Cani rando: les 5 principaux dangers pour votre chien

cani-rando

Quel bonheur les sorties cani rando! Mais elles peuvent parfois virer au drame. Vous aimez votre chien, vous voulez le protéger, alors voici les 5 principaux dangers à éviter lors d’une sortie en cani rando: entre les chasseurs, les blessures et les pièges de l’environnement.

1. Chasseurs et pièges

Avec les chasseurs il y a deux risques: que le chien soit pris pour du gibier (on se rappel du sketch des inconnus, avec le bon et le mauvais chasseur lol) ou que le chien tombe dans un de leurs pièges. Ces deux drames ne devraient pas arriver en canirando car votre chien est attaché à la ceinture. Mais il arrive parfois que certains maîtres lâchent leur chien. Le danger est bien entendu plus intense en période de chasse et dans un coin boisé, donc avec peu de visibilité et très fréquenté par le gibier.

Une solution possible: équiper votre chien d’un collier ou un harnais hyper visible et réfléchissant et/ou d’une petite clochette.

2. Blessure à la patte

blessures-pattes canirandoÇa peut arriver à n’importe qui n’importe quand. Un bout de verre cassé ou un caillou trop coupant et votre chien peu se couper le coussinet. Il se met alors à boiter et ne devra plus marcher pour ne pas appuyer sur la blessure et l’agrandir.

Il faut alors pouvoir protéger la patte.Il faut donc toujours prévoir un petit kit de survie qui serve aussi pour vos chiens, avec des bandes, du désinfectants et des petites chaussettes de protection.

Une fois rentré à la maison il faudra bien le soigner et protéger la blessure avec ces fameuses bottines. Il ne pourra plus faire de rando, le temps qu’il guérisse complètement.

Si ce genre de blessure arrive régulièrement, il faudra songer à mettre les chaussons pour chien en prévention, ou acheter de la crème pour renforcement de coussinets.

3. Herbe folle - Epillets

epillet-chienLes herbes folles sont ma bête noire car j’en ai pas mal par chez moi. Elles se collent dans les poils de vos chiens et remontent « toutes seules » jusqu’à la peau et même jusqu’à s’enfoncer sous la peau, comme par exemple entre les pattes. Elles peuvent aussi rentrer par l’œil du chien ou par les oreilles. Cela m’est arrivé 2 fois. Le chien se gratte, quelque chose le dérange. Il chouine.

Il faut alors intervenir rapidement pour retirer cette herbe folle à la pince à épiler, si elle est encore visible. Si elle est trop rentrer dans la peau, cela peut virer au drame car l’herbe folle peut remonter jusqu’à des points vitaux. Il faut alors opérer le chien rapidement pour la faire retirer par le vétérinaire.

Ce qui revient cher la sortie, alors faites attention des lieux où vous allez.

Protéger les pattes de son chien

Pour protéger les pattes de son chien contre les herbes folles et autres potentielles blessures, il existe ce que l’on appelle des bottines.

Les bottines pour chien s’enfilent aux pattes du chien comme des chaussettes. Leur matériau en Cordura (textile utilisé par les militaires) assure souplesse, confort, résistance et protection de la patte et des coussinets du chien.

Elles tiennent à la patte grâce à du velcro extensible. Ce qui permet à la fois de bien maintenir la bottine pour chien à la patte, mais aussi de conserver un très bon confort pour le chien.

C’est important d’avoir des bottines flashy, afin de s’assurer en un coup d’oeil que la patte du chien est toujours protégée. 

En savoir plus

4. Les restes d'animaux

Cette partie comprend les cadavres d’animaux en décomposition ou les os. Ils sont dangereux car ils peuvent transporter des maladies.

restes-os danger cani rando

5. Champignons et intoxication alimentaire

Comme je vous en parlais dans une autre article « intoxication alimentaire, liste des aliments à proscrire », votre chien doit éviter certains aliments si vous ne voulez pas qu’il tombe malade ou pire encore. En canirando il faut donc veiller à ce que votre chien ne ramasse pas n’importe quoi. Cela peut aller d’un champignon à des restes d’une tablette de chocolat qu’un autre randonneur pollueur aurait jeté.

87% de mon meilleur contenu n'est pas sur ce blogue!

Viens avec moi! Inscris-toi MAINTENANT pour avoir accès à tout mon CONTENU EXCLUSIF!

18 Commentaires sur “Cani rando: les 5 principaux dangers pour votre chien

  1. Jean-Pierre says:

    Nous sommes trés sensible à chacune de nos sorties aux épillets bien que le poil particuliérement dense de nos sibérians les protége assez bien, ils sont bons à un brossage systématique à chacune de nos sorties et ils sont habitués à se faire aspirer. Par contre ma crainte reste effectivement le passage dans l’oreille qui peut être particuliérement douloureux pour le chien. Pour les ramassages de restes ou de cadavres d’animaux, je n’ai pas trop de solution en dehors d’une marche soutenue pour qu’il ne puisse pas gober en marchant mais la rando doit rester avant tout une discipline de découverte…… donc on essai de surveiller leur tentation avant qu’ils n’aille ramasser mais pas toujours évident…

  2. Benjamin says:

    Merci pour cet article intéressant.
    J’aurais aimé savoir comment tu as fais avec tes chiens (même chiots) pour leur faire comprendre de ne pas manger au moment où il ou elle renifle un os par exemple ?
    Il faut leur apprendre dès le plus jeune âge j’imagine ?
    J’aimerais vraiment faire perdre cette mauvaise habitude à mon Husky mais comme dans son élevage d’origine, les chiots avaient l’habitude de manger tout par terre… Il en a gardé les stigmates et c’est très problématique !
    Quelques petits conseils à ce niveau là seraient les bienvenue stp !

    • Baptiste says:

      Pour éduquer un chien, un chiot, souvent ce que je fais c’est de créer les conditions pour l’entrainement. Si par exemple l’idée est de l’entrainer à ne pas ramasser quelque chose par terre, je fais en sorte qu’il y ait quelque chose qui l’intéresserait par terre tout en ayant les conditions pour l’empêcher de le prendre.
      Concrètement, je pose un bout de bois ou une friandise par terre. je passe à côté avec mon chien en laisse. S’il va dessus, je donne un très léger coup sec sur la laisse avec un « Non! » ferme. Il ne faut pas être méchant hein, juste ferme.
      Et on recommence jusqu’à ce qu’il ignore l’objet en question. On peut aussi s’arrêter à côté et attendre, discuter de tout et de rien.
      On oubliera pas de bien féliciter le chien lorsque l’on obtient ce que l’on souhaite et à la fin de l’exercice.

  3. Alex says:

    En ce qui concerne les herbes folles, attention aussi à ce que le chien n’en mange pas.
    C’est arrivé à mon samo sauf que les petites piques se sont coincées dans sa gorge, impossible pour lui de faire ressortir l’herbe. Il se purgeait encore et encore mais rien n’y faisait.
    Résultat, un petit tour chez le véto, insertion d’une caméra par la bouche pour pouvoir retirer ces satanés herbes folles !

Laisser un commentaire