Témoignage: de 0 à 3 husky sibériens en seulement 3 ans

Lucille a transformé sa vie en adoptant 3 husky sibériens en 3 ans. Elle n’avait aucun chien. Parti de rien, elle a à présent 3 husky qu’elle aime plus que tout! Elle nous raconte comment elle est passée de 0 à 3 chiens, quelles sont les difficultés qu’elle a rencontré, comment les surmonter et comment sa vie a été bouleversée depuis leurs arrivés.

Bon, Baptiste m’a proposé de raconter mon parcours… enfin plutôt mon histoire avec ma mini meute. Alors je vais commencer par nous présenter et on va voir après l’apprentissage des directions et mes débuts en traineau.

Présentation rapide de sa « mini-meute »

chiot-husky-siberien

Dans ma « mini meute » il y a Jango, l’aîné de mes huskys (husky sibérien). C’est avec lui que le voyage à vraiment commencé, je l’ai adopté en septembre 2014 et c’est la meilleure chose que j’ai faite jusque là! C’est une vraie peluche du genre à se jeter sur les gens pour avoir des câlins, un amour avec qui je n’ai presque pas eu de souci. Bon on ne va pas se mentir c’est un husky, et il est aussi têtu qu’un petit husky puisse l’être, mais personne ne résiste à son charme et son masque noir de bandit

Jaillan est mon second chien, je l’ai adopté en janvier 2015. J’ai parfois l’impression qu’il a deux personnalités d’un côté il est froussard, discret et toujours dans mes jambes mais de l’autre c’est un champion, une force de la nature et surtout un protecteur.

chiot-husky-aux-yeux-bleuTout récemment j’ai accueilli une nouvelle petite puce. Je l’ai appelé Sunshine. C’est un chiot de tout juste trois mois à l’heure actuelle et c’est vraiment une terreur… elle c’est imposée auprès de mes deux grands mâles et mènent mes chiens par le bout du nez !

Et puis il y a moi, je suis une jeune passionnée qui a eu la chance de tomber sur les bonnes personnes au bon moment ce qui me permet aujourd’hui de vivre a fond ma passion !

L’apprentissage des directions

Lorsqu’ils étaient encore tout petits, j’ai appris à mes deux mâles les directions.

Ça a été long est fastidieux. Plusieurs fois je me suis senti découragée de voir qu’ils ne comprenaient pas ce que je leur demandais. Ça a durée parfois plusieurs minutes devant une intersection à parler, à insister. C’est Jango qui a compris le 1er, et ce petit bonheur tout simple a été une 1ère victoire pour moi.

Jaillan a mit plus de temps, il voulait rester auprès de moi, je lui disais « devant !  », il tendait la laisse et revenait se mettre sur mes pieds. Je pense que sans Jango j’aurais jeté l’éponge, mais lui répéter les exercices inlassablement et je pense que c’est en observant son aîné que Jaillan a comprit ce qu’il devait faire. Cet apprentissage à durée plusieurs mois pour être bien efficace.

Elle débute le vélo avec ses chiens

Au tout début je ne faisais que des randonnées.

canirando-randonnee-avec-son-chien

randonnee-avec-son-chien

filles-en-rando-avec-3-chien-husky-siberien

Ppuis j’ai commencé à courir avec mes chiens. L’été dernier, nous nous sommes essayer au cani VTT.

J’appréhendais beaucoup le passage au vélo

J’avais peur de tomber, de rouler sur les chiens, qu’ils se fasse mal ou qu’ils n’écoutent plus rien.

Alors j’ai commencé sans les atteler pour qu’ils voient ce que c’est, qu’ils visualisent les danger. Et puis finalement ça a été beaucoup plus simple que ce que j’avais prévu, les chiens sont hyper réceptifs, a croire qu’ils ont fait ça toute leur vie !

Bon j’avoue, je me suis pris un certain nombre de boites mais c’est comme ça qu’on apprend !

J’ai commencé à reconnaître les signes de déconcentration des chiens qui mènent presque invariablement à un changement brusque de direction et à les prévenir en leur parlant. Au fur et à mesure je reste plus longtemps sur le vélo.

Elle débute le traineau à chiens

Et puis, depuis peu, a peine quelque semaines, nous nous sommes mis au traîneau a chien.

La mise en route à été très compliquée, trouver un équipement adapté qui ne coûte pas un salaire ça a été mission impossible ! Il y a des petites annonces, de gens pour qui ça n’a pas pris ou des mushers qui renouvellent leur équipement, mais il faut sauter dessus et surtout il faut savoir ce que l’on veut !

Un traîneau de randonnée toboggan pour débuter

debuter-traineau-a-chien

Je savais que je voulais un toboggan pour le cote passe partout mais je n’avais aucune notion de ce que les garçons pouvaient tirer sans se faire de mal en terme de poids.

Alors j’ai demandé autour de moi, a des amis mushers qui en font depuis plusieurs années et à d’autres personnes qui sont beaucoup plus expérimentés que moi. J’ai opté pour un traîneau de randonnée toboggan qui pèse moins de 12kg et que j’ai payer 250e. Pour commencer je pense que c’est un très bon rapport qualité prix, et surtout qu’il est adapté à mes besoins !

chien-de-traineau-2-attelages-dans-la-neige

Se faire son réseau dans le mushing

Si je n’avais qu’un seul conseil a donner aux gens qui comme moi se lancent dans ce genre d’aventure ce serait de se faire un réseau de personnes en qui elles ont confiance dans le monde du mushing, sans conseil il est très facile de faire n’importe quoi et de se perdre!

