> English version

De l’Alpirod à la Lekkarod ! Interview de Dominique Grandjean

Moment historique ! L’Alpirod, la célèbre course de chien de traineau renaît à travers la Lekkarod, menée par Dominique Grandjean qui nous accorde une interview afin de savoir tous les secrets de la naissance de cette course déjà mythique.

Dominique Grandjean n’est plus à présenter dans le monde canin. Il est partout et a plusieurs cordes à son arc.

Dans le 20minutes, il porte la casquette de colonel de la brigade des sapeurs-pompiers de Paris en charge des équipes cynotechniques. Sur son site, il se présente comme vétérinaire et fier de l’être. Sur le site du célèbre Nicolas Vanier, on pouvait lire un communiqué de presse du professeur Dominique Grandjean, spécialiste international du chien sportif. Sur le site de La Grande Odyssée, on découvre une interview de Dominique Grandjean, le Directeur de course.

dominique-grandjean-pompier-paris

Après l’avoir rencontré lors de mon expérience de handler à La Grande Odyssée, puis l’avoir croisé lors du weekend nordique de Lieudieu, le voici à présent leader de la nouvelle course de chien de traineau : la Lekkarod !

« Nous voulions une course par étapes axée sur le respect des chiens »

Bonjour Dominique, qu’est ce qui t’a amené à quitter La Grande Odyssée et créer une nouvelle course de chien de traineaux ?

Je ne sais pas s’il est vraiment utile de revenir ce qui nous (car il s’agit de la quasi-totalité du staff de bénévoles « techniques ») a conduit à quitter LGO…comme je l’ai évoqué par ailleurs, en ce qui me concerne je suis parti pour des raisons d’éthique personnelle et parceque ma vision du chien diffère à l’évidence de celle du propriétaire de cette course ! A partir de là, nous avons discuté, nous sommes réunis entre gens qui partagent la même passion, et avons décidé de remettre sur pied l’Alpirod.

En résumé nous voulions une course par étapes axée sur le respect des chiens, des mushers, des handlers, du sport…une vraie compétition de haut niveau sur des pistes faites pour le traineau…une course qui évolue au fil du temps vers une permanente amélioration technique…une course dans laquelle chacun prend du plaisir. Voilà pourquoi Lekkarod !

Que nous réserve la Lekkarod ? Comment se compose-t-elle ?

Lekkarod sera, à partir de 2016, une course de moyenne/longue distance par étapes, et sera une course fédérale FFST respectant règlements et esprit sportif. Notre objectif est de parvenir à une course de 2 semaines, selon un règlement calqué sur celui de la défunte Alpirod (pool de chiens, drop temporaires, reverse starts, périodes de repos, …). Nous connaissons déjà la plupart des sites sur lesquels les attelages évolueront en 2016, mais pour des raisons sur lesquelles je ne souhaite pas revenir je n’en donnerai pas la liste aujourd’hui !

« Nous ne pouvions rêver mieux que l’Alpe d’Huez pour réussir ce lancement »

Alpe_d'Huez

LA GRANDE ODYSSEE 2013 - 51 sarah AUDETAT

photo Agence Anrigo

Dans l’immédiat, nous concentrons nos efforts sur l’édition du lancement 2015, qui va se dérouler les 10, 11, 12 avril prochains à l’Alpe d’Huez.

Haut lieu du sport d’endurance (est-il besoin de le préciser), l’Alpe d’Huez a accepté de relever le défi avec la petite équipe de Lekkarod. Et nous savons que la neige sera encore là en suffisance pour assurer les 4 étapes de lancement qui se dérouleront sur 4 pistes différentes de 40 à 45 kilomètres chacune ! De nombreux « VIP » vont monter, certains venant de fort loin, et viendront « découvrir » le sport de traineau pour peut-être s’y impliquer dés 2016.

Cette Lekkarod « zéro » regroupera 15 attelages (pool de 10 à 12 chiens, 8 à 10 attelés sur chaque manche), est course FFST (directeur de course et juge seront donc dument qualifiés).

Compte tenu de la période (avril) les manches se dérouleront tôt le matin et en toute fin d’après-midi afin de ne pas faire face à des conditions de température néfastes pour les chiens.

L’objectif étant aussi d’assurer la promotion du sport dans toutes ses composantes, une course en relai « 4 chiens- skijo » sera organisée sur une piste dédiée de 5 kilomètres.

De ce que je sais aujourd’hui, je pense que nous ne pouvions rêver mieux que l’Alpe d’Huez pour réussir ce lancement et envisager la suite. A charge pour mes amis mushers de se montrer aussi « professionnels » que possible pour eux aussi promouvoir au mieux leur sport plus que leur personne !

Un point important aussi pour nous : Lekkarod a pour sous titre « Des chiens pour Un Cœur », car nous avons souhaité via une belle course de chiens de traineau promouvoir également une Fondation, dénommée « Un Cœur », dont les objectifs sont de faire progresser la recherche en cardiologie canine, mais aussi de venir en aide a toutes celles et ceux dont le cœur penche vers l’animal. Et quoi de mieux qu’un chien de traineau quand on veut parler d’un cœur « solide » et d’un cœur « attachant » ?

« Ce groupe en a « bavé » pour en arriver là »

On se doute bien que tu ne montes pas cette course de chiens seul. Dis-nous en un peu plus sur l’organisation ? Qui est derrière tout ça ?

Dans la vie on ne réussit jamais lorsqu’on est seul, c’est clair. Mais on peut réussir sans moyens dés lors que se constitue un groupe qui partage totalement passion et confiance. Et ce groupe existe depuis juin dernier…et il en a « bavé » pour en arriver là, découvrant au fil du chemin embuches et bassesses humaines parfois peu imaginables. Mais tout cela soude un groupe, le rend fort dés lors qu’il est « vrai » dans sa tete !

« Lekkarod est et sera une aventure humaine »

LOGO-VF

Qui est derrière tout cela ? Des gens bien !!! Ils ont nom Patrick, Jean Louis, Manu, Olivier, Delphine, Christophe, Eric, Dominique…et quelques autres, pour la partie technique…ou Thierry (Royal Canin), Yannick (Petchannel), Stéphane (Oleis) , Eric (Calao), Hubert (Auriol), Jean François (Merial Phlox), Christian et Guy (l’Alpe d’Huez), Marc (Ecole Vétérinaire d’Alfort)…et quelques autres, pour la partie support.

Lekkarod est et sera une aventure humaine, à laquelle les partenaires seront associés, non comme signataires d’un chèque, mais bien parcequ’ils ont envie de s’impliquer, de faire vivre et évoluer l’évènement ! Et c’est sans nul doute là notre immense force : la relation humaine « vraie », celle d’un monde ou la parole donnée et le « top la » avait encore plus de valeur qu’un contrat sur un bout de papier.

« on n’a pas un cœur pour les humains et un cœur pour les animaux, on a un cœur ou on n’en a pas » disait Lamartine. Hé bien je fais notre cette maxime !

De l’Alpirod à la Lekkarod

Alors, au départ la Lekkarod allait pour s’appeler l’Alpirod ? Peux-tu nous rappeler ce qu’est l’Alpirod et pourquoi finalement cette nouvelle course de chien de traineau s’appelle la Lekkarod ?

Au départ en effet nous avions décidé de remonter l’Alpirod et l’avons annoncé dans une réunion qui s’est tenu dans l’Isère en mai dernier.

alpirod-sled-dogs

Le lendemain de notre réunion décisionnelle, le nom de marque Alpirod était déposé par le propriétaire de LGO…ce qui m’a conduit à proposer Lekkarod : « Lekka » veut dire chien en vieux patois bessanais, et j’ai toujours eu énormément de respect pour ce que le village de Bessans, en Haute Maurienne, a apporté à l’Apirod de l’époque et au chien de traineau en général.

L’Alpirod, ce fut de 1988 à 1995 une course magnifique, qui se déroulait sur 20 jours dans 5 pays alpins. Une course par étapes de 40 à 100 km, précurseur des courses par étapes et dotée d’un règlement qui à l’époque me valut les foudres du monde du mushing ! Des étapes… ? Un pool de chiens avec possiblité de rotations durant la course… ? Des drops temporaires… ? Une équipe vétérinaire 24/24… ? Tout cela a choqué à l’époque, puis est devenu un standard. Bref, ce que d’aucuns prétendent avoir inventé existait il y a plus de 25 ans !

LA GRANDE ODYSSEE 2013 - 52 patrick FOURNIER

Dès l’annonce de la Lekkarod, on a vu une foule d’enthousiasme soutenir l’initiative. Comment expliques-tu un tel engouement ?

Je ne me l’explique pas, j’en ai juste pleuré de bonheur. Je me dis que plus de 30 années à défendre une certaine vision du sport permet peut être de gagner le respect des gens, je ne sais pas. Sans doute aussi le sport de traineau a-t-il besoin de revenir à ses vraies valeurs. L’image est une nécessité mais elle ne doit pas conduire à transformer une course en simple spectacle « show biz » ; il est un juste équilibre à trouver et c’est ce que nous nous efforcerons de faire.

Pour en revenir à l’engouement, il a dépassé les frontières et je me prends à rêver de certains mushers lointains venant participer à Lekkarod en 2016 !

Bientôt nous ouvrirons le site web www.lekkarod.com et c’est alors que nous pourrons apprécier de manière plus précise les retours. Mais après le monde du mushing, il nous faudra conquérir l’âme du public et celui du monde du sport. Pour moi la réussite sera complète lorsque les médias sportifs suivront Lekkarod.

Mais l’enthousiasme généré en quelques semaines nous fait très chaud au cœur côté organisation ; espérons qu’il ne retombe pas et soyons dignes de lui !

Y-a-t-il déjà des noms de mushers qui souhaitent participer à cette course ?

Dés lors que nous avons déjà je crois 24 pré inscriptions, nous avons des noms oui bien sur ! Et des pays puisque ces noms ne sont pas que français. Cela étant nous restreindrons cette année à 15 (raison majeure : le parking mushers sur lequel seront également les attelages de vitesse) le nombre de grands attelages et il nous faudra faire des choix dont je m’excuse par avance. Les meilleurs français seront là c’est déjà une chose sure ! Quant à la liste de départs, elle sera dévoilée courant mars.

Quel « secret » peux-tu nous révéler sur cette course ou cette organisation ?

Aucun ! Sinon ce ne sont plus des secrets, et ce que nous avons vécu durant toute la phase de « montage » de ce lancement nous a démontré qu’il valait mieux garder pour nous certaines choses, j’en suis désolé ! Mais ce qui est sûr c’est que nous travaillons sur un concept qui, s’il voit le jour, sera une vraie première pour le mushing.

L’objectif est que l’évènement profite au sport, mais aussi aux mushers et par voie de conséquences à leurs chiens, et ce y compris au plan strictement matériel. Un autre élément fondamental pour moi est que Lekkarod devienne un outil pédagogique pour les enfants mais aussi pour les lycéens, voire pour les étudiants du supérieur ; nous développerons donc des séries de supports pédagogiques permettant aux enseignants de faire passer leurs « cours » via un fil rouge Lekkarod/Attelages/Chiens de traineau, et ce domaine montera en puissance au fil des années.

Connaitre le chien c’est bien, mais on peut aussi apprendre des règles de physique en comprenant les forces en cause sur un attelage, la géographie via notre sport, ou les bases de la nutrition via chiens et mushers ! Déformation professionnelle sans doute mais ce volet me tient lui aussi particulièrement à cœur.

Le dernier élément important sera de faire des villages et stations qui nous hébergerons de véritables partenaires de cœur eux aussi ; car l’implication des « locaux » est l’élément essentiel de la réussite via la qualité des pistes, mais aussi la relation humaine et la gentillesse réciproque entre les envahisseurs que nous serons et les connaisseurs qu’ils sont.

Des vœux qui ne sont pas que pieux, et en tous cas pour les Lekkarod boys and girls une volonté de fer pour maintenir notre cap !

Merci Dominique Grandjean pour cette interview et cette superbe initiative dans l’univers du mushing !

Infos pratiques pour la Lekkarod Edition Zero

LANCEMENT D’UNE NOUVELLE GRANDE COURSE
L’ALPE D’HUEZ (ISERE, FRANCE)
10-11-12 APRIL 2015
4 x 40 Km

COURSE DE GRANDS ATTELAGES SUR 160 KM ET DEMONSTRATIONS
EQUIPE DE FRANCE 4 CHIENS ET SKI-JORING

RESPECTUEUSE DES CHIENS ET DES HOMMES:

  • COURSE SOUS CONTRÔLE VETERINAIRE STRICT
  • SELECTION DES ATTELAGES
  • REGLEMENT DE COURSE PRECIS
  • MUSHER/HANDLER GUIDE BOOK
  • TENTE OU CAMPING CAR VETERINAIRE
  • VET-CHECK QUOTIDIEN ET VETOS SUR PISTE
  • PARTENARIAT AVEC L’ECOLE VETERINAIRE D’ALFOR

La page facebook Lekkarod
lekkarod-noble-cause

 

CLIQUEZ ICI, PARTAGER MAINTENANT !Partager l’article permet de soutenir le travail réalisé et porter notre passion auprès du plus grand nombre.

[Total : 6    Moyenne : 3.7/5]

2 Responses to De l’Alpirod à la Lekkarod ! Interview de Dominique Grandjean

  1. nanou dit :

    super !!! on se réjouit tellement 🙂 bravo pour cet article et à bientot dominique 🙂

  2. lahera agnes dit :

    bravo pour l’article les virus sont dans la nature humaine difficile à diagnostiquer et ils font mal.dommage .merci pour avoir rebondi . bon vent pour la course 2016

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *