> English version

Interview : l’expédition de chien de traineau au Nunavik

Samuel nous révèle tout sur son expédition de chien de traineau en Nunavik.

Le musher, Samuel Hamel-Ratté a réalisé une aventure incroyable. Je l’ai interviewé pour qu’il nous en dise un peu plus sur sa préparation et comment s’est déroulé son voyage  jusqu’à l’oeil de cristal.

– Quelles ont été les plus grandes difficultés dans cette expédition?

La plus grande difficulté que nous avons rencontré est sans aucun doute, après le 3e villages (après le blizzard), l’épaisseur de la neige. C’était très difficile de progresser (environ 2 à 4 pieds de neige molle), nous avons eu de l’aide de 3 personnes pour aider les chiens a progresser.

– As-tu eu des chiens blessés?

On a eu 2 chiens de blessés. Un a cause d’une antorce dès le début. L’autre a la 3e journée, probablement a cause d’une dispute. Il a commencé a faire de l’infection mais s’est très bien remis.

Les températures sont tres froides dans le Grand Nord

– Quels sont les températures là bas?

Les températures sont tres froides dans le Grand Nord, mais nous sommes partie au printemps donc moins froid. Mais on a rencontré quand même quelques journées froides, à -40°C

– Vous dormiez à chaque fois chez des gens? Vous les connaissiez? Comment avez-vous organisé ces hébergements?

Pour l’hébergement, nous nous sommes fait des contacts dans les differents villages que nous avons croisé, je ne les connaissais pas, ami d’un ami etc…

Sinon nous dormions dans des petits chalets de survie un peu partout sur le territoire grâce aux points gps de chacun pris avant de partir. Aussi dans notre tente inuit. Dans le parc national, il y a des chalets de luxe serieux, très bien organisé.

Nous avons entendu une meute de loups

– Vous avez chassé? Vous avez attrapé quelque chose?

Nous avons chassé un peu : des petites perdrix nordiques (Lagopède)

Malheureusement, nous navons pas eu la chance de voir d’autres animaux. Nous avons cependant très bien entendu une meute de loups a environ 2 ou 3 km de nous entre 2 villages.

5 mois de préparation

– Combien de temps vous a-t-il fallu pour organiser cette exédition?

J’ai pas mal tout organisé tout seul en environ 5 mois de préparation :

  • Constructon du traineau,
  • Toute la logistique de transport de nourriture
  • Le retour des chiens par avion
  • Carte et points gps pour l’itineraire
  • Contacts dans les villages
  • Equipement de camping
  • Entrainement des chiens.

Aucun commanditaire, tout payé de notre poche : environ 4000 $ sans compter la nourriture des chiens a lannée (environ 6000$ par année, très cher dans le grand nord)

Construction du traineau avec un Inuit !

– Constructon du traineau? C’est vous qui avez construit ce grand traineau?

J’ai fais le traineau moi même avec un inuit qui ma coatché. C’est un traineau traditionnel inuit, modifié en genre de tobogan.

– Il mesure combien?

Il mesure 16 pieds de long (presque 5 mètres de long !)

– L’entrainement des chiens consistait en quoi? Vous parcouriez combien de km et tous les combien?

On faisait en moyenne 60 km par jour. Le poid du traineau avec l’equipement était denviron 800 livres, nous inclut aussi ; soit plus de 350 kg !

 

Samuel a vécu une expérience extraordinaire que peu d’hommes ont fait. A l’aide de ses chiens de traineau, il a affronté le blizzard à travers la toundra du grand nord québécois, au Nunavik, jusqu’à l’impressionnant oeil de cristal.

Voir la vidéo de l’expédition

Expédition en chien de traineau en Nanuvik

Expédition en chien de traineau en Nanuvik

[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *