> English version

Ken Anderson: « Mon objectif est de gagner l’Iditarod »

Ken Anderson nous révèle ses secrets sur l’éducation de ses chiens de traineau, son équipement et ses futurs projets.

Cette interview fait suite à la première partie de l’interview de Ken Anderson.

Comment réagissez-vous à des combats entre chiens?

Les bagarres proviennent habituellement d’un manque de leadership de la part du musher. Les chiens ont besoin d’un leader.
Si tu t’occupes d’autres choses (par exemple tes clients pour les mushers professionnels en baptêmes) et pas sur les chiens, ils le sentent. La raison pour laquelle ils se bagarrent est pour décider qui est le dominant. Tu dois être toi le dominant, pas un de tes chiens.

Quelles sont les maladies que tes chiens on pu avoir? Et qu’as-tu fait pour les traiter ?

Je les vermifuge et les vaccine contre la rage. En Alaska, il fait si froid que nous n’avons pas les maladies classiques comme dans les régions plus chaudes.

À quel âge mets-tu le harnais aux chiens?

Habituellement après l’Iditarod au printemps. Les chiots ont donc à peu près 9 mois. Ils ne courent pas beaucoup car je suis habituellement trop occupé à courir jusqu’à avril. Ils acquièrent au moins le goût du harnais. C’est important de le faire juste pour le plaisir. Ils ne doivent jamais être fatigué sur ces premières courses. Je fais des séances de 3 km environ et stoppe l’attelage très fréquemment.

Ont-ils tous l’envie d’apprendre et de tirer? Si certains ne voulaient pas vraiment, comment les motives-tu?

Quelques jeunes chiens vont sembler désintéressés à courir. C’est rare, mais cela arrive. Habituellement ça passe avec le temps. Sinon, ils ont besoin d’un job different et deviennent alors animal de compagnie.

En moyenne, tes chiens vivent jusqu’à quel âge?

13-15 ans

J’utilise un traîneau « long wolf »

Parlons un peu de ton équipement.

J’utilise un traîneau « long wolf » fabriqué par une entreprise canadienne. Il est très simple, encore robuste, léger et flexible. J’utilise les harnais Dogbooties.com. Ils sont totalement ajustables à chaque chien et j’aime vraiment ça.

Comment transportes-tu tes chiens?

J’ai une remorque d’environ 8 m que j’ai modifier pour prendre les chiens. C’est très grand et je peux y stocker tous mes traîneaux et mon équipement à l’année. Je peux y mettre 40 chiens, confortablement.

J’ai toujours été impressionné par Jeff King

Quelles recommandations donnerais-tu aux jeunes mushers qui débutent?

Essaie d’élever toi même tes chiens. Essaie d’acheter une femelle qui a déjà reproduit avec de bons résultats et paye une saillie d’un mâle reconnu. La plupart des mushers ne te vendront pas leurs meilleurs chiens, surtout tes adversaires directs. Si tu dois acheter des chiens, c’est peut-être mieux de les acheter à un compétiteur au sommet dans une autre catégorie que toi, bien qu’il soit difficile d’acheter un bon chien de sprint à un musher longue distance. Ça sera toujours plus facile que d’obtenir de bons chiens de sprint d’un musher longue distance que de bons chiens longue distance d’un musher de sprint.

ken anderson musher pro

Quelle anecdote, quelle expérience particulière, as-tu vécu et qui vous a impressionné?

J’ai toujours été impressionné par Jeff King. C’est un coureur étonnant et innovant. Il ne semble jamais faire de mauvaise course, contrairement aux autres champions Iditarod qui ont parfois de mauvaises courses ça et là. Les Streepers sont aussi très impressionnants avec de magnifiques chiens. Ils ont toujours l’ouverture d’esprit de remettre en cause leurs méthodes pour toujours rester au top.

Je n’ai pas osé te demandé, mais pour éviter tout doute , je te pose quand même la question: tu n’es pas le M. Anderson dans Matrix lol ? Ni celui  dans Street Fighter ?

Pas que je sache, quoi que je sois habitué à lutter depuis l’université.

Ken-Anderson

Mon objectif est de gagner l’Iditarod

Sérieusement, quelles sont les prochaines championnats majeurs et les prochaines étapes ?

Mon objectif est de gagner l’Iditarod. Je suis juste en train d’attendre que tout se combine bien ensemble, bien que ce soit un réel challenge avec 3 enfants de 3 à 5 ans et beaucoup d’autres projets en cours. J’ai appris sur la plupart des dernières Iditarod aussi bien à avoir une famille qu’à en faire abstraction. Si ils peuvent y arriver eux-aussi, je ne vois aucune raisons qui m’empêchent de gagner l’Iditarod.

Merci beaucoup Ken .

Merci beaucoup de m’avoir permis de partager ce que je fais avec les lecteurs de Musher Experience. Prends soin de toi.

Ken

[Total : 0    Moyenne : 0/5]

One Response to Ken Anderson: « Mon objectif est de gagner l’Iditarod »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *