> English version

Cohabitation chien bébé: conseils pour l’arrivée d’un nouveau-né

La cohabitation chien bébé peut parfois vous surprendre et être un moment magique. Voici un long article qui passe en revue la cohabitation chien bébé pour une famille heureuse et épanouie!

Je vais avoir un bébé, un nouveau né, un nourrisson, bref un petit gars qui devrait s’appeler Mathias. Pour le moment il fait la sieste dans le ventre de maman. Cela fait des années que je suis dans l’univers canin, donc entouré de gens qui ont des chiens. Dernièrement, coïncidence ou pas, j’ai beaucoup de gens dans mon entourage qui ont donné naissance à un bébé. Au point que j’ai créé et bientôt ouvert un nouveau site www.papa-maman.fr.

L’arrivée d’un nouveau né soulève parfois beaucoup de questions au sein d’un foyer. Je profite donc de cet heureux évènement pour aborder le sujet en long et en large.

Je n’abandonne pas mon chien parce que je vais avoir un bébé

En premier, je voudrais adresser ce chapitre spécialement à ceux qui me contactent et contactent d’autres associations de sauvetage de chien pour placer leur chien parce qu’ils attendent un bébé.

C’est quoi ce délire? En quoi un nouveau né est incompatible avec la présence depuis toujours d’un chien dans le foyer. Est-ce que ça leur parle un minimum le mot famille? Ou les mots « hohanna » (extrait dans Lilo et Stitch) où hohanna ça veut dire famille et famille signifie que personne ne doit être abandonné.

Non parce qu’un chien ce n’est pas un objet, ce n’est pas un accessoire de mode. Et on va voir dans cet article qu’il est tout à fait possible de faire cohabiter chien et bébé dans un même foyer.

Cohabitation chien bébé: danger potentiel

Alors oui il y a un danger potentiel entre un chien et un bébé. Même si un chien est adorable et que pendant des années il n’a jamais mordu, il pourrait très bien passer à l’action pour une raison qui vous échappe. La morsure est donc un premier danger à se méfier.

Quelques chiffres vus sur infobebes.com

  • 5 % des morsures proviennent de chiens dits  » dangereux « , 95 % de chiens  » de compagnie  » ;
  • les morsures d’enfants par des chiens représentent 2 % des accidents domestiques annuels ;
  • 20 à 30.000 enfants se font mordre chaque année en France, 8 fois sur 10 par leur propre animal ;
  • un chien peut peser jusqu’à 5 fois plus qu’un enfant de 2 ans. Imaginez un adulte de 70 kg se retrouver face à un molosse de 350 kg !
  • 80.000, c’est le nombre estimé de chiens dangereux en France, en tenant compte des animaux non déclarés.

Pourtant, il y a des règles assez simples à respecter pour limiter (pour ne pas dire complètement éviter) les accidents.

6 règles qu’un enfant (et un adulte!) devrait respecter face à un chien

  • ne jamais regarder fixement longtemps un chien droit dans les yeux ;

Lorsque je fais ça a mes chiens, ils détournent le regard ou croient que je les provoquent pour jouer. Mais des chiens peuvent aussi prendre ça comme une provocation pour se battre. Si l’enfant fait ça, au mieux le chien va jouer avec, mais il y a toujours des risques qu’il le fasse tomber. Au pire, le chien va réagir en se défendant.

  • ne pas courir comme un fou à côté de lui ;

Se mettre à courir à côté d’un chien est la meilleure chose pour l’exciter et se faire bousculer, niaquer les mollets ou pire. Je cours souvent sur mon terrain avec mes chiens. Mais même moi qui est super l’habitude et qu’ils connaissent bien le jeu, je me méfie.

L’un de mes chiens, Ggayoq, un husky sibérien, est particulièrement vif lorsqu’il joue. Il commence donc par me courser, puis me provoque un peu le regard coquin, la croupe en l’air. Je continue de courir et là il commence sauter un peu en l’air, à vouloir me choper un peu les bras. Il le fait de façon très gentil et ne me fait pas du tout mal. Mais… un mouvement peu être légèrement brusque. Et il m’est déjà arrivé de lui râler dessus parce qu’il m’avait donner un coup sans s’en rendre compte. Avec un enfant c’est encore plus douloureux et compliqué. Je peux immédiatement mettre le holà, mais l’enfant, y arrivera-t-il?

  • ne pas approcher trop près son visage de sa gueule ;

Un coup classique que l’on oublie trop. On prend la confiance. On connait notre chien (si on ne connait pas le chien c’est encore pire!). On se dit donc pas de soucis, il ne peut rien nous faire. Il nous aime et on l’aime, la confiance règne. Mais un chien peut parfois surprendre. Un enfant aura encore plus de mal a détecter et comprendre le comportement du chien.

  • ne pas le déranger quand il mange ou quand il dort ;

J’habitue énormément mes chiens à ce que je mette mes mains dans la gamelle, à leur prendre leur os puis leur rendre, à les toucher de temps en temps quand ils mangent, bref à les habituer à être malléable et gentil même lorsqu’il y a des choses qui ne leur plaise pas. La règle est très importante: on ne dérange pas un chien quand il mange. On le laisse manger tranquillement. Mais on n’est pas à l’abri qu’un enfant aille les voir dans leur gamelle un jour où j’ai le dos tourné, ou qu’il leur tire la queue pendant qu’ils mangent.

Il en va de même voir plus lorsque le chien dort. Surtout s’il dort profondément, le chien peut être surpris et réagir par instinct de défense. Lorsque le chien est éveillé on a encore du contrôle sur lui. Il peut se raisonné ou réagir en fonction de comment on l’a éduqué ou conditionné. Mais lorsqu’il dort, il échappe bien plus à notre contrôle. Normalement, pas de soucis, mais il peut toujours arrivé l’accident où le chien se réveil mal et là, c’est le drame.

  • ne pas s’approcher d’un chien inconnu.

Lorsque je me baladais avec mes chiens sur la prom’ (la promenade des Anglais, à Nice) j’hallucinais de voir le nombre de gens qui s’approche des chiens, les touchent, les caressent, n’importe comment sans rien demandé au maître, si le chien est gentil ou méchant. Pour plein de raisons, avec d’autres chiens ces gens auraient pu se faire mordre et bien souvent directement au visage tellement ils s’approchaient sans crainte.

Il faut se méfier d’un chien que l’on ne connait pas. On ne connait pas son éducation, on ne connait pas son passé, on ne connait pas le « mind set » du chien et on ne sait donc pas comment il va réagir. Même lorsque les maîtres disent « oui oui vous pouvez y aller », il faut se méfier.

  • ne laissez jamais bébé seul avec un chien

Il faut toujours pouvoir intervenir rapidement. Cela signifie d’être au maximum à  distance d’intervention. Même si vous voyez la scène au fond du salon depuis la cuisine américaine derrière le comptoir, c’est trop loin pour intervenir s’il y avait morsure ou autre.

La cohabitation chien bébé peut surprendre

La cohabitation entre le chien et bébé ou un enfant est parfois redouté.

Pourtant, tous les exemples que j’ai pu voir (et j’en ai vu beaucoup!) celle-ci se passe très bien! On peut même être particulièrement surpris par le comportement vraiment attentionné de nos chiens.

Un chien bienveillant

Isabelle vient d’avoir un bébé. Au moment où j’écris cette article on parle de tout et de rien autour du bébé et elle me montre une photo de son chien qui vient lui faire un câlin. Elle a le bébé sur elle. Sur la photo on voit bien cohabiter le chien et le bébé. C’est très touchant. Elle m’explique alors plus en détail le comportement de ses chiens envers elle et le bébé:

« Nous la plus petite (en parlant de la chienne, une husky sibérien) vient le sentir de temps en temps. »

On voit que la première chienne s’intéresse vraiment au bébé et le fait de façon attentionné.

Mais le comportement de sa deuxième chienne est encore plus touchante: « Mais la grande (une autre husky sibérien) vient me chercher s’il pleure. Si elle entend un petit bruit, il faut qu’elle vienne en courant voir si tout va bien. Ce matin j’ai du donner le bain en catastrophe et du coup la grande nous a suivi et regardé donner le bain etc elle s’inquiétait vraiment. »

Vous vous rendez compte? Son chien prévient maman lorsque bébé pleure. Elle aide, elle assiste, elle sait que bébé est fragile et est important pour sa maitresse. Elle sait que bébé fait parti intégrante de la famille.

Préparer le chien à l’arrivée de bébé en 3 exercices concrets

Pour une bonne cohabitation chien bébé, voici 3 exercices que vous pouvez réaliser facilement avec votre chien.

1. Habituer le chien aux bébés et enfants

Vous voulez préparer votre chien à la venue d’un bébé? Habituez le aux enfants. Vous devriez l’avoir déjà fait depuis qu’il est chiot. Comme je l’explique dans mon futur guide des chiots, plus un chiot voit des situations différentes, des gens différents, des objets et réactions différentes, plus votre chien sera équilibré et à l’aise en grandissant. Si vous ne l’avez pas fait, il n’est pas trop tard.

Vous pouvez habituer votre chien à voir des enfants, à entendre des cris, de les voir courir, jouer au ballon. Habituez le progressivement et montrez lui qu’il peut prendre du plaisir dans cet environnement. Le but est que le chien associe « enfant » à un sentiment positif.

2. Interdire au chien de prendre les jouets de bébé

Comme on l’explique plus bas dans le chapitre hygiène, il es très important que le chien ne mange pas les jouets de bébé. Déjà, c’est pas cool car on est vraiment pas sûr de retrouver les jouets en entier – perso mes husky défoncent tous les jouets que je leur donne lol – mais en plus il y a un danger sanitaire.

Pour ce faire, vous pouvez procéder à un exercice simple avec votre chien:

  • Commencez par dire assis à votre chien. Comme je l’explique dans mes livres et sur ce site, cet ordre est l’ordre de base que votre chien doit connaitre. Il permet notamment un certain conditionnement. Ça me permet de vérifier que le chien est bien réceptif.
  • Prenez un jouet et/ou peluche de bébé et faites-lui sentir l’objet.
  • Il ne doit pas le toucher, pas essayer de le choper ou que sais-je. S’il essaie, dites fermement « Non! » en reculant le jouet ou en faisant votre signe habituel pour montrer que ce n’est pas un bon comportement (lever le doigt, lui pousser la gueule, le faire reculer, etc.). Recommencez jusqu’à réussir.
  • Dès que vous arrivez à présenter le jouer sans que le chien ne bouge, explosez de joie et éventuellement donnez lui ce qu’il préfère: caresse, jouet du chien, gourmandise,…

Vous pouvez faire une variante de l’exercice en compliquant les choses en faisant par exemple tombé le jouet. Le principe reste le même. Attention à ce que le chien ne soit pas en capacité de chopé le jouet. Vous risqueriez de tomber dans une course poursuite avec lui qui l’amuserait beaucoup.

3. Préparer et réaliser la rencontre en le chien et bébé

Pendant que maman est à l’hopital ou à la clinique avec bébé, vous allez sûrement faire un saut à la maison pour vous occuper du chien. Profitez-en pour ramener un objet qui a l’odeur de la jeune maman et du bébé. Cela permettra dans un premier temps de sensibiliser le chien à cette nouvelle odeur. Répétez l’action autant de fois que possible.

Puis viendra le jour J, l’arrivée à la maison. Votre chien pourra alors éventuellement rencontrer bébé lorsque vous l’aurez décidé.

Avant ce moment faites une bonne balade à votre chien, qu’il puisse bien se défouler et faire ses besoins. Il sera alors plus calme et réceptif au moment de la rencontre.

Faites bien attention au comportement du chien. Mettez le en laisse, tenez le bien par le collier ou assurez vous d’avoir un contrôle physique sur votre chien.

Les miens par exemple sont terriblement gentils mais terriblement invasifs aussi. Du coup, ils ont tendance à s’incruster là où il ne faut pas pour demander des câlins, ou de sauter parfois sur les gens pour leur dire « Je suis content de te voir ». Ce serait dommage qu’ils fassent pareil avec un bébé de moins de 4 kg. Il faut donc garder une maitrise physique totale du chien, sans pour autant lui laisser un sentiment de contrainte.

Le chien va sentir bébé (pas trop près hein, attention aux maladies) et comprendre l’importance de l’arrivée de ce nouveau né dans la famille.

Se préparer en couple à l’arrivée de bébé

Il est important d’aborder un certain nombre de questions en couple. Comme l’éducation d’un enfant, plus les parents sont sur la même longueur d’onde et sont en accord sur les règles de la maison, plus facile sera l’éducation (au mine je parle comme Yoda maintenant). La constance est une des priorités dans l’éducation d’un chien et d’un enfant.

Donc posez vous bien plein de questions: est-ce que le chien aura le droit de faire ci ou ça? pourra-t-il jouer avec l’enfant? comment ça se passera pour les crottes dans le jardin? etc. Vous seul connaissez toutes les questions à se poser.

Bébé et chien: hygiène

L’hygiène est point important surtout lorsque l’on parle de bébé au sens nouveau né. Les défenses immunitaires ne sont pas encore opérationnelles.

Les chiens ce sont des poils et plein de cochonneries qui nous, adulte, ne nous dérange pas mais qui pourrait déranger bébé.

Par exemple sur Wamiz ils parlent de diverses maladies, comme la giardiose ou la salmonellose, qui peuvent être transmissibles d’un animal à un enfant.

Les espaces de vie

Chez nous les chiens ont leur chenil dehors. Avant que ma femme ne soit allergique, nous les faisions régulièrement rentrer dans la maison. Leur espace de vie était donc leur chenil + le jardin + la maison.Ils avaient des limites: ne pas franchir la clôture du jardin et ils n’avaient rien à faire dans des pièces que l’on voulait conserver particulièrement propres comme la salle de bain et la chambre. Mes chiens ont très bien assimilé cette notion d’espace de vie et de limites à respecter. Puis nous leur avons appris à ne plus rentrer dans la maison, chose qu’ils respectent très bien. Il passe juste la tête au niveau de la vitre pour nous dire: « Hey tu viens dehors, viens t’amuser avec nous ». Avec la venue de bébé, cette apprentissage de rester dehors va nous faciliter les choses.

Je ne connais pas votre situation, mais le principe me semble le même partout: délimitez des espaces de vie. Veillez par exemple à ce que les chiens ne puissent pas aller dans la chambre de bébé.

Pourquoi délimiter des espaces de vie?

Délimiter des espaces de vie permet de se réserver des coins rien qu’a nous, humains. Pour conserver certains endroits le plus propre possible. Pour aider le chien a se rappeler qu’il y a un cadre de vie à respecter, comme peut servir l’apprentissage du assis.

Exemple concret où le respect des espaces de vie peut servir: bébé joue par terre avec ses jouets. Le chien vient sur son tapis de jeu. Peut-être même pousse bébé hors du tapis de jeu. Il peut aussi jouer avec de ses jouets. Il peut se poser là où il y a bébé et lui donner un coup sans faire exprès (un coup de patte en se retournant sur le dos, un coup de croc ou de machoire en faisant un peu le fou fou en agitant sa tête). Les exemples et cas concrets sont multiples et ne manquent pas.

Vous voulez lire encore un peu plus sur ce sujet. Lisez l’article de Pauline sur guide du chien.

 

[Total : 10    Moyenne : 3.3/5]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *