’as pas eu peur de te dire un jour « Mince, mon husky a tuer mon chat »? ou un truc du genre?

Encore aujourd’hui c’est le risque mais si ça arrive, je ne les abandonnerait pas pour autant. Je relativise beaucoup. Je me dit que si ça doit arriver ça arrivera. C’est idiot mais quand on rentre on vérifie toujours. Elles peuvent faire toutes les bêtises qu’elles veulent c’est pas vraiment grave mais faut pas qu’elles mangent Nouchette. Et elles en ont fait des tas de bêtises…Laska a mangé beaucoup beaucoup de livres, des cd…bien des chaussettes et des chaussures sont orphelines grâce à elle. Freya sont vice ce sont les poubelles (on ne se refait pas hein) le moindre oublie ne pardonne pas avec elle.

– Dans combien de mètres carré cohabitent-ils?

Dans un appartement de 50m2 avec un balcon de 7m2. Je compte pas le second balcon qui est à Nouchette.

– Comment se passe la cohabitation husky et chat au quotidien? je veux dire ils ont leurs places, leurs habitudes? Et côté nourriture et litière?

Calmement sauf quand il faut manger. Freya essaie toujours de manger plus vite pour avoir une chance de piquer la gamelle de Laska. Mais Laska ne se laisse pas faire, sa gamelle c’est la sienne.
Il y a eu une ou deux grosse bagarres à ce sujet depuis elles mangent séparément. Laska sur le balcon et Freya dans la cuisine. Nouchette quant à elle a son balcon privé.

 

Laisser un commentaire