L’achat des harnais pour chien

leducation-dun-chien-passe-par-lamour

Il a aussi fallu que j’achète des harnais adaptées pour mes chiens ! Je leur ai fais essayer plusieurs tailles pour être sûre, ce qui m’a beaucoup aider parce que c’est quand même un équipement particulier. La partie logistique a été très longue pour moi, j’ai beaucoup réfléchi à la question, beaucoup chercher d’informations. Je me suis très vite senti perdu au milieu des termes techniques et des particularités de chaque chose.

Puis j’ai trouvé et acheté mon harnais pour chien.

Ma 1ère fois: « en osmose avec mes chiens »

La première fois, ça a été mémorable. J’avais choisi, avec une amie qui est dans le milieu depuis plus longtemps que moi, un lieu tranquille pour commencer.

Mon amie est partie en première avec son traîneau. Mes chiens étaient déchaînés. Ils voulaient les suivre ils sautaient pour faire bouger le traîneau, hurlaient, s’agitaient dans tout les sens… le Will To go ! Je n’avais jamais ressenti ça avant, ce désir profond, viscéral de courir tellement fort qu’il en devient palpable…

Une sensation unique et magique

Les premiers tours de piste ont été que du bonheur et beaucoup de plaisir. Le traîneau permet vraiment de développer une osmose avec ses chiens c’est une sensation unique et magique.

Ils nous restent encore beaucoup de choses a apprendre, gérer les efforts pour les petits loups, pour moi mieux gérer les mouvements du traîneau. Le gros points noir qui subsistent ce sont les gens qui appellent ou touchent les petits gars pendant l’effort et les autres chiens. La concentration c’est ce que nous devront tous les 4 acquérir a présent.

partir-en-rando-avec-son-chien

11 Commentaires sur “Témoignage: de 0 à 3 husky sibériens en seulement 3 ans

  1. macé says:

    Je t’envie 🙂
    Quand je faisais mes saisons d’hiver j’avais fait 2h30 d’initiation de chien de traineau et j’avais vraiment bien aimé. Malheureusement je suis loin de la montagne donc je n’ai pas pu approfondir la chose. Profite bien et bonne continuation.

  2. frédéric says:

    super parcours ! je suis également sur ce genre de parcours moi aussi avec mes 7 huskys, mais hélas, je suis loin des montagne (minimum 600 km !!!) j’espère arriver à faire du traîneau prochainement, comme toi, j’ai déjà le matériel, reste à faire le trajet …. ça motive de voir que d’autre personnes y arrive, il faut y croire !
    la passion pour ces petits loups nous motive grave !
    bravo à toi. bonne continuation et bonne balade !

  3. Valou59 says:

    Waouh c’est vrai que ça donne envie ! Une très belle histoire, et puis Jango est vraiment irrésistible avec son masque de bad boy ! Les photos sont magnifiques, et en plus une aubaine d’avoir trouvé du matos à un prix raisonnable ! C’est sur qu’avec deux grands gaillards (pour l’instant !) ça doit faire de jolies dépenses?
    Mais bon le jeu a l’air d’en valoir clairement la chandelle ! Bonne continuation 🙂

  4. Ben says:

    Bonjour Lucille,

    bravo pour votre parcours et super témoignage !
    Auriez vous un site ou une page Facebook sur lesquels suivre votre parcours et vos expériences, apprentissages ?
    Merci et bonne continuation.
    Ben

  5. LE PRIOL says:

    Bonsoir,
    J’ai pour ma part une femelle Sib de bientôt 3ans et étant dans le Jura j’attaque le ski-jo cet hiver.
    Mon soucis avec elle, en cani-cross c’est les arrêts pipi alors que je prends 30 à 45min avant de partir pour qu’elle fasse ses besoins. Des conseils pour résoudre ça?
    Cordialement

    • Baptiste says:

      Salut, j’explique comment faire tirer son chien, comment faire pour que son chien reste bien devant à tirer, comment faire pour que son chien ne s’arrête pas tout le temps dans les guides débuter en canivtt: http://www.musher-experience.com/faire-velo-chien-debuter-canivtt/
      2 astuces que je te propose d’appliquer dès maintenant: part courir avec quelqu’un que ton chien aime bien. La personne part devant et encourage le chien à la suivre. Ca réduira les arrêts et ça l’habituera à courir droit devant avec enthousiasme. 2èmement différencie bien les balades des courses. Dans l’un ton chien à un collier et peut s’arrêter à volonter, dans l’autre, il a un harnais et tu dois systématiquement le reprendre pour l’encourager à courir et ne pas s’arrêter.
      Tu retrouves plein de conseils pour faire du canicross, canivtt: http://www.musher-experience.com/faire-velo-chien-debuter-canivtt/

  6. MARQUE says:

    Bonjour, j ai une amie qui a un husky de 6 mois et qu elle ne peut garder car elle est en appartement ( caprice ou non reflexion ) seriez vous interessez ? Joel 0617086234

  7. Fournier Magali says:

    Bonjour! Super site avec beaucoup de conseils et très agréable à regarde
    J’aime beaucoup……
    Merci de faire partager ta passion
    Bonne continuation
    Magali toiletteuse dans le 80 à mers les bains

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *