Canicross: pourquoi aussi courir sans chien? Running, trail et canicross

running

Canicross: j’encourage à courir aussi sans chien pour s’améliorer en canicross. Vous voulez savoir pourquoi courir sans chien? Running, trail et canicross: on en discute?

Oui ça vous fait rire aussi. On lit dans le titre « canicross » et immédiatement après je parle de « courir sans chien ». J’avoue c’est bizarre. Le canicross, c’est justement le principe de courir tracté par son chien. Oui mais voilà, il y a une petite subtilité justement.

Comme vous devez le savoir, j’ai 7 chiens. Je pratique plein de sports de traction avec eux: canivtt, canicross, canitrail, attelage, traineau. J’aime me plonger en pleine nature et vivre des moments sportifs de complicité avec mes chiens. Je fais donc aussi beaucoup de canicross et canitrail.

J'étais un runner dans l'âme sans le savoir?

Running sur la Promenade des Anglais

Avant eux, je courrais pas mal sur la promenade des anglais, à Nice. C’est un lieu où il y a énormément de runners. Plusieurs courses sont d’ailleurs célèbre là bas comme le 10km prom’. Il y a de nombreux stades, parc naturel et lieux propices à un bon running. Puis dans les environs, il y a aussi de nombreuses courses qui s’organisent et sont très connues comme le Triathlon. L’arrière pays niçois et grassois offre des dénivelés très intéressants pour les adeptes du trail.

Du running au trail?

Lorsque j’habitais à Nice, je faisais donc plusieurs run par semaine. Souvent 10 à 15km sur terrain plat. J’aimais me défouler physiquement et mentalement après le soir après le boulot. Profiter de la brise marine et voir d’autres runners me motivait aussi beaucoup. Puis j’ai emménagé dans l’arrière pays vençois. Dans les montagnes avec mes chiens, à 1000m d’altitude. Le terrain est de suite bien plus compliqué avec parfois d’importants dénivelés.

Du canicross avec mes chiens

C’est dans ce contexte que j’ai aussi beaucoup pratiqué le canicross. Avec 5 husky sibériens, autant dire que je pouvais faire une sortie running tous les jours avec un chien différent si je le voulais. Mais je fais aussi d’autres sports avec eux où je prend deux chiens à la fois – voir plus – afin qu’ils se dépensent comme il se doit. Malgré tout, partir avec un seul chien me fait parfois mal au coeur. Alors je me suis mis à faire du canicross deux chiens. Et cela fait maintenant des années que je fais régulièrement du canicross avec deux chiens attachés à la ceinture. C’est très intéressant et on travaille différemment. Je vais en parler dans un autre article.

Courir sans chien pour améliorer sa course

Le chien est un merveilleux coach sportif. Mais parfois, il m’est arrivé de vouloir partir sans chien. Et oui. Je vous l’avoue. Et il y a plusieurs raisons à ça.

Chien, un coach sportif - canicross

Un besoin personnel: physique et mental

Tout d’abord, il y a une raison personnelle, qui m’est propre. Pour moi courir est un moment sportif d’évasion. Avec les chiens que j’ai, le will to go qu’ils ont, le canicross est aussi une affaire de dépassement de soi. Le rythme est immédiatement soutenu. Les muscles sont immédiatement fortement sollicités. Il y a donc une attention particulière sur la gestion physique de l’entrainement. Mais il y a aussi une attention particulière donné au chien. Il faut être vigilant et à son écoute. Autrement dit, on est pas à 300% centré sur soi. On forme une équipe.

Lorsque l’on je pars courir seul, je peux adopter un rythme de course beaucoup plus léger. Ça peut par exemple m’arriver lorsque j’ai besoin de me réveiller lentement le matin, lorsque j’ai fais un entrainement musculaire intense la veille, ou encore lorsque je récupère d’une blessure. Je peux plus facilement adapter le rythme de course à mes besoins musculaires. Je peux aussi avoir la tête en l’air et ne penser strictement à rien. Pratique quand on a la tête dans le c… le matin par exemple.

Impossible de me séparer de mes chiens

Mais j’aime trop mes chiens et les moments de complicité avec eux. Ce qu’il fait que courir seul m’arrive rarement. Et pourtant! Courir seul me parait important et je m’encourage donc parfois à partir sans chien.

En effet, comme je le disais un peu plus haut, courir seul permet d’être à 300% concentré sur soi-même. On peut donc mieux prendre conscience de sa technique de course, de ses muscles et de sa propre respiration. Courir seul est donc aussi un moyen de se retrouver sportivement avec soi-même et surtout d’améliorer des aspects que l’on aurait plus de mal à faire avec un chien en traction.

baudrier canicross avis pas cher confort
kit complet canicross musher experience

Equipement canicross visible sur les photos: baudrier canicross, ligne de trait canicross et harnais xback Manmat.

running run canicross

Améliorer sa technique de course. Travailler sur sa respiration

Je pense notamment à la technique de course. La position du pied, l’engagement, la fréquence de la course, l’amplitude des mouvements, des jambes mais aussi des bras, sont tout autant d’éléments important pour bien courir.

La respiration est aussi un point extrêmement important. Prendre conscience de l’inspiration et surtout de l’expiration aide à se régler et augmenter ses performances de course. Et ceux-ci ne sont que quelques exemples. Améliorer sa course seul, permet de revenir plus performant pour accompagner son chien. Pour moi, le canicross passe aussi par là.

Il passe aussi par des entraînements physiques, comme le renforcement musculaire.

Mais ça on en parlera dans un autre article…

running
trail

87% de mon meilleur contenu n'est pas sur ce blogue!

Viens avec moi! Inscris-toi MAINTENANT pour avoir accès à tout mon CONTENU EXCLUSIF!

Laisser un commentaire