> English version

Camelbak: la poche d’hydratation pour le sport

Le Camelbak est la poche d’hydratation qu’il vous faut pour faire du sport: ski joring, cani rando, randonnée, traineau à chiens, cani vtt, cani cross, trail, trekking,…

A travers tous ces sports, il y a une constante: il faut bien s’hydrater et minimiser les efforts inutiles!

Bouteille, gourde et bidon d’eau

La bouteille

La fameuse bouteille en plastique que l’on achète souvent par pack dans les grandes surfaces est le moyen d’hydratation le plus utilisé dans les différents sports de plein air. On part en randonnée? Hop une à deux bouteilles sur les côtés du sac à dos. On va faire une petite course à pied? Hop une petite bouteille dans un petit sac à dos bien cintré.

La bouteille d’eau se trouve de partout. Elle est en général de 1 à 2L. Elle ne coûte pas cher du tout.

La gourde

Quand on est habitué à pratiquer des sports en plein air, on achète souvent une gourde. La gourde est plus solide que la bouteille plastique. Elle ne se fait donc pas écraser par les affaires et conserve son intégrité.

Le bidon

En tant que musher, lorsqu’il faut réhydrater un certain nombre de chiens en même temps, on utilise souvent des bidons de 10L. Vous imaginez bien qu’avec des bidons, nous ne serons pas en mouvement. Les bidons restent dans le camion, sur place alors que nous partons faire notre sport.

L’alternative: le camelbak

L’alternative à tout ça est le camelbak, c’est à dire une poche à eau qui permet de boire directement par un tuyau.

Le Camelbak c’est quoi?

On le voit écrit de toutes les manières possibles et inimaginables: camelback, kamelbak, kamelbag, camebak et j’en passe. Peut importe comment on l’écrit, le Camelbak est sur toutes les bouches.

On le retrouve dans tous les magasins spécialisés. J’en ai acheté par exemple sur i-run.

Système d’hydratation incontournable dans le sport

En très peu de temps il s’est imposé comme incontournable dans bon nombre de sports:

  • vtt,
  • canivtt,
  • canicross,
  • trail,
  • trekking,
  • randonnée,
  • airsoft
  • et encore plein d’autres sports de plein air

Dès que l’on bouge, que l’on veille à sa bonne hydratation et que l’on ne veut pas perdre du temps et de l’énergie à sortir sa gourde ou son bidon du sac à dos, on achète un camelbak. D’autant plus que « cette poche à eau » a d’autres avantages.

Un sac à « d’eau »

Cours de rattrapage pour ceux qui ne connaissent pas encore le camelbak. C’est une poche à eau – on parle aussi de poche d’hydratation ou de sac à eau – de contenance variable (je vous présente le Camelbak 2L) que l’on met dans un « sac à d’eau » (ok ok je sors, sac à dos).

Winter weather - Jan 18

Celle-ci est prolongée par un tube qui ressort du sac et qui ne reste pas très loin de notre bouche. Il suffit alors de facilement déboucher l’embout du tube, presser et aspirer pour boire et bien se réhydrater tout en continuant son activité. Tout ceci sans avoir besoin de perdre du temps à s’arrêter, à retirer son sac, à sortir la bouteille d’eau, la dévisser et enfin boire, pour finalement tout remettre dans le sac et remettre le tout sur son dos et poursuivre.

Le Camelbak c’est donc avant tout un gros gain de confort qui se traduit par un gain de temps + gain d’énergie, ce qui est d’autant plus précieux selon les sports et le niveau sportif que l’on pratique.

Quel Camelbak choisir?

C’est vrai que lorsque l’on va sur les sites de sport, le choix de camelbak est large comme à ce jour sur allrun.fr qui regroupe  plus d’une trentaine de Camelbak!

Comme vous le savez, je pratique beaucoup de sports de plein air dont principalement: canicross, canivtt, traineau, hiking et trekking. Si vous êtes ici, c’est que vous aussi vous pratiquez l’un de ces sports. Je me suis procuré un Camelbak de 3L, le StoAway 100 oz.

Je vais vous expliquer pourquoi j’ai choisi celui-là et on va voir ensemble comment choisir son camelbak.

Choisir la volumétrie: un Camelbak pour…

  • de la randonnée / cani-rando / trekking / hiking : 2 à 3L
  • cani vtt / vtt : 2 à 3L
  • ski joring / traineau : 2 à 3L
  • cani cross / trail / course a pied : 1 a 1,5L
  • cyclisme / vélo de route : 1 a 1,5L

Nous n’allons pas opter pour la même volumétrie selon les sports pratiqués. Un camelbak peut avoir une contenance qui varie de 1 à 3L.

Pour les premiers sports cités, on optera pour de gros volumes (2 à 3L) tandis que pour les deux derniers types de sports on essaiera d’être plus léger avec seulement 1 à 1,5L.

Un produit toute saison

Quand on fait du traineau ou que l’on est féru de sport, que l’on en pratique toute l’année, qu’il pleuve, qu’il vente ou qu’il neige, on est sur le « terre terre ». Il faut donc que le matos qu’on achète tienne la route quel que soit la saison. Ce critère rentre donc immédiatement aussi dans mon choix d’un système d’hydratation.

Ici, le StoAway à la particularité d’être toute saison. Il a été créé principalement pour les hikers et alpinistes.

D’autres critères pour bien choisir son camelbak

Voici un certain nombre de critère qui peut influencer votre choix dans l’achat d’un camelbak:

  • Avec ou sans sac?
  • Longueur du tuyau
  • Taille de l’ouverture de la poche d’hydratation
  • Le prix

Quelques exemples de Camelbak

Le Spark 10LR 2L

 

Camelbak CHARGE LR 2L

 

 

> A lire : le test du Camelbak StoAway 100 oz

 

[Total : 7    Moyenne : 2.7/5]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *