> English version

Comment nettoyer / laver un camelbak?

La technique que j’utilise pour bien nettoyer & entretenir mon camelbak et le garder longtemps, sans qu’il n’y ait de goût plastique et en limitant le développement des bactéries.

Vous avez acheté un camelbak et voulez qu’il dure longtemps?

Vous l’utilisez très souvent en partant en cani-vtt, en rando ou en trail?

Il commence à avoir un goût bizarre, un goût plastique?

L’eau n’a plus le même goût. C’est hyper dérangeant et désagréable.

Le problème vient de l’entretien de votre poche à eau

Le phénomène qui s’opère est similaire à ceux que l’on peut voir sur les bidons, les gourdes, les bouteilles en plastique ou poches à eau.

Prenons l’exemple d’une bouteille plastique. Vous venez d’acheter une bouteille d’eau. Vous la buvez. Déjà, en buvant directement au goulot, quelques impuretés ont pu entrer dans la bouteille ce qui va favoriser le développement des bactéries. Ensuite, une fois vide, si vous laissez la bouteille d’eau fermée quelques jours, au moment de l’ouvrir, elle puera énormément. Il y aura une espèce d’odeur pourrie, de renfermé ou de décomposition.

On peut imaginer la même chose pour la poche à eau camelbak si on ne fait rien de spécial entre chaque entrainement, entre chaque utilisation. Elle va ainsi en quelque sorte s’encrasser et s’user: il y aura la présence de microbes.

Il faut donc en prendre soin et on va voir que la solution est facile à appliquer.

L’entretien de la poche à eau camelbak

J’ai donc fureté à droite à gauche pour voir les différences qu’il existe entre les camelbak et quels sont les différentes solutions d’entretien.

Un camelbak anti-bactérien ou anti-microbien

La première étape – si elle n’est pas déjà faite – est de bien choisir son camelbak. Parmi les critères de sélection, j’ai noté la présence ou non d’une technologie intégrée permettant de lutter efficacement contre les microbes (contre les bactéries).

Lorsque je vous ai écris par exemple l’article du test complet du camelbak StoAway, je parlais de la technologie HydroGuard ™. C’est une technologie anti-microbienne brevetée intégrée dans les parois du bidon.

En faisant ainsi attention de choisir un camelbak avec une telle technologie, vous vous assurez de limiter le développement des bactéries et donc vous mettez toutes les chances de votre côté pour ne pas subir les mauvaises odeurs, mauvais goût de l’eau et dégradation de la poche d’eau.

Lavage à l’eau

Un simple rinçage après chaque utilisation avec de l’eau savonneuse permettra de nettoyer dans les grandes lignes votre camelbak. C’est une étape que je ne fais pas systématiquement, mais qui semble être un vrai plus.

Le petit plus aussi pour cette étape est de désinfecter sa poche d’eau avec du jus de citron ou de vinaigre blanc. L’acidité du vinaigre ou de jus de citron va tuer les bactéries. Attention ne pas utiliser l’eau de Javel, c’est toxique! et bien rincer abondamment.

Camelbak au frigo !

Pas de suspense: comme une gourde, la solution miracle est de mettre sa poche d’hydratation camelbak au frigo ou au freezer (s’il n’est pas trop fort).

Tout comme les aliments, il semblerait que le fait de mettre sa poche à eau au frigo permet de le refroidir fortement et ainsi de stopper ou nettement réduire la prolifération d’éventuels microbes.

Après chaque utilisation, chaque entrainement, chaque course à pied, je met mon camelbak dans le bac à salade de mon deuxième frigo, qui me sert principalement à mettre des boissons et glaçons.

 

[Total : 24    Moyenne : 2.9/5]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *