> English version

Les chaleurs chez la chienne

Première chaleur? Perte de sang? Les symptômes des chaleurs chez le chien? Et jusqu’à quel âge? Autant de questions que je me suis moi aussi posé vu que j’ai plusieurs femelles husky non stérilisées.

Dans cet article, vous allez retrouver toutes les infos qui m’ont été utiles sur la chaleur chez la chienne avec une infographie pour synthèse en fin d’article.

Qu’est-ce que sont les chaleurs ?

C’est  la période de reproduction chez la chienne. La chienne commence par présenter une vulve plus ou moins œdémateuse (enflée) , et par la suite, des saignements. Elle attire les mâles, et finit par les accepter, c’est la saillie.

Quel est l’âge de la puberté chez la chienne ?

Les premières chaleurs débutent avec la puberté, c’est à dire à l’âge de  6 ou 7 mois chez les petites races; jusqu’à 12 à 18 mois chez les plus grandes races.

Ma dernière chienne à eu ces premières chaleurs à 8 mois.

A quelle fréquence apparaissent-elles ?

Elles interviennent généralement 2 fois par an, le plus souvent au printemps et à l’automne.

Combien de temps durent les chaleurs ?

Elles durent environ 3 semaines.

Comment fonctionne les chaleurs ?

Les chaleurs comprennent 2 phases : le pro-oestrus et l’oestrus.

Le Pro-œstrus

  • Durée moyenne : de 7 à 11 jours.
  • La vulve est enflée.
  • Il y a des saignements.
  • La chienne attire les mâles mais refuse l’accouplement.

Lœstrus (« les chasses »)

  • Durée moyenne : de 8 à 10 jours.
  • La vulve est encore enflée.
  • Les pertes vulvaires se décolorent progressivement et deviennent aqueuses.
  • La chienne accepte les mâles.
  • C’est le moment de l’ovulation, qui a lieu généralement entre 10ème et le 14ème jour des chaleurs.
Ces infos sont donnés à titre indicatif, le comportement peut varier d’une chienne à une autre. Je recommande vivement un suivi vétérinaire (frottis vaginal et dosage de progestérone).

3 actions à faire pendant les chaleurs

  1. Suivi du calendrier : il est important de détecter avec précision le premier jour des saignements, et de noter cette date sur votre agenda. Cela vous permettra de savoir si votre chienne est réglée régulièrement , de pouvoir renseigner votre vétérinaire s’il vous pose la question, de prévenir d’éventuels personnes gardant votre chienne pendant vos vacances, etc…
  2. Surveiller votre chienne : ne pas la lâcher, ne pas la laisser sans surveillance, même dans votre jardin clôturé. L’urine de la chienne en chaleur attire les mâles à des kilomètres à la ronde.
  3. Mettre une culotte à votre chienne : il existe des petites culottes pour éviter que votre chienne ne salisse votre intérieur, des pastilles odoriférantes, des sprays parfumés, qui tromperont votre odorat, mais pas celui d’un chien… Tout ces moyens parfois utiles n’offrent aucune garantie pour empêcher un accouplement.

J’évite de faire courir mes chiennes pendant les chaleurs. J’ai vu trop d’exemples de mushers qui le faisaient et c’est infernal. Les mâles autour sont super excités. Particulièrement avec les nordiques, le risque de bagarre est trop grand. Par contre il est vraiment qu’une chienne en chaleur en tête, c’est comme si on transformait les mâles derrières en véritable fusées.

A noter d’ailleurs que les chiennes en chaleur ne sont pas admises aux expositions et concours.

Quelles sont les méthodes de contraceptions possibles ?

On peut effectivement envisager une méthode de contraception afin d’empêcher l’apparition des chaleurs ou éviter une saillie et ce, que ce soit de façon ponctuelle ou de manière plus durable.

Ce qu’il faut bien mesure, c’est qu’au delà des chaleurs il y a le risque d’avoir une portée non désirée. Faire une portée n’est pas anodin. Il y a vraiment beaucoup de chiens abandonnés. Si votre chienne n’est pas stérilisée, j’espère que vous veillez bien à maîtriser ses périodes de chaleur pour ne pas qu’elle donne naissance à des chiots non désirés.

Pour s’éviter les soucis des chaleurs et des risques de portées, vous pouvez envisager pour votre chienne une stérilisation temporaire ou définitive.

La stérilisation temporaire

Elle fait appel à des hormones (progestagènes) sous forme d’injections ou de comprimés. Si les chaleurs sont déjà commencées et que l’on souhaite les interrompre, il faut intervenir très rapidement dans les 3 premiers jours des chaleurs.

La stérilisation définitive

Si l’on souhaite arrêter les chaleurs de façon définitive, il faudra de préférence avoir recours à des moyens chirurgicaux.

Les administrations répétées de progestagènes (= hormone stéroïdienne d’effet semblable à celui de la progestérone), peuvent favoriser l’apparition de métrites (= infection aiguë ou chronique de l’utérus).

La technique utilisée est l’ovariectomie (retrait des ovaires). Cette opération doit se faire entre les chaleurs, pendant la phase de repos sexuel. Elle a l’avantage de supprimer les chaleurs de façon sûre et définitive. De plus, elle prévient l’apparition de toutes les pathologies génitales. Pratiquée avant l’âge de 2 ans, elle diminue le risque d’apparition des tumeurs mammaires.

 Mémos importants :

  • Le 1er jour des chaleurs = 1er jour des saignements.
  • Durée des chaleurs = environ 3 semaines.
  • Le risque de saillie est réel à partir du 7ème jour des chaleurs.
  • On utilise le terme de « chasses » pour la chienne, quand celle-ci est dans la période d’œstrus.
  • Il n’y a pas de ménopause chez la chienne. A partir de l’âge de la puberté, l’activité sexuelle de la chienne va se poursuivre durant toute sa vie.

Infographie: chaleur chez la chienne

Chaleur chez la chienne

Chaleur chien, infographie

 

[Total : 113    Moyenne : 2.6/5]

6 Responses to Les chaleurs chez la chienne

  1. Catherine dit :

    bonjour et merci beaucoup de ces informations sur les chaleurs de la chienne Husky. Voilà, la mienne (née le 8 mai 2013) a eu ses premières chaleurs, enfin je me suis aperçue de ses saignements le lundi 30 décembre dernier. Elle perdait pas mal de sang bien rouge. Nous sommes le lundi 13 janvier et c’est vrai qu’elle ne perd presque plus rien, quelques gouttes de temps à autre. Je surveillais car je trouvais que depuis quelques jours elle avait tendance à se lécher, mais je ne voyais rien; peut-être commençait-elle à perdre mais ce devait être très léger et je ne voyais rien.
    Bref, j’aimerais savoir où elle en est actuellement et quand les risques seront pratiquement nuls.
    Merci beaucoup pour la réponse.
    Catherine

  2. Lechapelais dit :

    Bonjour
    Ma chienne une staffie de 21 mois à débuté ses 3 èmes chaleurs le 27 mai
    je suis un peu inquiète car à ce jour le 12 juin ; elle saigne encore beaucoup et à des pertes malodorantes est ce normal? car aux deux premières chaleurs cela était different
    Dois je consulter le vétérinaire ou attendre les 21 jours ?
    merci de votre réponse

  3. Vanessa dit :

    Bonjour ma chienne un schnauzer nain à commencer ces menstruations avant le 3 août 2014 le 3 février cela faisait six mois elle se liche mais pas comme quand elle avait eu ses premières menstruations comment faire pour voir si elle est menstruer je ne vois pas de sang

  4. michel dit :

    ma chienne s’assis quand mon male la monte , elle est en chaleur depuis le 28 octobre, mon male essaie de la monté depuis 2 jours (il est excité mais ne réussis pas ) . bizarre quand même

  5. Dalila dit :

    Bonjour ma chienne de presque 7 mois un canecorso a eu des saignements le 1 et 2 février et depuis plus rien es-ce que c’est normal merci de me répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *