> English version

Malentendante, elle court un trail grâce à sa chienne Nanuk

C’est une magnifique leçon de courage, de complicité et d’émotion que nous délivre Géraldine, malentendante, et Nanuk, ses oreilles, qui ont réussi à faire le trail des Brasses ensemble.

Écoute, me dit Baptiste, si je te dis Nanuq et toi, tu me répond quoi? Amour, complicité, oreilles. Oreilles? Pourquoi oreilles ? Elle est mes oreilles….. Je suis malentendante, ma chienne me guide, je cours avec elle, elle est mes oreilles. Je vais tout vous raconter.

Un mail… Tout à commencé par un un simple mail. Musher Expérience……. « Joli titre », musher….. Le rêve de gosse. De combien de gosses? Certainement des dizaines et des dizaines. Le miens? Bien sûre!! J’ai vu naître La Grande Odyssée! J’ai regardé passer, transpirer, lutter dans une cacophonie de tous les diables ces mushers de rêve. Des hurlements aux aboiements tel que le décrivait Jack London dans mes livres de môme. Alors le rêve bien il était là devant mes yeux….. Allez Gée, lance toi raconte-leurs!

Musher Experience…… Une page Facebook. Un petit jeune homme, plutôt charmant ma foie, qui fait profiter de son expérience, de son savoir, de ses aventures et test en tous genres. Un mail donc après avoir liké sa page…. Je répond au petit questionnaire joins.

Un coup de téléphone s’en suit…

« Bonjour, c’est Baptiste de Musher Experience……. »

Je fus très étonnée qu’une future quarantenaire, perdue en Haute-savoie, puisse intéresser la jeunesse sportive du bas pays avec autant de vivacité!

Une proposition à la suite d’une belle discussion et me voilà, un après-midi d’été pluvieux sur mon canapé de jardin avec mon stylo, mes pages vierges et évidemment Nanuq gentiment couchée à mes pieds.

Car c’est bien d’elle et de son histoire, de notre histoire que Baptiste m’a demandé de coucher sur quelques pages.

Mais quelle aventure compter en premier?

– « Ecoute, me dit Baptiste, si je te dis Nanuq et toi, tu me répond quoi? »

– « Amour, complicité, oreilles. »

– « Oreilles? Pourquoi oreilles ? »

– « Elle est mes oreilles….. Je suis malentendante, j’ai 39 ans, je suis maman, CPE, et parfois…… je cours mais dans le monde du silence. »

– « Alors parles-moi, parle moi de ta course, de tes courses avec Nanuq. »

Je lui ai répondu : « ok. Je vais parler de cela. Je vais vous raconter, ma première course de montagne, mon trail, notre trail parmi les entendants, bref une course hors du monde des chiens. »

Le Trail des Brasses

Le Trail des Brasses……

carte30maj-jpg-

– « Dis Gée, ça te dirais pas que l’on s’essaye à courir le trail des Brasses ? »
– « Quoi??? Mais t’es fou? un trail ???!!!! »

Mon mari à toujours de ces idées…… Oui je m’étais remise à courir après plus de 17 ans à regarder les autres le faire à ma place. Lui aussi s’était mis à courir en voyant la quarantaine arriver plus vite que nous l’avions prévue. Mais de là à faire un trail……Pourquoi pas le Mont-Blanc ?!

Finalement, il a réussit a trouver les mots justes et l’idée a germée en moi. Nanuq, ma chienne Malamute d’Alaska de deux ans à l’époque (Premier trail en 2014) était à mes côtés à chacun de mes, de nos entrainements. J’ai vu que mon mari, qui courait depuis plus longtemps que moi, n’avait pas le même rythme que nous. Fallait se faire une raison, il allait plus vite, surtout plus vite que moi, Nanuq était assez gentille de m’attendre….. Un soir après avoir posé mes baskets, mes poumons, mon cœur engraissé dans de la tartelette, je lui ai dit que j’allais demander aux organisateurs de faire courir Nanuq avec moi, car finalement, Gaël, ma moitié, n’allait pas être à mes côtés pour me guider si besoin vu que moi je me trainais.

Une idée folle et pourtant

Gaël a commencé par me dire que j’étais folle. Pas de chien dans une course de bipèdes! Ça serait de la triche si elle me tirait. Puis la longueur, l’allure du terrain, les autres coureurs, les risques de blessures, de chutes avec la chienne avec moi mais aussi avec d’autres coureurs, bref un avant goût des difficultés à surmonter pour nous deux lors de la courses, et lors de ma demande d’inscription.

Alors je ne me suis pas dégonflée. J’ai écrit un mail à l’organisation. Je n’étais pas désireuse de podium, ou de quelconque récompense ou autre gains, je désirais aller au bout de moi-même et de gagner sur le temps qui passe, bref me dire qu’a quartantes ballets j’étais pas une vieille dondon!!!!!! Et cela je voulais le faire grâce et avec mes oreilles !!!!!! Ma Nanuq, ma chienne.

Nanuq, j’ai appris à courir avec elle. Parait qu’on éduque, que l’on dresse les chiens guides, bien là, c’est moi qui à été dressée à écouter avec mes yeux. Elle entend, je la lis et retransmets les informations qu’elle me donne afin de savoir « entendre » ce, ceux, qui m’entoure lors de courses. Et croyez moi elle est précautionneuse et me donne bien plus d’Amour que je ne peux lui donner!
Bref fermons la parenthèse…..

Mail explicatif de mon handicape et de ma demande d’être accompagné de Nanuq envoyé !

Chic un mail de l’organisation……j’ai le trac de l’ouvrir……..

GAGNE ! C’EST GAGNE!!!! Ma demande est acceptée mais sous conditions. Je dois fournir tous les documents, certificats de vaccination de Nanuq et son évaluation comportementale. Pas de problème j’ai tout. La pression monte.

La pression monte

Je suis heureuse, et mon mari n’en revient pas que ma demande soit acceptée. Il n’y a plus qu’a faire les photocopies de tout ça et aller la veille chercher NOTRE dossard.

Veille de course, nous voilà à Onnion, petit village de montagne, lieu de départ et d’arrivée de la course. Mon diot (les diots sont des saucisses typiquement savoyarde, ici on croit plus en diot qu’en dieu) y à foule!!! OK…. reste zen… Nanuq on est zennnn….n’est ce pas? Rêve à croire qu’elle a déjà compris le challenge…. Elle et moi on à le bide en vrac.

« Bonjour, je suis Géraldine et voici Nanuq nous cherchons Séverine Chaube…. »

Et là…. On me regarde.. Chic on me sourit! J’étais attendu mais surtout Nanuq! Les présentations sont faites avec l’organisation, médecin afin qu’il puisse savoir comment m’aborder en cas de problème sur la course, le dossard est en poche, on nous demande juste d’être 30 minutes plus tôt sur la ligne de départ afin que le directeur de course puisse expliquer la présence de Nanuq sur la course. Pas de problème il n’y a que 572 participants…….Ho le coup de flippe!
La nuit passe, petit dej de champion pour tous, estomac en vrac pour moi c’est le stress, trois pipis en 20kms de route, c’est toujours le stress… Et je suis une fille, les filles ça fait souvent pipi… Et voilà Onnion. Speaker au micro de la course, présentation faite, explications donnée aux autre coureur afin qu’ils ne coupent pas la ligne de trait entre Nanuq et moi, seul lien physique qui nous unis, et nous nous retrouvons au milieu de tous pour le départ. Un dernier câlin bisous à ma chienne.

Le départ de la course !

PAN!!!!! DEPART!!!!!

Là c’est partit, on y va, 15KMS et plus ou moins 850m de dénivelé positif et autant pour redescendre à la ligne d’arrivée. Les kilomètres s’enchaînent, surtout les mètres en réalité et beaucoup de coureurs me donne une tape dans le dos et surtout encourage Nanuq. Je suis profondément touchée par la gentillesse des participants. Oui j’ai eu des moments de faiblesse, pas Nanuq. Oui j’ai chuté, pas Nanuq. Oui j’ai chialé de fatigue, pas Nanuq. Nous sommes arrivée au point de ravitaillement où nous étions attendu. Nanuq, les dames lui ont tendu un récipiant plein d’eau pour qu’elle se rafraichisse et qu’elle se désaltère. Ils ont pensé à cela! C’est peut être peu mais c’est ÉNORME! Ils lui on coupé de la banane et lui on donné des caresses. Moi j’ai bu mon soda de vainqueur et prit des fruits secs pour la fin de notre course, mais leur gentillesse, à ces dames du ravitaillement, à ces coureurs, au soutien de mon mari, cela m’a porté au somment! En haut de mon Evrest!! L’Amour, la dévotion de ma chienne m’a permise de boucler le tail des brasses en 2H47mn!!

La descente est dure sur ces courses, mais l’arrivée ensemble, mon mari, ma chienne et moi à été tellement belle! J’ai compris que l’on nous encourageait à 100 mètres de l’arrivé car Nanuq était toute à l’écoute des personnes qui nous appelait. On est allé au bout, nous avons franchit ensemble cette ligne et c’est avec tout l’Amour que je porte à ma chienne ainsi que ma reconnaissance que je l’ai porté, comme elle la fait durant ces 15kms pour franchir la ligne d’arrivée!!!!!!!!!!!!

On l’a fait !

1623349_10152517480274563_1418153720966204151_n

Nanuq c’est un morceau de moi….

Merci au trail des brasses d’avoir eu confiance et de nous avoir laissé courir ensemble.
Merci à Séverine Chaube.
Merci à mon mari de sa patience et de son soutien.
Merci à Nanuq……

Et vous savez quoi? Cette année Nanuq et moi, on court le trail sans chaperon!!!! Gaël à décidé de faire le 30kms!!!!!!

10648467_398006877019287_4088337006464126393_o

A vous coureur, maître, partenaire de sport, toutes les portes ne sont pas fermées à clef, suffit de vouloir les pousser pour les entrouvrir et voir les rêves se réaliser !!!

Géraldine et Nanuq

[Total : 11    Moyenne : 4.5/5]

2 Responses to Malentendante, elle court un trail grâce à sa chienne Nanuk

  1. Thierry dit :

    Très belle histoire en effet ! Et quel courage surtout parce que pour se remettre à faire de la course à près de 40 ans… Félicitations au chien qui a bien saisi que sa maîtresse est malentendante. Ils sont intelligents nos animaux. Mon chien l’a très bien compris aussi et s’adapte que ce soit à la maison comme à l’extérieur…

    • Geraldine dit :

      Merci Thierry pour vos encouragements. Nous avons couru le Trail cette année également en améliorant notre temps de 14mn!!!! Je me demande si l’année prochaine nous ne ferions pas le 30kms……….

      Geraldine et Nanuq

      Si vous aimez le sport avec votre compagnon a 4 pattes rejoignez nous sur : FB page Canisportspassion mont-blanc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *