Canirando et bivouac dans la neige: quand l’équipement fait défaut

Canirando et bivouac neige - equipement fait défaut
Canirando et bivouac dans la neige: quand l’équipement fait défaut
Comment tu trouves cet article?

Canirando et bivouac dans la neige: quand l’équipement fait défaut, on réalise l’importance du matériel de qualité.

Thibaut nous raconte une anecdote d’un trekking qu’il a réalisé avec un mauvais équipement. Face au froid glacial, le matériel de randonnée qu’il avait pris lui a fait défaut.

Alors, quelles conséquences? Vous voulez savoir ce que vous risquez avec votre équipement?

Cet article a été écrit par Thibaut. Il fait parti d’une série de 3 anecdotes permettant de comprendre l’importance d’avoir le bon équipement, le bon matériel, lorsque l’on part en randonnée, faire un bivouac ou un trekking.

Le manque d’activité me saoul vite. Je m’étais mis en tête de partir durant ma semaine de vacance de février pour un premier trek de courte durée sous la neige.

Défaut de matériel et d’équipement

J’étais physiquement préparé.

Mais niveau matos, je manquais cruellement de moyens financiers. J’avais le stricte minimum:

  • de bonnes chaussures Salomon,
  • de bons vêtements,
  • et un bon sac à dos.

Les chiens, eux, étaient bien équipés:

  • bottines,
  • manteaux,
  • gamelle de voyage

Il s’est avéré que partir en territoire sauvage loin de tout, sur du hors piste, avec une tente toute simple premier prix et un réchaud à gaz « camping gaz »  est une idée de biiiip…

Froid glacial et neige: les problèmes que j’ai rencontré

Déjà, pour commencer, je n’avais pas pensé aux sardines dans la neige… Je vous laisse imaginer: enfoncer des sardines dans 2,5m de poudreuse.

« Note de Baptiste de Musher Experience: si vous avez des sacs plastiques, il y a une astuce sympa. Il suffit de les remplir de neige. Vous pouvez alors vous en servir comme poids morts. Ils remplacent très bien les sardines. »

Ensuite, même si tu arrives à stabiliser la toile de tente et à l’exposer dos au vent, ce n’est terriblement pas adapté.

La condensation dans la tente

Tu te retrouves avec une piscine d’eau à l’intérieur à cause de la condensation.

Les batteries se déchargent très vite avec le froid

Tout ton électronique (portable, appareil photo et piles) se décharge.

Un duvet inadapté aux grands froids

Le froid ressenti avec le vent avoisine les -20°C et ton duvet qui résiste à -5°C ne sert à rien surtout quand il a pris l’eau. 

Des bouteilles de gaz gelées

Tu essaies de te réchauffer mais le gaz du réchaud à gelé…

Heureusement tu as des pom’potes! 🙂

Tout cela pour dire que, si vous voulez partir comme moi à l’aventure en pleine nature, il faut de toute manière investir dans du matériel adapté. Et si vous partez longtemps, il vous faudra de la place.

Surtout en hiver, où il faut:

  • des vêtements de rechanges,
  • des raquettes ou ski de randonnée,
  • le matériel de vos chiens,
  • la nourriture pour eux et vous la cantine,
  • le duvet
  • le matelas
  • un peu d’outillage
  • et le nécessaire photo
  • sans parler de l’eau qui pèse vite lourd et est encombrante facilement.

Conclusion: j’ai fais évoluer mon équipement

J’ai donc remplacé ma tente premier prix Décathlon pour une Nordisk. Top qualité, qui ferra un article à part une prochaine fois. J’ai aussi pris des sacs étanches, de l’outillage léger et adapté, un réchaud essence (encore un article à venir), etc…

Mais surtout, j’ai décidé de ne pas me fracasser le dos et de m’acheter un chariot de randonnée pour la belle saison et une Pulka pour l’hiver.

Pour ceux qui ne connaissent pas, regardez les photos.

Laisser un commentaire